Arthur Sellings

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Arthur Sellings, pseudonyme de Arthur Gordon Ley[1], né le 31 mai 1921 à Tunbridge Wells dans le Kent (Royaume-Uni) et mort le 24 septembre 1968 à Worthing (Royaume-Uni), est un scientifique et marchand d'art ainsi qu'un écrivain de science-fiction.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né le 31 mai 1921 à Tunbridge Wells, fils de Arthur James et Stella Grace (Sellings) Ley.

Il vit la majeure partie de sa vie dans sa ville natale.

Il se marie le 18 août 1945 avec Gladys Pamela Judge.

Outre ses activités d'écrivain, il est marchand d'art et antiquaire, et de 1955 à 1968, chercheur scientifique pour l'État britannique.

Il meurt d'un infarctus le 24 septembre 1968 à Worthing dans le Sussex, à l'âge de 57 ans.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • (en) Telepath, 1962
  • (en) The Uncensored Man, 1964
  • (en) The Quy Effect, 1966
  • (en) Intermind, 1967
    Sous le pseudonyme de Ray Luther
  • (en) The Power of X, 1968
  • (en) Junk Day, 1970
    Roman posthume

Anthologies[modifier | modifier le code]

  • (en) Time Transfer and Other Stories, 1956
  • (en) The Long Eureka: a Collection of Short Stories, 1968

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • (en) The Haunting, 1953
  • (en) The Boys from Vespis, 1954
  • (en) The Departed, 1954
  • (en) A Start in Life, 1954
  • (en) The Cautious Invaders, 1954
  • (en) The Age of Kindness, 1954
  • (en) The Mission, 1955
  • (en) The Figment, 1955
  • (en) Escape Mechanism, 1955
  • (en) The Proxies, 1955
  • (en) Jukebox, 1955
  • (en) Cry Wolf, 1956
  • (en) Armistice, 1956
  • (en) Birthright, 1956
  • (en) The Warriors, 1956
  • (en) The Masters, 1956
  • (en) Categorical Imperative, 1956
  • (en) Control Room, 1956
  • (en) Time Transfer, 1956
  • (en) From Up There, 1956
  • (en) The Wordless Ones, 1956
  • (en) The Transfer, 1956
  • (en) Pentagram, 1956
  • (en) Soliloquy, 1956
  • (en) The Awakening, 1956
  • (en) The Category Inventors, 1956
  • (en) One Across, 1956
  • (en) Verbal Agreement, 1956
  • (en) Fresh Start, 1957
  • (en) Brink of Madness, 1957
  • (en) Limits, 1958
  • (en) Blank Form, 1958
  • (en) The Shadow People, 1958
  • (en) Flatiron, 1958
  • (en) The Long Eureka, 1959
  • (en) For the Colour of His Hair, 1959
  • (en) The Tycoons, 1959
  • Le Modificateur ((en) The Scene Shifter, 1959)
  • (en) The Outstretched Hand, 1959
  • (en) Starting Course, 1961
  • (en) The Well-Trained Heroes, 1964
  • (en) The Power of Y, 1965
  • (en) The Tinplate Teleologist, 1965
  • (en) Gifts of the Gods, 1966
  • (en) That Evening Sun Go Down, 1966
  • (en) The Key of the Door, 1967
  • (en) The Last Time Around, 1968
  • (en) Trade-In, 1968
  • (en) Homecoming, 1968
  • (en) Crack In the Shield, 1968
  • (en) The Trial, 1969
  • (en) The Legend and the Chemistry, 1969
  • (en) The Dodgers, 1969

Récit hors science-fiction[modifier | modifier le code]

  • (en) Where Now?, 1961

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Clute and Nicholls 1995, p. 1082.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Clute, John et Peter Nicholls (en). The Encyclopedia of Science Fiction, NewYork, St Martin's Grifin, 1995. (ISBN 0-312-13486-X).
  • Macdonald, Gina. « Arthur Sellings » dans Harris-Fain, Darren (ed.). Dictionary of Literary Biography, Volume 261: British Fantasy and Science-Fiction Writers Since 1960. Shawnee State University, Gale Group, 2002, pages 344-349.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]