Arthur Rooney

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rooney.

Arthur Joseph Rooney Sr. (né le 27 janvier 1901 - décédé le 25 août 1988) était le fondateur des Steelers de Pittsburgh de la National Football League. Il était surnommé par joueurs et dirigeants des Steelers « The Chief ».

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans la ville de Pittsburgh en Pennsylvanie, il rejoint l'université de Duquesne. Par la suite, il participe à une course hippique, Saratoga Race Course, et remporte près de 2 500 dollars. Il va alors se servir de l'argent pour fonder une franchise de football américain dans sa ville natale[1],[2]. L'équipe est créée sous le nom des Pirates, en hommage à l'équipe locale de baseball.

Il fait parler de lui en 1938 en faisant signer le plus gros contrat de l'époque à Byron White pour une somme de 15 800$. White ne jouera finalement qu'une saison avec les Steelers avant de signer pour les Lions de Détroit pour trois saisons. Suite à sa carrière White deviendra juge de la Cour suprême des États-Unis[3].

En 1940, l'équipe change de nom et prend le nom actuel des Steelers. Le nom provient du mot anglais steel signifiant acier en français, nom rappelant le passé historique de la ville du début du XIXe siècle. Pittsburgh connait alors un important essor industriel, grâce à la proximité de mines de charbon et à son emplacement privilégié comme carrefour commercial. La production d’acier y est florissante pendant de nombreuses années et lui apporte le surnom de « Ville de l’acier ».

Ce changement de nom intervient dans un contexte particulier : Alexis Thompson approche le propriétaire des Eagles de Philadelphie, Bert Bell, pour acheter sa franchise et la déplacer dans la ville de Boston. Bell monte alors un marché avec Rooney dans lequel ce dernier vend sa franchise pour 160 000$ et achète ensuite 50 % des parts de Bell pour devenir copropriétaire des Eagles pour 80 000$. Le marché implique également le transfert de onze joueurs des Steelers aux Eagles en retour de huit joueurs. L'idée de Ronney et de Bell est alors d'avoir une franchise évoluant à la fois à Pittsburgh et à Philadelphie. L'accord est conclu mais finalement la franchise de Pittsburgh, avec sa nouvelle appellation d’Iron Men[4], n'est pas autorisée par les dirigeants de la NFL à rejoindre Boston et l'idée de deux villes pour une même franchise connaît le même sort. Dans le même temps, Rooney s'en veut d'avoir quitté Pittsburgh et finalement, un accord est trouvé pour que la franchise de Rooney et de Bell continue de jouer à Pittsburgh et celle de Thompson joue à Philadelphie.

Dan Rooney, fils d'Arthur lors de la visite des Steelers à la Maison-Blanche après la victoire du Super Bowl XL.

L'équipe prend alors le nom de Steelers et étant donné qu'aucune partie n'a été joué par une des deux franchises dans cette période floue, la NFL considère alors qu'il n'y a pas réellement eu d'échange de franchises[5].

En 1974, lorsque son équipe remporte pour la première fois le Super Bowl, la neuvième édition, les joueurs vont offrir à Rooney la balle du match en signe de respect pour tout ce qu'il a fait pour la franchise[1]. Il décide alors par la suite de prendre du recul et de confier la gestion des opérations au jour le jour à son fils Dan. Il va par la suite rester au sein de l'équipe en tant que chairman jusqu'à sa mort en 1988 dans sa ville natale.

En la mémoire de Rooney, les joueurs vont porter un patch tout au long de la saison NFL 1988. L'équipe réalise cette année-là, une des pires de son existence et la pire depuis la saison 1969 avec une fiche de cinq victoires et onze défaites[6].

Leg et honneurs[modifier | modifier le code]

En 1964, il est admis au temple de la renommée interne de l'équipe[7] et cinq ans plus tard, il est admis au temple de la renommée de la NFL, le Pro Football Hall of Fame et en 1998, l'université de ses débuts, change le nom de son stade et le nomme Arthur J. Rooney Athletic Field[8]

Tout au long de sa carrière à la tête des Steelers, il s'est toujours efforcé de choisir au moins un joueur de l'université de Pittsburgh ou de Duquesne lors des différentes draft, ceci afin de favoriser le développement du football américain dans la ville.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Biographie de Rooney sur http://www.profootballhof.com/.
  2. (en) Historique de la franchise sur http://news.steelers.com/.
  3. (en) Biographie de Byron White sur http://www.collegefootball.org/.
  4. En français, Iron Men signifie les hommes d'aciers.
  5. (en) Article sur la relation entre les équipes de Pittsburgh et de Philadelphie sur http://www.post-gazette.com/.
  6. (en) Grandes dates de la NFL sur http://www.nfl.com années 1981-90.
  7. (en) Liste des membres du temple de la renommée des Steelers sur http://news.steelers.com/.
  8. (en) Présentation du Arthur J. Rooney Athletic Field sur http://goduquesne.cstv.com.

Voir aussi[modifier | modifier le code]