Arsinoitherium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Arsinoitherium est un genre éteint de Paenungulata, mammifères apparentés aux éléphants, et aux Hyracoidea. Ces espèces ressemblaient à des rhinocéros herbivores et vivaient à la fin de l'Éocène et au début de l'Oligocène au nord de l'Afrique, il y a 36 à 30 millions d'années, dans les forêts tropicales humides, et en marge des marécages. Une espèce nouvellement découverte, Arsinoitherium giganteum, vivait en Éthiopie il y a environ 27 millions d'années.

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

  • A. zitteli Beadnell, 1902
  • A. andrewsi
  • A. giganteum Sanders, Kappelman & Rasmussen, 2004

Description[modifier | modifier le code]

De son vivant, il aurait ressemblé à un rhinocéros mesurant 1.8 mètre aux épaules et 3 mètres de longueur. La caractéristique la plus considérable d'Arsinoitherium était une énorme paire de cornes semblables à des couteaux projetés au-dessus du nez[1], et une deuxième paire de minuscules cornes, semblables à des boutons sur la tête, placées juste derrière les plus grandes cornes. Son squelette est robuste, et montre qu'il était capable de courir s'il le devait[1], comme un éléphant moderne ou un rhinocéros. Arsinoitherium a eu l'assortiment complet de 44 dents, qui sont l'état primitif de la dentition des mammifère placentaire. Sa grande taille l'aurait largement protégé de la prédation, cependant les jeunes et les infirmes étaient la proie des Creodonta.

Étymologie et espèces[modifier | modifier le code]

Vue de face d'un crâne d'Arsinoitherium zitteli (Galerie de paléontologie et d'anatomie comparée du Muséum national d'histoire naturelle, à Paris.

Son nom provient d'Arsinoé II, une reine égyptienne dont le palais était près du site de découverte d'un Arsinoitherium (Égypte). C'était le seul site où des squelettes complets de fossiles d'Arsinoitherium ont été récupérés, mais les restes de parents de la même famille (Arsinoithères) ont été trouvés en Europe du sud-est et en Mongolie, sous la forme de fragments de mâchoire. Ces arsinoithères doivent encore être officiellement décrit. Le mieux connu (et premier décrit) est l'espèce A. zitteli. On a découvert une deuxième espèce, A. giganteus, dans la région montagneuse éthiopienne en 2003. Les fossiles datent d'il y a 27 millions d'années. La hauteur à l'épaule est d'environ 2m50.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

  • Dans le livre,The Macmillan Illustrated Encyclopedia of Dinosaurs and Prehistoric Animals, les auteurs affirment par erreur que la plus grande paire de cornes de l'Arsinoitherium était creuse et en forme de cône[2], une revendication qui a été répété plus tard dans l'édition de The Simon & Schuster Encyclopedia of Dinosaurs & Prehistoric Creatures.
  • Arsinoitherium apparaît aussi brièvement dans un documentaire de la BBC, Sea Monsters (2003), produit par Tim Haines et Paul Chambers (Des photos de Sea Monsters ont été utilisés pour les illustrations de Arsinoitherium dans The Complete Guide to Prehistoric Life).
  • Un squelette Arsinoitherium est également apparu brièvement dans le film de Pixar Là-haut (film, 2009).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Alan Turner & Mauricio Anton: Evolving Eden, An Illustrated Guide to the Evolution of the African Large-Mammal Fauna (p. 111). Columbia University Press, New York 2004 ISBN 0-231-11944-5
  2. Dixon, Dougal, et al. The Macmillan Illustrated Encyclopedia of Dinosaurs. A Visual Who's Who of Prehistoric Life. Pg. 237. New York: Macmillan Publishing Company. 1988.