Arouktaï

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Arouktaï ou Arouqtaï est un chef de la tribu des Asod de Mongolie (Alains ou Ossètes) . Allié au chef des Oïrats Ma-ha-mou, il renverse le Kirghiz Ugetchi qui s'était emparé du khannat suprême en 1399. Son pouvoir est reconnu par la Chine. Il se rallie au descendant de Kubilai Khan Oldjaï Témür qui se proclame grand khan en 1404. Les deux hommes sont battus par empereur Ming Yongle et 1410 et l'Oïrat Ma-ha-mou profite de leur défaite pour s’emparer du pouvoir suprême.

Vers 1422, Arouktaï rétablit Oldjaï Témür comme grand khan à Karakorum. Il ravage la frontière du Gansu jusqu'à Ningxia. Yoncle intervient de nouveau mais Arouktaï s'enfuit à travers le Gobi et demeure insaisissable. Après avoir éliminé Oldjaï Témür, il aurait été proclamé grand khan. Il résiste à deux nouvelles campagnes de Yoncle (1423, 1424), bien que le chef oïrat Toghon, fils et successeur de Ma-ha-mou, se soit révolté contre lui et lui inflige une défaite.

Un prince khoubilaïde, Adaï, fils d’Elbek et frère d’Oldjaï Témür, est proclamé grand-khan par les légitimistes en 1434. Arouktaï est tué en septembre 1434 par le chef des Oïrats Toghon qui s'empare du pouvoir.

Sources[modifier | modifier le code]