Aspelta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Statue d'Aspelta, découverte au Gebel Barkal

Aspelta est roi de Napata entre -593 et -568. Il est le second fils de Senkamanisken et le frère d’Anlamani. Son règne est le plus connu de ceux des rois de Napata. Il a laissé lui-même de nombreuses traces mais ses ennemis, les égyptiens saïtes, ont aussi légué des informations sur ce souverain.

En accord avec les inscriptions qu’il a laissé, Aspelta est « élu » roi par un clergé de 24 représentants religieux et militaires. Il est le dernier roi à régner depuis Napata. Pourtant, une stèle laisse penser que ce souverain n’était pas si bien accepté. Ainsi, il est dit que des prêtres tentèrent de mettre en place un complot contre le souverain. Ils furent tous exécutés. Le règne d’Aspelta est donc parsemé de troubles dont le plus important arrive en -592. Le pharaon égyptien Psammétique II (XXVIe dynastie), pour s’affirmer dans son pays, va mener campagne en Nubie. Aspelta avait réussi à s’implanter en Haute-Égypte, chose plus vue depuis les Pharaons noirs. L’invasion de Psammétique est foudroyante. Napata est livrée au pillage et les statues des rois de Napata sont mises à bas. Aspelta décide de déplacer la capitale à Méroé. Les rois continueront à être couronnés à Napata. Il fut enterré dans une riche tombe pyramidale à Nouri, en face du Gebel Barkal.

Voir aussi[modifier | modifier le code]