Article 12 de la Convention européenne des droits de l'homme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'article no 12 de la Convention européenne des droits de l'homme (CEDH) est intitulé « droit au mariage » et proclame le droit pour l'homme et la femme de se marier, à l'âge défini par la loi (âge nubile), et de fonder une famille.

Malgré de nombreuses saisines, la Cour a jusqu'à présent refusé d'appliquer les dispositions de cet article aux mariages homosexuels. La Cour a justifié cette position en considérant que cet article ne s'appliquait qu'au mariage traditionnel, et qu'une large marge d'appréciation devait être laissées aux États dans ce domaine.

Par contre, la Cour a considéré qu'il y avait violation de l'article 12 lorsqu'un prisonnier était empêché de s'unir par le mariage.

Texte de l'article[modifier | modifier le code]

« Droit au mariage

À partir de l'âge nubile, l'homme et la femme ont le droit de se marier et de fonder une famille selon les lois nationales régissant l'exercice de ce droit. »

— Article 12 de la Convention européenne de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales

Origine[modifier | modifier le code]

Jurisprudence[modifier | modifier le code]

  • Mariage du transsexuel : La Cour a eu l'occasion de préciser dans l'arrêt Christine Goodwin c. Royaume-Uni[1] qu'il n'existe aucune raison justifiant que les transsexuels soient privés en toutes circonstances du droit de se marier.
  • Mariage homosexuel : La Cour a affirmé dans l'arrêt Schalk et Kopf c. Autriche[2] que l'article 12 n'impose pas aux gouvernements l'obligation d'ouvrir le mariage aux couples homosexuels. L'absence de consensus européen, selon elle, offre aux États une large marge d'appréciation en la matière. Elle affirme en outre que, la convention formant un tout dont il y a lieu de lire les articles en harmonie les uns avec les autres, ni l'article 8 (droit au respect de la vie privée et familiale) ni l'article 14 (interdiction de la discrimination) ne sauraient être compris comme imposant aux États l'obligation d'accorder le droit au mariage aux couples de même sexe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ursula Kilkelly, « Le droit au respect de la vie privée et familiale : Un guide sur la mise en œuvre de l’article 8 de la Convention européenne des Droits de l’Homme », 73p., Précis sur les droits de l’homme, nº 1, Conseil de l'Europe, 2003, lire en ligne.