Arthrogrypose

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le terme arthrogrypose a différentes significations suivant la spécialité considérée: le chirurgien orthopédiste, le pédiatre, ou l’obstétricien.

Pour le chirurgien orthopédiste[modifier | modifier le code]

  • L’arthrogrypose, ce sont
    • les raideurs articulaires présentes dès la naissance
    • elles touchent, de façon variable, les quatre membres,
    • et/ou un faciès particulier et
    • et/ou des anomalies cutanées.
  • Arthrogrypose classique (arthrogryposis multiplex congenita)
    • chez des enfants à intelligence normale
    • imposant des soins assidus avec une prise en charge orthopédique et le cas échéant, kinésithérapique poursuivie pendant toute la croissance.

Pour le pédiatre[modifier | modifier le code]

  • L’arthrogrypose
    • signe clinique seulement et non entité pathologique
    • nombre d'affections, maladies fœtales, syndromes génétiques, malformations et même certaines maladies acquises comportent des raideurs articulaires,
    • raideurs parfois apparues que secondairement.
  • "Syndromes arthrogryposiques" avec
    • en plus, des anomalies squelettiques,
    • des anomalies viscérales avec des
      • atteintes cérébrales ou
      • médullaires (moelle).
  • Certains d’entre eux ont un pronostic fonctionnel extrêmement péjoratif.
  • Identifier le processus responsable des raideurs articulaires est impératif car le traitement peut-être différent d’un cas à l’autre.

Pour le spécialiste du fœtus, l’obstétricien et l’échographiste[modifier | modifier le code]

  • Les arthrogryposes entrent aujourd’hui dans le vaste cadre de ce qu’il est convenu d’appeler les syndromes d’immobilité fœtale qui regroupent une multitude d’anomalies neurologiques et musculaires dont l’inventaire est en cours.

Les études anatomopathologiques[modifier | modifier le code]

  • permettent de mieux comprendre la physiopathogénie des arthrogryposes.
  • en mettant en évidence des altérations de la voie motrice situées à des niveaux variables,
    • tantôt sur l’encéphale,
    • tantôt sur la moelle épinière,
    • tantôt sur les nerfs périphériques ou
    • le muscle.

Pour le patient[modifier | modifier le code]

  • L'arthrogrypose est socialement appelée un handicap
  • Passé la fin de la croissance (considérée comme le terme de l'évolution des signes regroupés sous ce nom) une grande difficulté à être suivi

Extrême variété de tableaux cliniques[modifier | modifier le code]

  • Le choix du traitement est des plus difficiles.
  • Le but est avant tout d’essayer d’améliorer
    • la fonction et
    • l’autonomie

de ces sujets.

Liens externes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]