Askia Ishaq II

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Askia Ishaq II (Isaac) gouverna l’Empire songhaï de 1588 à 1591. Ishaq arriva au pouvoir lors d’une longue lutte dynastique qui suivit la mort de son père Askia Daoud, qui avait régné 33 ans.

Réalisant l'affaiblissement de l’Empire dans ses querelles internes, le sultan marocain Ahmed al-Mansur Saadi dépêcha en octobre 1590 à travers de Sahara une armée de 4 000 hommes dirigée par le pacha Djouder, un Espagnol converti à l’islam.

Bien qu’Ishaq ait rassemblé plus de 40 000 soldats pour contrer les Marocains, son armée fut mise en déroute par les fusils de l’ennemi à la décisive bataille de Tondibi, en mars 1591. Peu après, Djouder prit et pilla Gao, la capitale de l’Empire songhai ainsi que les villes commerçantes de Tombouctou et Djenné, provoquant la destruction de l’Empire.

Aucun empire ouest-africain ne pourra alors se relever et l'Afrique de l'Ouest sera morcelée ce qui facilitera la colonisation européenne.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cissoko, Sékéné Mody, Tombouctou et l'Empire songhay, L'Harmattan, 1996, ISBN 2-7384-4384-2
  • Jolly, Jean, Histoire du continent africain, tome 1 (sur 3), L’Harmattan, 1996, ISBN 2-7384-4688-4