Ashikaga gakkō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vue de l'école

L'Ashikaga gakkō (足利学校, litt. l'école d'Ashikaga?) est considérée comme l'une des plus anciennes écoles du Japon, elle se situe à Ashikaga, préfecture de Tochigi. Elle aurait été fondée au IXe siècle.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'école aurait été fondée au IXe au cours de l'époque de Heian par Ono no Takamura cependant d'autres théories évoquent la période Nara ou encore l'époque de Kamakura par Ashikaga Yoshikane[1].

En 1432, Uesugi Norizane devient le seigneur d'Ashikaga et aide au rétablissement et au développement de l'école. Il fit don aussi d'une collection d'ouvrages à la bibliothèque de l'école. En 1530, un incendie frappe l'école.

Au XVIe l'école accueille 3 000 étudiants. Le missionnaire François Xavier la qualifia de « la plus grande université du Japon et la plus importante de l'est du Japon ».

En 1590, suite aux campagne de Hideyoshi Toyotomi, le clan Gohōjō et le clan Ashikaganagao sont détruits au siège d'Odawara, ce qui a pour effet de laisser l'école sans protecteur, ni ressources financières. Pendant cette période l'école fait face à de grandes difficultés. Plus tard, Sanyō Genkitsu obtient le soutien de samouraï et de Ieyasu Tokugawa. Grâce à cela l'école fonctionne à nouveau normalement.

Au début de l'époque d'Edo, l'école collectait environ 100 kokus par an et devint très prospère.

À la fin du XXe, les bâtiments et les jardins furent restaurés.

Éducation[modifier | modifier le code]

La majeure partie des cours étaient consacrés au confucianisme, notamment à l'étude du Yi Jing. Cependant, la médecine et les tactiques militaires étaient aussi abordées.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Histoire de l'école sur le site d'Ashikaga

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :