As-Saïd Nâsir ad-Dîn Baraka Khan ben Baybars

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir An-Nasir.

As-Said Nâsir ad-Dîn Baraka Khan[1] ou Berke Khan est le sultan mamelouk d'Égypte de 1277 à 1279, fils de Baybars.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père l'a marié avec la fille de Qala'ûn dans le but d'en faire un allié lorsqu'il viendrait au pouvoir[2]. À la mort de son père en 1277, il n'a alors que dix-neuf ans. Il fait emprisonner le naib (vice-sultan) de son père et le remplace par un page d'origine mongole. Il envoie Qala'ûn en campagne contre le royaume arménien de Cilicie, mais celui-ci comprend que c'est une manœuvre pour l'éloigner et il revient au Caire[2]. Said Baraka Khan qui était à Damas se réfugie dans la citadelle du Caire où il est assiègé par Qala'ûn. Le 18 août 1279, Said Baraka Khan est contraint à se retirer et à quitter le Caire. Il peut se retirer dans la forteresse d'Al-Karak (en actuelle Jordanie) où il meurt peu après[2].

Son frère Salamish qui n'a que sept ans lui succède pendant trois mois avec comme tuteur et régent Qala'ûn.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. en arabe : al-saʿīd nāṣir al-dīn ʾabū al-muʿallā muḥammad ben baraka ḫān ben baybars, السعيد ناصر الدين أبو المعالى محمد بن بركة خان بن بيبرس ; en turc : Berke Han
  2. a, b et c André Clot, op. cit., « La fin des États croisés du Levant », p. 103

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Clot, L'Égypte des Mamelouks 1250-1517. L'empire des esclaves, Perrin,‎ 2009, 474 p. (ISBN 9782262030452)