Assassin(s)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Assassin.

Assassin(s) est un film français réalisé par Mathieu Kassovitz et sorti en 1997.

Synopsis[modifier | modifier le code]

M. Wagner est un tueur qui fait son métier avec passion. Cependant, il se fait vieux et veut céder son expérience à Max, un jeune cambrioleur qu'il a rencontré alors que celui-ci s'était introduit dans son appartement. Toutefois, les temps ont bien changé, et Max n'a pas la conscience professionnelle de M. Wagner.

Slogan[modifier | modifier le code]

« Toute société a les crimes qu'elle mérite. »

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Récompenses et Nominations[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Assassin(s) est sélectionné au Festival de Cannes 1997 où il provoque un « scandale cannois », notamment à cause de sa violence. La presse internationale se déchaîne contre le manque de subtilité de Kassovitz dans sa dénonciation des médias. Le journaliste cinéma du Figaro va même jusqu'à écrire qu'Assassin(s) est « le film le plus nul de l'histoire du cinéma » (expression reprise ironiquement sur la jaquette du DVD du film).
  • Pour faire ce film, Mathieu Kassovitz s'est inspiré du court-métrage qu'il avait réalisé en 1992 : Assassins...
  • La scène de « torture » dans la maison de M. Vidal est particulièrement choquante à cause de sa longueur.
  • La télévision et surtout la publicité sont omniprésentes, accaparant souvent l'attention des jeunes tueurs.
  • Les jeux vidéo sont aussi beaucoup représentés, avec la Mega Drive ainsi que la Saturn et son pistolet.
  • Dans l'épisode de Columbo qu'ils regardent, on voit juste à la fin que celui-ci est réalisé par Steven Spielberg, son nom apparaissant une fraction de seconde (il s'agit de l'épisode Le Livre témoin). Kassovitz collaborera par la suite avec Spielberg pour le film Munich, en 2005.
  • On aperçoit aussi l'émission N'oubliez pas votre brosse à dents présentée par Nagui, ainsi qu'une sitcom fictive, genre très en vogue à l'époque du tournage.
  • On entend aussi le jeu Question pour un Champion et la bande annonce du Juste Prix.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]