Artür Harfaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Artür Harfaux, né à Cambrai (Nord) en 1906, mort à Paris en 1995, est un dessinateur, photographe et scénariste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait la connaissance au lycée de Cambrai de Maurice Henry et rencontre René Daumal, Roger Vailland, Roger Gilbert-Lecomte, les "Phrères simplistes" comme ils se nomment (1926)[1].

Artür Harfaux rejoint Paris en 1924 avec Maurice Henry. Au sein de la revue " Le Grand Jeu", il mène des recherches sur la photographie, avec « Aléatoires » et « Scène de la vie courante, Photomontage » (1928).

En 1932, il quitte le " Le Grand Jeu" pour rejoindre le groupe d'André Breton.

De 1939 à 1951, Harfaux et Henry se consacrent au cinéma sous le nom des "Gagmen associés", et participent à une vingtaine de films comme gagmen ou scénaristes dont :
. « Madame et le mort » de Louis Daquin,
. « 120 rue de la Gare », d'après Léo Malet,
. « Coup de tête »,
. « Les Aventures des Pieds Nickelés »,
. « Bibi Fricotin »,
. « Au petit bonheur »,
. « L'Honorable Catherine » de Marcel L'Herbier.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Adam Biro & René Passeron « Dictionnaire général du surréalisme et de ses environs », Office du livre, Fribourg, Suisse et Presses universitaires de France, Paris, 1982, page 200

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Paul Clébert « Dictionnaire du surréalisme », Éd. du Seuil, Paris, 1996, page 293