Asa S. Bushnell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Asa S. Bushnell
Asa Bushnell en 1896
Asa Bushnell en 1896
Fonctions
40e Gouverneur de l'Ohio
13 janvier 18968 janvier 1900
Prédécesseur William McKinley
Successeur George K. Nash
Biographie
Nom de naissance Asa Smith Bushnell
Date de naissance 16 septembre 1834
Lieu de naissance Rome, New York
Date de décès 15 janvier 1904 (à 69 ans)
Lieu de décès Colombus, Ohio
Nationalité Américaine
Parti politique Parti républicain
Conjoint Ellen Ludlow
Religion Église Méthodiste Épiscopale (en)

Signature

Asa S. Bushnell
Gouverneurs de l'Ohio

Asa Smith Bushnell I né le 16 septembre 1834 à Rome (New York) et mort le 15 janvier 1904 à Colombus (Ohio), est un homme politique républicain américain. Il est le 40e gouverneur de l'Ohio. Il fut président de la « Warder, Bushnell and Glessner Company », devenue ensuite International Harvester, puis Navistar International. Il a également été président de la « Springfield Gas Company » et de la « First National Bank of Springfield »[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Rome (New York), Bushnell emménage à Springfield, Ohio à l'âge de 17 ans. Pendant la guerre de Sécession, il lève une compagnie pour le 152e régiment d'infanterie de l'Ohio, et sert en tant que capitaine de mai à septembre 1864[2]. En 1884, il est grand électeur lors de l'élection présidentielle, soutenant la candidature de James G. Blaine[3]. Il succède au poste de gouverneur de l'Ohio à William McKinley, pour deux mandats entre 1896 et 1900.

Loi anti-trust[modifier | modifier le code]

En 1898, Bushnell signe le « Valentine Antitrust Act », renforçant le « Sherman Antitrust Act », interdisant l'entente illicite[4].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Bushnell Mansion (reconvertie en funérarium)

Le 17 septembre 1857, il épouse Ellen Ludlow de Springfield ; ils auront deux filles et un garçon[5]. Il était franc maçon, membre de la Grand Army of the Republic (en) et de l'Église Méthodiste Épiscopale (en)[6].

La demeure que la famille Bushnell fait bâtir à Springfield est de style roman richardsonien. Elle est construite par l'entreprise d'Henry Hobson Richardson peu après son décès. Les associés de Bushnell, Benjamin Head Warder (en) et John Glessner, ayant déjà fait appel au célèbre architecte pour leurs demeures respectives : Warder Mansion (en) à Washington DC, et la John J. Glessner House à Chicago. Cette dernière est considérée comme l'une des plus grandes réussites de l'architecte.

Cette demeure est inscrite au National Register of Historic Places[1],[7].

Décès[modifier | modifier le code]

En 1904, Bushnell assiste à l'intronisation du gouverneur Myron T. Herrick à Columbus. Après la cérémonie, sur le chemin du retour, il fait une attaque d'apoplexie et meurt quatre jours plus tard à l'hôpital de Colombus[6],[8].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Governor Asa S. Bushnell Mansion », sur Visit Springfield Ohio
  2. (en) Whitelaw Reid, Ohio in the War Her Statesmen Generals and Soldiers, vol. 2, Cincinnati, The Robert Clarke Company,‎ 1895 (présentation en ligne), « 152d Regiment Ohio Volunteer Infantry », p. 683
  3. Taylor et Taylor 1899, p. 106
  4. (en) « Valentine Anti-Trust Act », sur Ohio History Central
  5. (en) James K Mercer et C N Vallandigham, Representative men of Ohio, 1896-97, Columbus, Mercer and Vallandigham,‎ 1896 (présentation en ligne), p. 7–9
  6. a et b (en) J. W. Atwood, « Asa S. Bushnell », Ohio Archaeological and Historical Publications, vol. 13,‎ 1904, p. 282–286 (lire en ligne)
  7. (en) « History of the Mansion »
  8. (en) « Ex. Gov. Bushnell dead », sur New York Times,‎ 16 janvier 1904

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) William Alexander Taylor et Aubrey Clarence Taylor, Ohio statesmen and annals of progress: from the year 1788 to the year 1900 ..., vol. 2, State of Ohio,‎ 1899 (présentation en ligne)
  • (en) The National cyclopaedia of American biography: being the history ..., vol. 8, New York, James T White and Company,‎ 1900, 43–44 p. (présentation en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :