Arrêt van Gend en Loos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arrêt van Gend & Loos
Titre NV Algemene Transport- en Expeditie Onderneming van Gend & Loos contre Administration fiscale néerlandaise
Code aff. 26/62 ; CELEX 61964J0006
Organisation Union européenne
Tribunal CJCE (actuelle CJUE)
Date 5 février 1963
Personnalités
Détails juridiques
Citation « Impossibilité pour les États de faire prévaloir, contre [le droit communautaire], une mesure unilatérale ultérieure » (définition de primauté issue de l'arrêt)
Voir aussi
Mot clef et texte Effet direct du droit communautaire
Lire en ligne Texte de la décision sur EUR-Lex

L'arrêt rendu le 5 février 1963 dans l'affaire NV Algemene Transport- en Expeditie Onderneming van Gend & Loos contre Administration fiscale néerlandaise (ou plus simplement Arrêt van Gend en Loos, affaire 26/62) par la Cour de justice des Communautés européennes (ou CJCE) est l'une des bases du droit communautaire et fonde les rapports entre ordre juridique communautaire et ordre juridique national. Cet arrêt, le premier d'importance dans la jurisprudence européenne, est antérieur à la fusion des exécutifs de 1965. En substance, la Cour reconnaît que par leur adhésion à la CEE, les États membres ont accepté la limitation de leur souveraineté, et que leurs citoyens ont désormais la possibilité de s'appuyer sur les Traités pour faire valoir leurs droits devant les juridictions nationales. On appelle cela l'effet direct de l'ordre juridique communautaire en droit interne.

Faits[modifier | modifier le code]

L'entreprise néerlandaise de transports van Gend en Loos (intégrée depuis 1999 à DHL) s'occupait de transports transfrontaliers entre, notamment, les Pays-Bas et la RFA. En 1962, un chargement d'urée allemande est soumise à la frontière néerlandaise à une taxe d'importation nouvelle de 8 %. Se basant sur l'article 12 du tout récent Traité de Rome qui précisait que « Les États membres s'abstiennent d'introduire entre eux de nouveaux droits de douane à l'importation et à l'exportation ou taxes d'effet équivalent », l'entreprise conteste le paiement de cette taxe devant la Tariefcommissie néerlandaise. Par le biais d'une question préjudicielle, cette dernière se tourne vers la CJCE pour savoir si les citoyens (et les entreprises) peuvent être directement affectés par le droit communautaire sur leurs territoires nationaux.

Décision de la CJCE[modifier | modifier le code]

Cette décision, particulièrement audacieuse, constituera par la suite l'un des fondements du droit européen avec, entre autres, l'arrêt Costa contre ENEL. Cette décision ne tombe cependant pas du ciel : déjà, en 1962, un tribunal italien avait établi que le TCE exerçait des effets directs (Societa Biscotti Panettoni Colussi di Milano v. Ministero del Commercio con l'Estero, CMLR 1963, 133). Et, en 1960, dans deux décisions séparées (Italie c/ Haute Autorité, arrêt 20/59) et Pays-Bas c/ Haute Autorité, 25/59) concernant le Traité CECA, la Cour avait également relevé que celui-ci constituait « l 'ultima ratio permettant de faire prévaloir les intérêts communautaires consacrés par le traité contre l'inertie et contre la résistance des États membres ».

La Cour observe que « la Communauté constitue un nouvel ordre juridique de droit international, au profit duquel les États ont limité, bien que dans des domaines restreints, leurs droits souverains et dont les sujets sont non seulement les États membres mais également leurs ressortissants » (gras ajouté).

Le traité CE est pour la Cour « plus qu'un accord qui ne créerait que des obligations mutuelles entre États contractants ». Pour peu qu'une provision soit « claire et inconditionnelle », les citoyens européens peuvent donc s'appuyer sur celle-ci au niveau national pour contester des décisions de leur propre gouvernement si besoin est. Ainsi, l'article 12 TCE devait être interprété comme ayant des effets directs et créant des droits individuels que les juridictions nationales se devaient désormais de protéger.

Cette idée est renforcée par l'utilisation que fait la CJCE du terme « nouvel ordre juridique international ». En effet, pour la première fois, les sujets d'un accord intervenu entre nations souveraines ne sont plus seulement les États membres, comme c'est encore le cas dans le droit international courant (ONU, Protocole de Kyoto, par ex.), mais également les citoyens.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Notes de doctrine[modifier | modifier le code]

  • (de) Bülow, « Zur unmittelbaren Wirkung von Stillhalteverpflichtungen im EWG-Vertrag », Außenwirtschaftsdienst des Betriebs-Beraters / Recht der Internationalen Wirtschaft,‎ 1963, p. 162-165
  • (it) Mario Berri, « Sull'efficacia delle sentenze della Corte di giustizia delle Comunità europee in materia di interpretazione giurisprudenziale autentica ai sensi dell'art. 177 del Trattato CEE », Giustizia civile, vol. I,‎ 1963, p. 1226-1231
  • (de) Karl E. Bachmayr, « Kein Monopolausgleich für Dessertweine und Wermutweine », Betriebs-Berater,‎ 1963, p. 968-970
  • Jean Bréban, « Commentaire », Recueil Dalloz Sirey,‎ 1963, p. 623-626
  • (it) Nicola Catalano, « L'inserimento diretto delle disposizioni contenute nel Trattato istitutivo della Comunità economica europea negli ordinamenti giuridici degli Stati membri », Il Foro padano,‎ 1963, p. 33-42
  • (it) Francesco Durante, « Giudizio pregiudiziale, rapporti tra ordinamenti e principio di effettività nella recente giurisprudenza della Corte di giustizia delle Comunità europee », Rivista di diritto internazionale,‎ 1963, p. 415-421
  • (de) Dietrich Ehle, Neue juristische Wochenschrift,‎ 1963, p. 974-976
  • (it) Paolo Gori, « Una pietra miliare nell'affermazione del diritto europeo », Giurisprudenza italiana, vol. IV Sez.4a,‎ 1963, p. 49-56
  • (de) Andreas Hamann, « Individualrechte nach dem EWG-Vertrag », Der Betrieb,‎ 1963, p. 683-685
  • (en) Peter Hay, « Commentaire », American Journal of Comparative Law,‎ 1963, p. 404-408
  • Fernand-Charles Jeantet, « Commentaire », La Semaine juridique - édition générale, vol. II 13177,‎ 1963
  • Fernand-Charles Jeantet, « Droit communautaire et juridictions internes », Le Barreau de France, no 147-148,‎ 1963, p. 25-26
  • (en) Norman S. Marsh, « Some Reflections on Legal Integration in Europe », International and Comparative Law Quarterly,‎ 1963, p. 1411-1416
  • (it) Alessandro Migliazza, « Ordinamento comunitario e ordinamenti nazionali », Rivista di diritto processuale,‎ 1963, p. 651-657
  • (nl) W.F. Prins, « Commentaire », Ars aequi,‎ 1963, p. 12-16
  • François Rigaux, « Commentaire », Journal des tribunaux,‎ 1963, p. 190-192
  • Jean Robert, « Sur une égalité des droits devant la Communauté économique européenne des ressortissants des États membres avec ces États eux-mêmes », Recueil Sirey,‎ 1963, p. 29-33
  • R., Ch., « Commentaire », Revue générale de droit international public,‎ 1963, p. 421-422
  • F. Salomonson, « Staten en individuen in het internationale recht. Begrip : Ingezetenen der in de Gemeenschap verenigde staten », Nieuwe Rotterdamse courant,‎ 4 mars 1963, p. 3
  • (nl) I Samkalden, « S.E.W. », Sociaal-economische wetgeving,‎ 1963, p. 107-112
  • (en) Sk., « Commentaire », Common Market Law Review,‎ 1963, p. 88-92
  • (nl) J.I. Steenbergen, « Nationaal recht in de EEG », Weekblad voor fiscaal recht,‎ 1963, p. 297-304 et p.321-326
  • (nl) Louis-Paul Suetens, « Hebben de bepalingen van het EEG-Verdrag rechtstreekse werking ? », Rechtskundig weekblad,‎ 1962-1963
  • (it) Italo Telchini, « L'interpretazione di norme comunitarie e le giurisdizioni nazionali », Diritto internazionale, vol. I, no 3,‎ 1963, p. 247-258
  • (de) Wilhelm Wengler, « Commentaire », Neue juristische Wochenschrift,‎ 1963, p. 1751-1752
  • Angelo Valenti et Luciana Pellegrini, « Commentaire », Rivista di diritto europeo,‎ 1963, p. 252-256
  • Jean Amphoux, « À propos de l'arrêt 26/62 (Société N.V. Algemene Transport en Expeditie Onderneming van Gend et Loos contre Administration fiscale néerlandaise) rendu le 5 février par la Cour de justice des Communautés européennes », Revue générale de droit international public,‎ 1964, p. 110-157
  • (it) Natalino Ronzitti, « L'art. 12 del Trattato istitutivo della CEE ed i rapporti tra ordinamento comunitario ed ordinamento degli Stati membri », Il Foro italiano, vol. IV,‎ 1964, p. 98-101
  • Stefan A. Riesenfeld et Richard M. Buxbaum, « Commentaire », American Journal of International Law,‎ 1964, p. 152-159
  • (es) Valero Pellicer et A. Jesús, « Interpretación jurisprudencial del artículo 12 del Tratado de la CEE », Revista de Derecho Mercantil,‎ 1965, p. 271-335
  • (nl) S. Patijn, « De communautaire rechtsorde en het beleid van de Minister van Buitenlandse Zaken (II) », Nederlands juristenblad,‎ 1967, p. 926-929
  • (nl) F. Salomonson, « De communautaire rechtsorde en het beleid van de Minister van Buitenlandse Zaken », Nederlands juristenblad,‎ 1967, p. 431-433
  • (pt) « Commentaire », Boletim do Ministério da Justiça,‎ 1986, p. 258-260
  • (en) Andrew Oppenheimer, « The Relationship between European Community Law and National Law », The Cases,‎ 1994, p. 48-49
  • (nl) I. Samkalden, « Commentaire », Annotaties Hof van Justitie EG, W.E.J. Tjeenk Willink - Zwolle,‎ 1995, p. 1-5
  • (da) Maria Fritz, « Domar från EG-domstolen », Ny Juridik, no 2,‎ 1996, p. 118-126
  • (en) Nial Fennelly, « The Dangerous Idea of Europe? Van Gend en Loos (1963) », Leading Cases of the Twentieth Century,‎ 2000, p. 220-236
  • (it) Giuseppe Melis, « Commentaire », Diritto e pratica tributaria, vol. II,‎ 2005, p. 696-712
  • (ro) Tiberiu Savu, « Cerere pentru o hotărâre preliminară. Natura Comunității Economice Europene. Drepturile și obligațiile particularilor. Efectul direct al unor dispoziții din Tratatul ce instituie Comunitatea Economică Europeană. Obligațiile statelor membre », Revista romana de drept al afacerilor, no 05,‎ 2006, p. 166-172
  • (bg) pЖан Булюи et Роже-Мишел Шевалие, Учредителни договори - оригинален характер, Най-важни решения на Cьда на Eвропейските общности, Sofia, Институт по Европейско право,‎ 2007, p. 14-16

Compléments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]