Arte da lingoa de Iapam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Arte da lingoa de Iapam (日本大文典, nihon daibunten?) (Arte da Língua do Japão en portugais moderne) est un manuel portugais de grammaire japonaise du début du XVIIe siècle, compilé par João Rodrigues, missionnaire portugais de la Compagnie de Jésus. Il s'agit de la plus ancienne grammaire japonaise complète et une précieuse source d'information sur le japonais médiéval tardif[1].

Contexte[modifier | modifier le code]

L’œuvre des missionnaires chrétiens au Japon commence dans les années 1540. Afin de mieux communiquer, les missionnaires étrangers essaient d'apprendre le japonais. Ils créent des dictionnaires tels que le Nippo Jisho et des grammaires. Les premières grammaires semblent avoir été composées dans les années 1580 mais ne nous sont pas parvenues[1].

Arte da Lingoa de Iapam est la plus ancienne grammaire japonaise complète encore existante. Rodrigues la fait publier à Nagasaki sur une période de cinq ans, entre 1604 et 1608. Il n'en existe que deux copies connues : une à la bibliothèque bodléienne de l'Université d'Oxford et l'autre dans la collection de la famille Crawford[1],[2].

En 1620, après avoir été transféré à Macao, Rodrigues compile une version plus courte et simplifiée de sa grammaire, intitulée Arte breue da lingoa Iapoa (日本小文典, nihon shōbunten?)[1].

Contenu[modifier | modifier le code]

L'ouvrage comprend trois volumes :

Éditions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (ja) Tadao Doi, Nihon Daibunten, Sanseidō,‎ 1955 (1re éd. 1604-1608) (ISBN 978-4-8301-0297-4)
  • (ja) Hiroshi Hino, Nihon Shōbunten, Shin-Jinbutsu-Ōrai-Sha,‎ 1993
  • (ja) Mineo Ikegami, Nihongo Shōbunten, Iwanami Shoten,‎ 1993 (1re éd. 1620) (ISBN 4-00-336811-8 et 4-00-336812-6)
  • Nihon Koten Bungaku Daijiten: Kan'yakuban. Tōkyō: Iwanami Shoten. 1986. ISBN 4-00-080067-1.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Nihon Koten Bungaku Daijiten Henshū Iinkai (1986:1417-1418)
  2. a, b, c et d Doi (1955)