Organisation de coopération spatiale Asie-Pacifique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Importez le logo-fr.svg
Nom officiel Asia-Pacific Space Cooperation Organization
Nom en français Organisation de coopération spatiale Asie-Pacifique
Siège social Pékin, Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Création Opérationnelle : 16 décembre 2008
Site Internet http://www.apsco.int/index.aspx

L'Organisation de coopération spatiale Asie-Pacifique[1] (en anglais Asia-Pacific Space Cooperation Organization, APSCO) est l'agence spatiale intergouvernementale chargé de la coopération des programmes spatiaux des États membres se situant dans la zone Asie-Pacifique. Celle comprend lors de sa création en 2008 sept États, dont six en Asie et un en Amérique du Sud.

Historique[modifier | modifier le code]

En février 1992, une convention trilatérale, la Coopération multilatérale Asie-Pacifique dans la technologie spatiale et ses applications (en anglais Asia-Pacific Multilateral Cooperation in Space Technology and Applications, AP-MCSTA) est signée entre la République populaire de Chine, le Pakistan et la Thaïlande, dans l’objectif d’établir une coopération de développement spatial pacifique entre les pays de la zone Asie-Pacifique.

Sept ateliers et conférences internationales ont été organisés par l’AP-MCSTA entre 1994 en 2003, respectivement en Thaïlande, au Pakistan, en Corée du Sud, à Bahreïn, en Iran, en Chine et en Thaïlande, à la suite desquels il a été décidé de transformer cette initiative en une organisation permanente nommée Organisation de coopération spatiale Asie-Pacifique.

La convention établissant l’APSCO a été finalisée en novembre 2003 et la cérémonie de signature s’est tenue à Pékin le , en présence des ministres et représentants accrédités de 9 pays de la région : Bangladesh, République populaire de Chine, Indonésie, Iran, Mongolie, Pakistan, Pérou, Thaïlande et Turquie[2].

L'Indonésie et la Turquie, bien qu'ayant signé ladite convention, ne font pas partie des États membres de cet organisme en 2010[3].

Cinq autres nations, l'Argentine, le Brésil, les Philippines, la Fédération de Russie et l'Ukraine, ont joint l'APSCO avec le statut d'observateur en 2006[4].

Cette convention stipule que l’APSCO sera opérationnelle dès lors qu’au moins cinq États l’auront ratifiée, ce qui fut fait le mardi 16 décembre 2008, permettant ainsi la mise en place officielle du Conseil de l’APSCO[1].

En 2010, l'organisation définit dix projets de construction et lancement de satellites de recherche et de télécommunications de 500 à 600 kg[5].

Agences et administrations membres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (fr) Mise en opération de l'Organisation de coopération spatiale Asie-Pacifique, 16 décembre 2008, Chine Nouvelle
  2. (en)[PDF] Convention of the Asia-Pacific Space Cooperation Organization
  3. (en) Member States - Apsco
  4. (en) Turkey joins Pakistan, China in joint efforts for Space Technology, Ruth Chen, Pakistan Times, 22 juin 2006
  5. (en) http://www.payvand.com/news/10/oct/1160.html