Aschères-le-Marché

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aschères-le-Marché
Carte postale ancienne du champ de foire
Carte postale ancienne du champ de foire
Blason de Aschères-le-Marché
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre
Département Loiret
Arrondissement Pithiviers
Canton Outarville
Intercommunalité Communauté de communes de la Forêt
Maire
Mandat
Gérard Rock
2014-2020
Code postal 45170
Code commune 45009
Démographie
Gentilé Aschèrois[1]
Population
municipale
1 198 hab. (2011)
Densité 57 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 06′ 29″ N 2° 00′ 32″ E / 48.1080555556, 2.00888888889 ()48° 06′ 29″ Nord 2° 00′ 32″ Est / 48.1080555556, 2.00888888889 ()  
Altitude Min. 121 m – Max. 133 m
Superficie 20,9 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loiret

Voir sur la carte administrative du Loiret
City locator 14.svg
Aschères-le-Marché

Géolocalisation sur la carte : Loiret

Voir sur la carte topographique du Loiret
City locator 14.svg
Aschères-le-Marché

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Aschères-le-Marché

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Aschères-le-Marché

Aschères-le-Marché est une commune française située dans le département du Loiret en Région Centre.

Géographie[modifier | modifier le code]

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Tressonville, Boulay.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Localisation de la commune d'Aschères-le-Marché et de ses communes limitrophes

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason d'Aschères-le-Marché

Les armes d'Aschères-le-Marché se blasonnent ainsi :

De gueules à la fasce échiquetée d'argent et d'azur de trois tires, accompagnée en chef de deux abeilles d'or et en pointe d'une gerbe de blé du même[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La commune a appartenu, de 1801 à 1826 à l'arrondissement de Pithiviers et de 1826 à 1942 à l'arrondissement d'Orléans ; elle a réintégré l'arrondissement de Pithiviers en 1942. Au niveau cantonal, la commune a appartenu au canton d'Achêres de 1793 à 1801, au canton de Bazoches-les-Gallerandes de 1801 à 1806, et appartient à celui d'Outarville depuis 1806[3].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
juin 2012 2014 Gabriel Legendre    
mars 2008 2012 Daniel Cossu    
23 juin 1995 mars 2008 Gérard Rock[4]   Retraité
1900 1904 Jules Augustin Hildéric Guérin    
1882   Hyppolite Théodore Bruneau    
Les données manquantes sont à compléter.

Élections[modifier | modifier le code]

Les personnalités exerçant une fonction élective dont le mandat est en cours et en lien direct avec le territoire de la commune d'Aschères-le-Marché sont les suivantes :

Élection Territoire Titre Nom Début de mandat Fin de mandat
Municipales Aschères-le-Marché Maire Gabriel Legendre 2012 2014
Cantonales Outarville Conseiller général Patrick Choffy 16 mars 2008 2015
Législatives 5e circonscription Députée Marianne Dubois 10 juin 2012 juin 2017
Régionales Centre Président du conseil régional François Bonneau 7 septembre 2007 2015
Présidentielles France Président de la République François Hollande 6 mai 2012 mai 2017

Finances[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune disposait d’un budget de 763 000 € dont 663 000 € de fonctionnement et 100 000 € d'investissement[5], en augmentation de 12 % par rapport à 2005[6].

Le budget de fonctionnement était financé à hauteur de 44,5 % par les impôts locaux, 12,1 % par d'autres impôts et taxes et 15,5 % par la dotation globale de fonctionnement. Ces indicateurs étaient cette même année pour les communes de la même strate, de 500 à 2 000 habitants, respectivement de 36,3 %, 5 % et 23,6 %. Les taux d’imposition fixés par la commune étaient de 12,7 % pour la taxe d'habitation, de 18,4 % pour la taxe foncière sur le bâti et 44,2 % pour la taxe foncière sur le non-bâti. Les taux de la strate des communes de 500 à 2 000 habitants étaient respectivement de 11,4 %, 15,8 % et 46 %[5]. Le taux de la cotisation foncière des entreprises, qui a remplacé la taxe professionnelle en 2010, fixé par l’intercommunalité, était de 16,9 %[7].

La dette cumulée de la commune s’élevait au 31 décembre 2011 à 166 000 €, soit 140 € par habitant, en diminution de -63 % par rapport à 2005. La dette moyenne par habitant de la strate des communes de 500 à 2 000 habitants s'élevait quant à elle en 2011 à 592 €[5].

Année
Population
Fonctionnement Investissements Autofinancement Endettement Fiscalité
Produits
(en k€)
Charges
(en k€)
Résultat
(en k€)
Ressources
(en k€)
Emplois
(en k€)
CAF
(en k€)
encours
au 31/12
(en k€)
encours
par habitant
(en € par habitant)
TH
TFb TFnb Tpfa Potentiel fiscal
par habitant
Produits
impôts locaux
commune strate
2005[6] 1070 527 413 114 154 173 114 407 381 11,5 % 15,5 % 42 % 6,6 % 287 552 245
2006[8] 1070 566 434 132 433 179 132 464 433 11,5 % 15,5 % 42 % 6,6 % 287 583 237
2007[9] 1070 621 504 118 112 379 119 318 297 11,1 % 15 % 40,6 % 6,4 % 306 456 245
2008[10] 1070 599 520 79 224 74 80 276 258 11,1 % 15 % 40,6 % 6,4 % 282 463 248
2009[11] 1191 634 537 97 295 252 97 260 219 11,6 % 15,7 % 41 % 6,6 % 316 486 269
2010[12] 1186 663 535 128 199 87 129 214 181 12,6 % 18,1 % 44,2 % 0 % 331 527 287
2011[5] 1185 663 501 162 100 92 162 166 140 12,7 % 18,4 % 44,2 % 0 % 0 0 301
Notes : CAF = Capacité d'autofinancement nette du remboursement en capital des emprunts, TH = Taux de la taxe d'habitation, TFb = taux de la taxe sur le foncier bâti, TFnb = taux de la taxe sur le foncier non bâti, Tpfa = Taxe professionnelle (fiscalité additionnelle)

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 198 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1861 1866 1872 1876
1 305 1 414 1 434 1 507 1 449 1 419 1 355 1 477 1 324
1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921 1926
1 326 1 331 1 314 1 266 1 151 1 165 1 128 925 892
1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990
887 870 959 873 835 808 780 809 927
1999 2004 2006 2009 2011 - - - -
1 050 1 145 1 165 1 167 1 198 - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[13] puis Insee à partir de 2004[14].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Manifestation[modifier | modifier le code]

Fête de la halle chaque deuxième dimanche de juin.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gentilé des communes du Loiret
  2. Le blason de la commune sur le site du Conseil général du Loiret.
  3. Administration ancienne d'Aschères-le-Marché sur Cassini
  4. Association des maires du Loiret, L'officiel des élus et des collectivités - Répertoire de l'association des maires du Loiret, Saint-Nazaire, Editions de France,‎ 2ème trimestre 1999 (ISBN 2-9513908-0-7), p. 82
  5. a, b, c et d Compte communal détaillé 2011 sur la base Alize du ministère des Finances, consulté le 5 mars 2013
  6. a et b Compte communal détaillé 2005 sur la base Alize du ministère des Finances, consulté le 5 mars 2013
  7. Taux des impôts locaux de la commune en 2010, sur http://www.taxe.com/, consulté le 5 mars 2013
  8. Compte communal détaillé 2006 sur la base Alize du ministère des Finances, consulté le 5 mars 2013
  9. Compte communal détaillé 2007 sur la base Alize du ministère des Finances, consulté le 5 mars 2013
  10. Compte communal détaillé 2008 sur la base Alize du ministère des Finances, consulté le 5 mars 2013
  11. Compte communal détaillé 2009 sur la base Alize du ministère des Finances, consulté le 5 mars 2013
  12. Compte communal détaillé 2010 sur la base Alize du ministère des Finances, consulté le 5 mars 2013
  13. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  14. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011
  15. « Halle », base Mérimée, ministère français de la Culture
  16. « Église Notre-Dame », base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :