Arrondissement de Saintes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arrondissement de Saintes
Situation de l'arrondissement de Saintes dans le département Charente-Maritime.
Situation de l'arrondissement de Saintes dans le département Charente-Maritime.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Poitou-Charentes
Département Charente-Maritime
Chef-lieu Saintes
Démographie
Population 126 212 hab. (2011)
Densité 82 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° N 1° O / 45.75, -0.633333 ()46° Nord 1° Ouest / 45.75, -0.633333 ()  
Superficie 1 546 km2
Subdivisions
Cantons 9
Communes 107

L'arrondissement de Saintes est une division administrative française, située dans le département de la Charente-Maritime et la région Poitou-Charentes.

Cet arrondissement occupe la partie centrale du département de la Charente-Maritime, il est le plus grand arrondissement par sa superficie et le troisième par sa population.

Composition[modifier | modifier le code]

L'arrondissement de Saintes regroupe 107 communes qui sont réparties en 9 cantons.

La composition administrative de l'arrondissement est la suivante :

(a), (b), (c) : L'ensemble des trois cantons autour de Saintes et la commune de Saintes regroupent 20 communes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation géographique[modifier | modifier le code]

L'arrondissement de Saintes occupe une situation quasi centrale au sein du département de la Charente-Maritime. Historiquement, il constitue le cœur de l'ancienne province de Saintonge.

Au nord, il est délimité par l'arrondissement de Saint-Jean-d'Angély, au sud, il jouxte l'arrondissement de Jonzac, à l'ouest, il voisine avec l'arrondissement de Rochefort tandis qu'à l'est, il est au contact du département de la Charente via l'arrondissement de Cognac.

Au sud-ouest, il possède une petite ouverture maritime sur l'estuaire de la Gironde dont il occupe la rive droite.

Hydrographie sommaire[modifier | modifier le code]

La Charente et ses affluents de rive gauche (Seugne et Arnoult) ainsi que la Seudre sont les principaux cours d'eau qui arrosent cet arrondissement. Leurs cours suivent tous la même orientation, généralement sud-est / nord-ouest, correspondant aux plissements tectoniques qui ont affecté les terrains gréseux du Crétacé du plateau de la Saintonge.

Cet arrondissement possède une ouverture sur l'estuaire de la Gironde qui borde huit communes depuis la commune de Saint-Romain-sur-Gironde en amont jusqu'à la commune de Meschers-sur-Gironde en aval[N 1], toutes situées sur la rive droite de l'estuaire.

Superficie[modifier | modifier le code]

La superficie de l'arrondissement[modifier | modifier le code]

La superficie de l'arrondissement de Saintes est de 1 546,45 km2, ce qui en fait le plus étendu du département de la Charente-Maritime, occupant 22,53 % de la superficie totale du département.

Dans la région Poitou-Charentes - à laquelle appartient le département de la Charente-Maritime -, la superficie de l'arrondissement de Saintes ne le classe qu'au 9e rang régional et sa proportion dans le département, comparée aux autres arrondissements des départements voisins, est somme toute fort moyenne[1].

Liste des cantons et leur rang par superficie[modifier | modifier le code]

Rang Canton Superficie Nombre de communes
1 Gémozac 260,18 km2 16
2 Pons 238,63 km2 19
3 Saint-Porchaire 235,54 km2 15
4 Cozes 200,55 km2 14
5 Saujon 197,75 km2 13
6 Burie 123,56 km2 10
Saintes-Ouest (*) 112,48 km2 8
Saintes-Est (*) 78,04 km2 6
Saintes-Nord (*) 54,17 km2 5
Commune de Saintes (3 fractions de canton) (*) 45,55 km2 1

(*) : Concernant les trois cantons de Saintes (Saintes-Est, Saintes-Nord et Saintes-Ouest), la superficie cumulée - y compris la commune de Saintes - est de 290,24 km2[2].

Si le canton de Gémozac avec 260,18 km2 est le plus étendu de l'arrondissement de Saintes, il n'occupe cependant que le cinquième rang départemental après les cantons d'Aulnay (333,88 km2), Montguyon (322,31 km2), Matha (289,21 km2) et Mirambeau (266,86 km2).

Démographie et population[modifier | modifier le code]

Tableau de l'évolution démographique[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007
90 028 92 010 92 915 94 408 96 078 99 486 104 486 108 989 121 172
2010 - - - - - - - -
125 449 - - - - - - - -
(Source : INSEE[3])


Le tableau démographique ci-dessus est celui de la population des 107 communes qui composent l'arrondissement de Saintes depuis le recensement de 1975.

Histogramme
(élaboration graphique par Wikipédia)

Le mouvement de communes[modifier | modifier le code]

Le nombre de communes a varié entre 1946 et 1975 où les communes de Le Mung et de Saint-Georges-de-Didonne ont été retranchées de l'arrondissement de Saintes et annexées, la première, à l'arrondissement de Saint-Jean-d'Angély dans le canton de Saint-Savinien, la seconde, à l'arrondissement de Rochefort pour former le canton de Royan-Est.

L'arrondissement de Saintes comptait 110 communes de 1946 à 1968[4].

Entre-temps, les communes de Chenac et de Saint-Seurin-d'Uzet ont fusionné pour former en 1965 une seule commune, Chenac-Saint-Seurin-d'Uzet dans le canton de Cozes, ce qui a établi le nombre de communes à 108.

Ensuite, la commune de Le Mung a été retranchée à l'arrondissement de Saintes - canton de Saint-Porchaire - pour intégrer celui de Saint-Jean-d'Angély - canton de Saint-Savinien.

Depuis cette date, le nombre total de communes est de 107 et il n'a plus varié.

Le sixième arrondissement de Poitou-Charentes[modifier | modifier le code]

En 2007, par sa population, l'arrondissement de Saintes se place au troisième rang départemental et au sixième rang régional en Poitou-Charentes se classant après les arrondissements de Poitiers (235 326 habitants), Niort (205 498 habitants), La Rochelle (199 332 habitants), Angoulême (193 710 habitants) et Rochefort (178 676 habitants)[5].

Cette position démographique au sein de la région Poitou-Charentes est assez remarquable car elle reflète la force d'attraction urbaine et économique de Saintes qui pèse fortement sur son arrondissement.

Un arrondissement assez densément peuplé en Poitou-Charentes[modifier | modifier le code]

Sa densité de population est assez moyenne avec 78 hab/km2 contre 88 hab/km2 pour la Charente-Maritime et 114 hab/km2 pour la France métropolitaine en 2007.

Cependant, dans la région Poitou-Charentes, la densité de population de l'arrondissement de Saintes fait accumuler quelques performances inattendues.

Tout d'abord, cette densité de population est plus élevée que celle de la région Poitou-Charentes, qui est de 67 hab/km2 en 2007. Ensuite, elle est nettement supérieure aux trois autres départements que sont les Deux-Sèvres, la Vienne et la Charente, qui ont des densités de population très moyennes, respectivement 61 hab/km2, 60 hab/km2 et 59 hab/km2.

Par ailleurs, comparée aux autres arrondissements de la région Poitou-Charentes, l'arrondissement de Saintes se classe au cinquième rang régional en 2007 après les arrondissements de La Rochelle (244 hab/km2), Poitiers (122 hab/km2), Rochefort (117 hab/km2) et Angoulême (87 hab/km2) devançant ceux de Niort (74 hab/km2) et de Cognac (62 hab/km2).

Une urbanisation moyenne[modifier | modifier le code]

L'arrondissement de Saintes se caractérise par une urbanisation plutôt faible, dont le taux urbain est de 36 % en 2007 en se limitant aux seules unités urbaines sur son territoire ; ce qui est nettement inférieur à celui de la Charente-Maritime qui est de 58,1 %.

Trois unités urbaines sont recensées en 2007 dans cet arrondissement, qui demeure encore très rural. Parmi celles-ci se trouvent Saintes avec 30 086 habitants, Saujon avec 6 404 habitants et Pons avec 4 442 habitants, mais le poids de Saintes dans son arrondissement se mesure davantage par celui de son aire urbaine que par celui de sa ville.

Ainsi en prenant en compte l'aire urbaine de Saintes, le taux de population urbaine de l'arrondissement de Saintes s'élève à 57,4 % en 2007, taux très proche de celui de la Charente-Maritime qui est de 58,1 % et supérieur à celui de la région Poitou-Charentes qui est de 55 %.

Avec Saujon et Pons qui sont des pôles urbains influents sur leurs cantons, cet arrondissement compte seulement 9 communes de plus de 2 000 habitants sur les 60 que recense le département de la Charente-Maritime, ce qui est peu.

Liste des 11 communes de plus de 2 000 habitants en 2009 dans l'arrondissement de Saintes 
commune Population en 2010
Saintes 26 011 hab.
Saujon 6 796 hab.
Pons 4 333 hab.
Chaniers 3 453 hab.
Meschers-sur-Gironde 2 814 hab.
Médis 2 739 hab.
Gémozac 2 723 hab.
Saint-Georges-des-Coteaux 2 560 hab.
Fontcouverte 2 218 hab.
Semussac 2 041 hab.
Cozes 2 005 hab.

Administration[modifier | modifier le code]

Sous-préfets de l’arrondissement de Saintes[modifier | modifier le code]

Date Nom Note
2011 Thierry Tesson[6]
2008 Jacques Lauvergnat
2007 Bruno Guigue
2003 Antoine Prax
2000 Jean François Monteils
1993 François Lamelot
1991 Philippe Paolantoni
1990 Jean Memeint
1987 Yves Fauqueur
1985 Paul Defarge-Lacroix
1984 Guy Fontanelle
1981 Jean-Claude Raynaud
1974 Georges Moyon
1968 Bernard Chevrier
1965 Albert Lacolley
1960 Jean Malefond Décédé en fonctions
1958 Georges Le Sidaner

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il se classe après les arrondissements suivants : Montmorillon (3 000 km2), Niort (2 792 km2), Confolens (2 268 km2), Angoulême (2 217 km2), Châtellerault (2 065 km2), Poitiers (1 926 km2), Bressuire (1 623 km2) et Parthenay (1 585 km2)
  2. Les services de l'INSEE ne communiquent pas le chiffre de la superficie des fractions de la commune de Saintes. Il est donc impossible d'établir la superficie des cantons de Saintes-Est, Saintes-Nord et Saintes-Ouest avec chaque fraction de la commune de Saintes. Les superficies indiquées dans le tableau pour chaque canton de Saintes (Est, Nord et Ouest) correspondent aux communes qui composent chaque canton.
  3. site de l'Insee
  4. Avec 110 communes en 1946, 1954, 1962 et 1968, la population de l'arrondissement de Saintes était respectivement de 92 862, 95 618, 96 505 et 98 311. Après l'annexion de la commune de Saint-Georges-de-Didonne dans l'arrondissement de Rochefort, la population de l'arrondissement de Saintes était établie à 96 278 habitants incluant encore la commune de Le Mung, soit 108 communes dans l'arrondissement.
  5. Pour mémoire, la région Poitou-Charentes compte 14 arrondissements.
  6. Un sous-préfet dit avoir été limogé, Le Figaro, 9 mai 2012.

Voir aussi[modifier | modifier le code]