Arthur Edwin Kennelly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Arthur Edwin Kennelly

Naissance 17 décembre 1861
Colaba
Décès 18 juin 1939 (à 77 ans)
Boston, Massachusetts

Arthur Edwin Kennelly, (17 décembre 1861 - 18 juin 1939), ingénieur en électricité américain, fils d'un officier naval irlandais, né à Colaba près de Bombay, Inde, décédé à Boston, Massachusetts.

Il est célèbre pour avoir découvert des propriétés radio-électriques d'une couche de l'atmosphère : l'ionosphère.

Carrière[modifier | modifier le code]

Kennelly fut garçon de bureau pendant deux ans à Londres dans la société des Ingénieurs du Télégraphe (devenue ensuite l'IEE). Fort de cette expérience, il quitte l'Angleterre pour un poste d'assistant électricien à Malte.

Il fut aussi, professeur en science appliquée en France de 1921 à 1922, chercheur associé à l'établissement de Carnegie entre 1924 et 1930, et le premier lecteur conférencier en électricité à la fondation Iwadare au Japon, en 1931.

Les contributions de Kennelly à l'électricité sont nombreuses. En 1893, il a présenté un document concernant l'impédance à l'institut américain des ingénieurs en électricité au cours duquel il expose la première utilisation des nombres complexes pour la loi d'Ohm dans la théorie du circuit de courant alternatif. Il également proposé l'utilisation des fonctions hyperboliques complexes dans la solution des problèmes de ligne.

Indépendamment d'Oliver Heaviside, Kennelly a proposé l'existence d'une couche ionisée dans la haute atmosphère, connue maintenant par le nom de couche Kennelly-Heaviside, comme surface réfléchissante aux ondes radio-électriques rendant la communication sans-fil transocéanique possible, notamment par l'étude des expérimentations de Guglielmo Marconi en 1901.

Kennelly reçut de nombreuses récompenses internationales, notamment :

  • IEE Institution Premium en 1887
  • la médaille d'or d'Howard Potts de l'institut de Franklin (1917)
  • la croix de Chevalier de la légion d'honneur Française
  • l'AIEE Edison Medal (1933)
  • médaille d'honneur de l'IRE en 1932, pour ses études des phénomènes de propagation radio-électriques et ses contributions dans la théorie et aux méthodes de mesure dans le domaine du courant alternatif.

Il fut un partenaire actif des organismes professionnels tels que la société pour la promotion du système métrique des poids et des mesures et président de l'AIEE (1898-1900) et l'IRE (1916).

Citations[modifier | modifier le code]

« À travers la radio, j'envisage les états unis du monde. La radio uniformise les peuples de la terre, l'anglais deviendra la langue universelle parce que c'est principalement la langue de l' éther. L'aspect le plus important de la radio est son influence sociologique ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]