Arthur Morin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morin.
Arthur Morin.

Arthur Jules Morin (19 octobre 17957 février 1880) est un général et physicien français. Il est l'auteur de nombreux travaux de mécanique expérimentale et l'inventeur d'un appareil d'étude de la chute des corps.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est élève au lycée Louis-le-Grand puis à l'École polytechnique. Il est ensuite professeur à École d'application de Metz, puis, en 1839, au Conservatoire impérial des arts et métiers, dont il est directeur en 1849. Il est élu membre de l'Académie des sciences en 1843, sur le siège de Gaspard-Gustave Coriolis.

Morin était un spécialiste du génie mécanique, qui travailla sur le rendement des machines. Il procéda à des mesures extensives sur le frottement et l'efficacité des moteurs hydrauliques, en particulier les roues à aubes et les turbines. Il imagina un appareil pour l'étude de la chute des corps, appelé « machine de Morin ».

On lui doit aussi le dynamomètre Morin.

Il n'est pas rare de retrouver les valeurs données par les expériences du « commandant Morin » dans les mémentos d'ingénierie jusqu'en plein XXe siècle.

Hommages[modifier | modifier le code]

Le général peint par Jean-Baptiste Couvelet.

Principales publications[modifier | modifier le code]

  • Expériences sur les roues hydrauliques à aubes planes et sur les roues hydrauliques à augets (1836)
  • Aide-mémoire de mécanique pratique à l'usage des officiers d'artillerie et des ingénieurs civils et militaires (1838)
  • Description des appareils chronométriques à style, propres à la représentation graphique et à la détermination des lois du mouvement, et des appareils dynamométriques, propres à mesurer l'effort ou le travail développé par les moteurs animés ou inanimés et par les organes de transmission du mouvement dans les machines (1838)
  • Leçons de mécanique pratique à l'usage des auditeurs des cours du Conservatoire des arts et métiers (5 volumes, 1846-1853)
  • Notions géométriques sur les mouvements (1851)
  • Conservatoire des arts et métiers. Catalogue des collections, publié par ordre de M. le ministre de l'Agriculture et du commerce (1851)
  • Résistance des matériaux (2 volumes, 1863)
  • Des machines et appareils destinés à l'élévation des eaux (1863) Texte en ligne
  • Salubrité des habitations. Manuel pratique du chauffage et de la ventilation (1868)

Documents sur le Web[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]