Art Ludique - Le Musée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'extérieur du musée, pendant l'exposition « Pixar, 25 ans d'animation ».

Art Ludique - Le Musée est un musée situé dans le 13e arrondissement de Paris, dans Les Docks, cité de la mode et du design, inauguré le 16 novembre 2013 sur 1 200 m2[1].

Création[modifier | modifier le code]

Jean-Jacques Launier fonde la galerie Arludik, que dirige aujourd'hui sa femme, Diane Launier avant de consacrer une exposition à Moebius et Miyazaki à la Monnaie de Paris en 2004, puis à l’Âge de Glace et John Howe pour la trilogie du Seigneur des Anneaux, ainsi que des ouvrages théoriques comme « Art Ludique », publié chez Sonatine en 2011. Ils décident alors de fonder un musée autour du divertissement.

Description[modifier | modifier le code]

Il accueille plusieurs expositions temporaires par an. Une collection permanente est également prévue[2] rassemblant les artistes figuratifs narratifs influents des siècles derniers, et les artistes contemporains de la Bande Dessinée, du Manga, du Cinéma, de l’Animation et du Jeu vidéo à travers le monde[3], autour d'un concept commun : l'Art Ludique[4],[5]". Le Musée a été inauguré avec l’exposition « Pixar, 25 ans d’animation[6] », créée en 2006 par les Studios Pixar et le MoMA, avant d'accueillir des expositions consacrées aux Super-héros Marvel et aux productions des Studios Ghibli. Comme le rapporte Emmanuel Forsans, directeur de l'Agence Française pour le jeu vidéo, "le nouveau musée parisien a accueilli, dès sa première année, plus de 400 000 visiteurs[7]" Comme le souligne Joséphine Bindé pour Télérama, les deux premières expositions d'Art Ludique - Le Musée se placent dans le top 15 des expositions parisiennes les plus vues en 2014: "après un début réussi avec « Pixar, 25 ans d'animation », « L'Art des Super-Héros de Marvel » a attiré bien des adultes et enfants"[8].

Expositions[modifier | modifier le code]

  • Pixar, 25 ans d’animation : Art Ludique – Le Musée a été inauguré avec l’exposition Pixar, 25 ans d’animation. Créée conjointement par les studios Pixar et le Museum of Modern Art de New York en 2006, l’exposition arrive à Paris le 16 novembre 2013, après avoir été visible à Londres, Tokyo, Helsinki ou Mexico. L’exposition regroupe plus de 500 œuvres, dessins, sculptures ou story-boards, ainsi que deux attractions : le Zootrope de « Toy Story », créé pour l’exposition et donnant l’illusion du mouvement, et Artscape, film d’animation panoramique et immersif[9]. L'exposition accueille plus de 180.000 visiteurs[10].
Aperçu d'une des salles du musée lors de l'exposition consacrée à Pixar

Comme le précise Justine Souque pour la revue Theoria, "Les esquisses présentées lors de l’exposition vont du simple croquis du facies à la peinture numérique"[11]

  • L'art des Super-héros Marvel[12]: cette exposition créée pour et par le musée a ouvert ses portes le 22 mars 2014[13], et regroupe plus de 300 planches originales des plus grands super-héros de l'univers Marvel, ainsi que des dessins d'études, story-boards et objets issus des films Marvel[14], tels que Mjolnir, le marteau de Thor, les casques d'Iron Man ou le bouclier de Captain America mais aussi la couverture originale du premier Surfer d'argent[15], ainsi que des peintures numériques de Ryan Meinerding, superviseur artistique pour la plupart des films Marvel[16].
  • Dessins du Studio Ghibli, les secrets du layout pour comprendre l'animation de Takahata et Miyazaki : l'exposition, annoncée début juin[17], est visible depuis le 4 octobre 2014 et jusqu'au 1er mars 2015. Elle comprend plus de 1300 dessins préparatoires originaux[18] des plus grands films du Studio Ghibli, à qui on doit notamment les films d'animation Mon Voisin Totoro, Le Voyage de Chihiro ou Le Tombeau des Lucioles[19]. Joséphine Bindé, pour Télérama, met en parallèle cette exposition avec celle consacrée à Hokusai, au Grand Palais, affirmant notamment qu'une "approche poétique et symbolique du monde : semble lier l'œuvre des deux hommes. Chez l'un ou chez l'autre, les images et leur composition dégagent une puissance poétique comparable à celle des haïkus, ces petits poèmes tenant en quelques mots"[20].
  • Aardman, l'Art qui prend forme : l'exposition des Studios Aardman, créateurs des personnages de Morph, Wallace et Gromit, Shaun le mouton ou les films d'animation en pâte à modeler Chicken Run ou Les Pirates ! Bons à rien, mauvais en tout. a lieu du 21 mars jusqu'au 30 août 2015, présente des décors originaux issus des films et séries, 350 dessins, des sculptures, des story-boards, des extraits de films, clips et publicités[21].

Réception[modifier | modifier le code]

Critique négative[modifier | modifier le code]

  • Libération voit dans l'exposition Marvel, la présentation de "quelques planches originales perdues au milieu de mannequins et images criardes à la gloire des films[22]."

Critiques positives[modifier | modifier le code]

  • Télérama ressent "nostalgie et virtuosité à tous les étages[23]."
  • Le Monde : "Avec cette institution, il fait reconnaître comme relevant de l'art des œuvres jusque-là invisibles, conçues pendant les phases préparatoires du cinéma d'animation, des jeux vidéo, des mangas. Beau geste[24]."
  • Le Figaro : "De la première planche du premier numéro de Marvel, qui mettait en scène Namor, le prince des mers, aux super-héros ultra réalistes d'Alex Ross, Art Ludique dévoile la richesse graphique et les évolutions successives de la maison. Plus de trois cents planches originales, glanées partout dans le monde, qui raviront les amateurs [25]".
  • Télérama: "Hokusai-Miyasaki : deux expositions qui se font écho [26]"
  • Le Figaro : "cette exposition inédite a de quoi combler enfants comme adultes [27]"
  • Les Inrocks : "L’exposition présente toute l’étendue créative des animateurs d’Aardman en mettant l’accent sur l’expression pure du travail et de l’ouvrage [28]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1], Evene, Le Figaro
  2. [2], Culture Box
  3. [3], AFJV
  4. [4], RFI
  5. Art Ludique, co-écrit par Jean-Jacques Launier, Sonatine Éditions, 2011
  6. [5], Le Monde
  7. « Art Ludique - Le Musée : 1 ans, 3 expositions, 400 000 expositions », sur www.afjv.com,‎ 12/11/2014 (consulté le 20/11/2014)
  8. http://www.telerama.fr/sortir/bilan-les-30-expos-parisiennes-qui-ont-deplace-les-foules-en-2014,120778.php
  9. [6], TF1
  10. L'exposition Pixar, Le Figaro
  11. « Theoria - article Pixar »
  12. [7], Le Figaro
  13. [8], Artludique
  14. [9], TF1
  15. Un autre jour est possible, exposition Marvel, les super-héros a l'epreuve de temps, France Culture
  16. Marvel par la grande porte, Les Inrockuptibles
  17. http://paris-ile-de-france.france3.fr/2014/06/10/le-studio-ghibli-va-avoir-son-exposition-au-musee-art-ludique-495643.html
  18. http://www.lefigaro.fr/arts-expositions/2014/06/11/03015-20140611ARTFIG00316-totoro-la-princesse-mononoke-et-les-yamada-au-musee-art-ludique.php
  19. http://www.artludique.com/ghibli.html
  20. http://www.telerama.fr/sortir/hokusai-miyazaki-deux-expos-qui-se-font-echo,118136.php
  21. Chicken Run, Wallace et Gromit à Paris : le studio Aardman s’expose à l’Art Ludique, Les Inrockuptibles
  22. Super promo pour super héros, Libération
  23. Critique, Télérama.
  24. Pixar fête ses 25 ans à Paris, au nouveau musée Art Ludique, Le Monde.
  25. http://www.lefigaro.fr/arts-expositions/2014/03/21/03015-20140321ARTFIG00164-les-super-heros-marvel-envahissent-paris-au-musee-art-ludique.php
  26. « Hokusai-Miyazaki : deux expos qui se font écho » (consulté le 2015-04-07)
  27. « De Wallace et Gromit à Shaun le Mouton, les studios Aardman exposent leur folie créatrice », sur Le Figaro (consulté le 2015-04-08)
  28. « Les Inrocks - Wallace & Gromit débarquent à Paris »

Lien externe[modifier | modifier le code]

48° 50′ 26″ N 2° 22′ 13″ E / 48.8405, 2.3703