Arsène Alexandre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alexandre.

Arsène Alexandre (Arsène Urbain Pierre Alexandre), né le 16 août 1859 à Paris (ancien 3e arrondissement)[1] et mort le 1er octobre 1937 à Brain-sur-Allonnes (Maine-et-Loire), est un critique d'art français.

Il collabore à l'Événement, au Paris et à l'Éclair et participe en 1894 à la fondation du journal satirique Le Rire dont il devient le directeur artistique. Il est ensuite critique d'art au Figaro. C'est lui et Félix Fénéon qui employèrent les premiers le terme de « néo-impressionnisme » en 1886. C'est lui aussi qui utilisa le premier le terme d'« école de Rouen » en 1902[2]. Il est également l'auteur de nombreuses articles critiques pour Le Théâtre notamment « Le Théâtre au Salon » en juin 1898 et aussi de quelques critiques dramatiques.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Honoré Daumier, l'homme et l'œuvre, H. Laurens, Paris, 1888
  • Oeuvre d'Alphonse de Neuville, A. Lahure, 1889
  • A. L. Barye, Librairie de l'Art, 1889
  • Histoire de l'art décoratif du XVIe siècle à nos jours, H. Laurens, 1892
  • L'Art du rire et de la caricature, Librairie-imprimerie réuies, 1892
  • La Sœur de Pierrot, roman, illustrations de A. Willette, Librairie Delagrave, 1893
  • Histoire populaire de la peinture, H. Laurens, 1895
  • Jean Carriès, imagier et potier: étude d'une œuvre et d'une vie, Librairies-imprimeries réunies, Paris, 1895
  • Le Balzac de Rodin, H. Floury Éditeur, Paris, 1898
  • A. F. Cals ou le bonheur de peindre, G. Petit, 1900
  • Les Reines de l'aiguille: modistes et couturières, étude parisienne, T. Belin, 1902
  • Ignacio Zuloaga, Manzi-Joyant, 1903
  • Auguste Rodin, Manzi-Joyant, 1904
  • Donatello, H. Laurens, Paris, 1904
  • Jean-François Raffaelli, peintre, graveur et sculpteur, H. Floury, Paris, 1909
  • L'Art décoratif de Léon Bakst, M. de Brunoff, Paris, 1913
  • Vladimir de Terlikowski Peintre, éditions Alcan, Paris, 1927
  • Louise C. Breslau, Rieder, Paris, 1928
  • Botticelli, Rieder, Paris, 1929
  • Frank Boggs, Le Goupy, Paris, 1929
  • Paul Gauguin : sa vie et le sens de son œuvre, Bernheim-Jeune, Paris, 1930
  • Vermeer et l'école de Delft, 1933
  • La Vie et l'Œuvre de Charles Pinet, graveur (1867-1932), Protat frères, Mâcon, 1934
  • Les Années de captivité de Beethoven (1819-1827), F. Alcan, Paris, 1936

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives numérisées de l'état civil de Paris, fichier des actes reconstitués, Alexandre/vue no 78 (consulté le 26 juin 2012)
  2. Catalogue d'une exposition Joseph Delattre à la galerie Durand-Ruel à Paris

Lien externe[modifier | modifier le code]