Art et magie de la cuisine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Art et magie de la cuisine
Genre Émission culinaire
Périodicité Hebdomadaire
Création Raymond Oliver
Réalisation Hubert Knapp puis Gilbert Pineau
Présentation Raymond Oliver et Catherine Langeais
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Nombre de saisons 14
Production
Durée 30 minutes
Format d’image 4/3 noir et blanc
Format audio Mono
Production Raymond Oliver
Société de production RTF
ORTF
Diffusion
Diffusion Première chaîne de l'ORTF
Ancienne diffusion RTF Télévision
Date de première diffusion 6 décembre 1954
Date de dernière diffusion 1967
Public conseillé Tout Public
Chronologie
La vérité est au fond de la marmite Suivant

Art et magie de la cuisine est la première émission culinaire de la télévision française, créée par le cuisinier Raymond Oliver, et diffusée chaque lundi pendant quatorze ans du 6 décembre 1954 à 1967 sur RTF Télévision puis la première chaîne de l'ORTF. Elle était réalisée par Hubert Knapp puis Gilbert Pineau, et présentée par Raymond Oliver en compagnie de la speakerine Catherine Langeais.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1953, la RTF Télévision demande à Raymond Oliver, le chef du Grand Véfour à Paris, d'animer avec Catherine Langeais une émission intitulée Art et magie de la cuisine. Le succès est immédiat.

Principe de l'émission[modifier | modifier le code]

L'émission, qui durait entre quinze et trente minutes, se déroulait dans une cuisine, sous la forme d'un dialogue complice pendant lequel le chef (Raymond Oliver), vêtu d'une blouse de cuisinier, préparait les plats devant « l'élève » (Catherine Langeais), représentant la ménagère qui veut améliorer l'ordinaire de sa cuisine[1]. Celle-ci, en posant des questions, permettait à Raymond Oliver d'apporter, par ses réponses, les précisions nécessaires aux téléspectateurs. L'émission a connu un succès immédiat[2] grâce au talent culinaire et à la verve de Raymond Oliver, ainsi qu'à la gentillesse de Catherine Langeais, jamais déstabilisée par ce chef particulièrement directif qui fait de ses recettes provinciales des événements parisiens, soulignant que « Paris c'est le creuset, la consécration », mais aussi parce que « c’est l’époque de l’équipement progressif et enthousiaste des foyers français en appareils électroménagers[3] » et ustensiles nouveaux.

Produits dérivés[modifier | modifier le code]

L'émission donnera naissance à un jeu de société composé de cartes représentant quinze plats et leurs ingrédients, édité par CEJI - Interlude jeu. Raymond Oliver publiera un livre de recettes de cuisine qu'il intitulera également Art et magie de la cuisine[4].

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Décors : Yves Olivier
  • Éclairages : Lucien Billard
  • Montage : Andrée Marciani

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Jacques Ledos, L'Âge d'or de la télévision 1945-1975 : histoire d'une ambition française, Éditions L'Harmattan, 2007, ISBN 978-2-296-03844-8, pp. 68-69
  2. Jacques Mousseau et Christian Brochand, Histoire de la télévision française, Fernand Nathan, ISBN 978-2-09-284901-9, 1982
  3. Emmanuelle Giuliani, Télévision, Études 4/2003 (Tome 398), pp. 541-543 en ligne
  4. Raymond Oliver, Art et magie de la cuisine, Del Duca, Paris, 1957, ASIN B0017VRJW8, 300 pp.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]