Arthur Rostron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Arthur Rostron

Description de cette image, également commentée ci-après

Arthur Rostron à bord du RMS Carpathia en 1912.

Naissance 14 mai 1869
Bolton, Lancashire, Angleterre
Décès 4 novembre 1940
Chippenham, Angleterre
Nationalité Britannique
Profession Marin, commandant
Conjoint
Ethel Minnie Rostron
 Arthur Rostron
Le capitaine Rostron reçoit une coupe des mains de Margaret Brown

Sir Arthur Henry Rostron KBE (14 mai 18694 novembre 1940) est un marin britannique, capitaine de la Cunard Line. Il est aujourd'hui célèbre pour avoir été le capitaine du Carpathia, navire venu au secours des survivants du Titanic.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Arthur Rostron est né le 14 mai 1869 près de Bolton dans le Lancashire, fils de James et Nancy Rostron. À l'âge de treize ans, il s'engage sur le navire d'entraînement HMS Conway, puis passe plusieurs années comme apprenti sur divers navires, voyageant dans de nombreux endroits du monde. Durant cette période, il frôle la mort lorsque le navire sur lequel il se trouve au large de la Nouvelle-Zélande est frappé par une tempête[1]. Il s'engage ensuite sur un navire de commerce au large de la côte ouest de l'Amérique du Sud. Il passe son certificat de capitaine à bord du Concord en décembre 1894.

Entrée au service de la Cunard[modifier | modifier le code]

Le mois suivant, Rostron rejoint la Cunard Line, une des compagnies maritimes britanniques les plus importantes de l'époque. Il sert la compagnie pendant trente-six ans, et gagne le surnom de The Electric Spark (« l'étincelle électrique ») pour son enthousiasme et son efficacité[2]. Il débute comme quatrième officier sur l’Umbria. Il sert par la suite sur nombre de paquebots de la compagnie, dont l’Ivernia et le Saxonia, sister-ship du Carpathia. En 1907, il est affecté au poste de premier officier à bord du Lusitania, mais est muté à la dernière minute sur le Brescia, en tant que commandant. Il sert ensuite en Méditerranée pendant plusieurs années et obtient son premier commandement d'un navire à passagers en 1911.

Étant capitaine de réserve de la Royal Navy, il participe à la guerre russo-japonaise puis reprend son service pour la Cunard début 1912, au commandement du Carpathia, entre New York et Fiume.

Sauvetage du Titanic[modifier | modifier le code]

C'est sur cette route qu'il reçoit l'appel de détresse du Titanic. Rostron ordonne alors que les machines soient mises à pleine vitesse pour atteindre au plus vite le navire naufragé, alors situé à 58 milles nautiques (107 km) du Carpathia. Ce n'est qu'après le naufrage que le navire arrive pour porter secours aux 705 rescapés du Titanic et les faire monter à bord. Les passagers du Titanic regagnent ensuite New York à bord et arrivent le jeudi 18 avril.

Suites du naufrage[modifier | modifier le code]

Rostron et son équipage posant devant la coupe remise par les rescapés du naufrage du Titanic

Suite à cet acte héroïque, le commandant Rostron est honoré durant toute sa vie. Il reçoit une médaille et une coupe de la part des passagers du Titanic, ainsi que la médaille d'or du Congrès des États-Unis (plus haute distinction du pays), et est reçu par le président William Howard Taft en personne.

Il est également fait commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique (CBE) (1919) et chevalier commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique (KBE) (1926).

Rostron comparaît également devant la commission d'enquête américaine sur le naufrage en tant que témoin, et son héroïsme y est unanimement salué[3].

Fin de carrière[modifier | modifier le code]

Le comportement héroïque de Rostron lui vaut également une récompense au sein même de la Cunard. Après avoir servi sur plusieurs navires de la compagnie, il est en effet nommé à la fin de la Première Guerre mondiale capitaine du Mauretania, vaisseau amiral de la compagnie et détenteur du Ruban bleu. Il reste au commandement de ce navire jusqu'en 1928, et ce dernier bat à plusieurs reprises son record de vitesse sous sa direction. Il devient ensuite commodore de la flotte de la Cunard à bord du Berengaria.

Sir Arthur Rostron prend sa retraite en 1931. Durant cette période, il resta actif au sein de plusieurs associations, dont la British Legion. Il écrit également un recueil de mémoires, Home From The Sea. Il décède des suites d'une pneumonie le 4 novembre 1940 à l'âge de 71 ans. Sa femme, Ethel Minnie Rostron, décédée en 1943, est enterrée à ses côtés, dans le cimetière de West End.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Arthur Henry Rostron », Encyclopedia Titanica. Consulté le 26 juillet 2009
  2. (en) « Captain Arthur H. Rostron », Titanic-Titanic.com. Consulté le 26 juillet 2009
  3. (en) « Transcription des audiences des commissions d'enquête sur le naufrage du Titanic », « Titanic » Inquiry Project. Consulté le 27 juillet 2009
  • Sciences et vie junior, hors-série no 93

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]