Ars antiqua

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Par opposition à l'ars nova, nom générique donné à la musique médiévale occidentale des XIIIe et début du XIVe siècles, reposant principalement sur le plain-chant et la technique de l'organum.

L'ars antiqua est une période allant de 1240 à 1320 et se situe entre L'époque de l'École de Notre-Dame et l'ars Nova. Les signes utilisés n'ont pas encore de valeur rythmique définie.

Genres de l'ars antiqua[modifier | modifier le code]

  1. L'organum : celui de l'époque de Notre Dame est encore chanté mais il y a moins de création.
  2. Le conduit : reste apprécié et se rapproche du motet.
  3. Le motet : est le genre principal de l'ars Antiqua. il se caractérise par son texte.
  4. Le Hoquet : c'est un découpage de la voix par des silences.
  5. Le Rondeau : passe à plusieurs voix et est considéré comme le précurseur de la chanson polyphonique.Le rondeau (comme la ballade et le virelai) est une pièce à forme fixe et suit la structure suivante : ABaAabAB (où "a" désigne une partie musicalement identique à "A" mais avec des paroles différentes- de même pour "b" et "B")

Le motet[modifier | modifier le code]

  • Motet simple : 2 voix : ténor et duplum ou motet avec texte (latin ou français)
  • Motet double : 3 voix : ténor, motetus et triplum. Les voix supérieures ont 2 textes différents : les 2 en latin, les 2 en français ou mélangé. A la voix de Triplum, le texte est toujours plus long et plus rapide que le motetus.
  • Motet triple : 4 voix avec quadruplum, 3 textes différents pour les voix supérieures en français ou mélangées au latin.
  • Motet conduit : 3 ou 4 voix avec ténor et voix supérieures avec le meme texte donc le rythme est identique.