Arthur Ganson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ganson (Homonymie).

Arthur Ganson

Description de cette image, également commentée ci-après

Machine with Concrete, une œuvre d'Arthur Ganson. Le rapport du train d'engrenages conduit la dernière roue à n'effectuer qu'une révolution en plusieurs billions d'années, permettant à la machine de tourner bien qu'elle soit encastrée dans un bloc de béton.

Naissance 1955
Hartford, Connecticut, États-Unis
Nationalité Américaine
Activités Sculpture
Mouvement artistique Art cinétique
Influencé par Jean Tinguely, Paul Klee, Alexander Calder[1]
Récompenses

Arthur Ganson est un sculpteur américain spécialisé dans l'art cinétique. Il réalise des démonstrations d'art mécanique et des machines de Rube Goldberg avec des thèmes existentiels.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ganson naît à Hartford, Connecticut (États-Unis) en 1955. Il reçoit une licence en beaux-arts de l'université du New Hampshire en 1978[1],[2].

Entre 1995 et 1999, Ganson est en résidence artistique au département d'ingénierie mécanique du Massachusetts Institute of Technology. Il a été invité à présenter son travail à la conférence TED et à la Long Now Foundation (en).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Machine with 22 Scraps of Paper. Des morceaux de papiers sont manipulés pour se mouvoir comme une volée d'oiseaux.

Ganson décrit son travail comme un mélange de génie mécanique et de chorégraphie[3]. Certaines de ses machines, éventuellement très complexes, n'ont qu'une fonction très simple comme s'enduire elle-même de lubrifiant (Machine with Oil) ou provoquant le rebond chaotique d'une chair autour d'un chat-jouet (Margot's Other Cat). D'autres machines ne font rien du tout à part se mouvoir, comme une chaise qui s'assemble soudainement à partir de batons et de planches de bois (Cory's Yellow Chair)[1].

Les sculptures de Ganson ont été qualifiées de « gestuelles, humoristiques, évocatrices et introspectives[1] » ou d'« ingénieuses, philosophiques, spirituelles[4] ». Bien que certains critiques perçoivent une signifiation philosophique à ses œuvres, les machines de Ganson montrent également une face ludique[5]. L'une de ses constructions est un ensemble d'engrenages attaché au bréchet d'un poulet, équipé de pointes miniatures et se déplaçant en long et en large le long d'une petite chaussée (Machine with Chicken Wishbone). Cet appareillage est apparu dans une épisode de la série animée Arthur[6].

Ganson est également l'inventeur de Toobers & Zots, un jeu de construction constitué de pièces de mousse souples abstraites[1].

Depuis 1998, Ganson est le maître de cérémonie de la compétition Friday After Thanksgiving parainée par le MIT Museum à Cambridge. Les équipes doivent y construire des machines, chaque appareil étant relié par une corde à son prédécesseur et à son successeur afin de produire une réaction en chaîne[7],[8].

Expositions[modifier | modifier le code]

Arthur Ganson a exposé ses œuvres au MIT Museum, au Carpenter Center for the Visual Arts de l'université Harvard, au musée DeCordova, à la galerie Ricco/Maresca de New York et à l'Exploratorium de San Francisco. Il a participé à Ars Electronica à Linz), à l'Addison Gallery of American Art et au Bruce Museum.

Ganson possède une installation permatente au National Inventors Hall of Fame d'Akron. L'une de ses sculptures cinétiques est située à l'entrée du Lemelson Center for the Study of Invention and Innovation au Musée national d'histoire américaine, à Washington.

Depuis 1995, une collection de ses œuvres est en exposition permanente au MIT Museum[3],[4],[5].

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (en) Martha Davidson, « Metaphysics in Motion: Arthur Ganson », Innovative Lives, Smithsonian Institution
  2. (en) « Inventor of the Week: Arthur Ganson, Kinetic Sculpture », Lemelson-MIT Program, Massachusetts Institute of Technology
  3. a et b (en) « Gestural Engineering: The Sculptures of Arthur Ganson », MIT Museum Exhibitions
  4. a et b (en) Kathy Thurston-Lighty, « Ganson's machines will be working at Museum », MIT Tech Talk,‎ 8 janvier 1997
  5. a et b (en) Harvey Blume, « Subtle Mechanisms », The Atlantic Online,‎ 13 août 1998 (consulté le 2012-05-09)
  6. (en) Alice C. Waugh, « Arthur, Arthur! Ganson drawn to TV cartoon », MIT Tech Talk,‎ 25 février 2004 (consulté le 2012-05-09)
  7. (en) « Friday After Thanksgiving: Chain Reaction », MIT Museum
  8. (en) Arthur Ganson, « Falling, Unwinding, Cascading: MIT's post-Thanksgiving chain reaction », Technology Review,‎ novembre/décembre 2009