Arthur Morris Jones

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Arthur Morris Jones, né en 1889 et décédé en 1980, était un missionnaire protestant et musicologue qui travailla en Zambie dans la première moitié du XXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Arthur Morris Jones enseigna à la St Mark's School de Mapanza dans l'actuelle province du Sud de la Zambie ex-Rhodésie. Il se fait connaître par ses travaux en ethnomusicologie notamment en théorisant et publiant les premiers essais sur les structures rythmiques africaines dans son important ouvrage Studies in African Music datant de la fin des années 1950. Il est également connu dans le domaine de l'histoire de la musique pour avoir initié une controverse sur les origines de la musique sur marimba qu'il théorisait être issue du sud-est asiatique puis être venue en Afrique.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jones, A.M., Africa and Indonesia: The Evidence of the Xylophone and Other Musical and Cultural Factors, Leiden: Brill, 1964.
  • Jones, A.M., African Music, Rhodes-Livingstone Museum Occasional Papers; No. 2. Livingstone, Northern Rhodesia: Rhodes-Livingstone Institute, 1943.
  • Jones, A.M., African Rhythm, Londres: International African Institute, 1954.
  • Jones, A.M.. Studies in African Music en 2 volumes, Londres: New York, 1978.
  • Jones, A.M., and L. Kombe, The Icila Dance, Old Style. A Study in African Music and Dance of the Lala Tribe of Northern Rhodesia, Roodepoort, South Africa, 1952.