Arnould de Vuez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Arnould de Vuez est un peintre originaire de la Flandre, né à Saint-Omer en 1644 et mort à Lille en 1720. Il est actif à Lille de 1694 à 1720.

Famille et éducation[modifier | modifier le code]

Arnould de Vuez est issu d'une famille modeste de Saint-Omer : son père, d'origine italienne, s'est engagé comme soldat afin de nourrir ses huit enfants.

Carrière[modifier | modifier le code]

L'artiste débute comme apprenti chez un peintre de Saint-Omer puis chez frere Luc peintre à Paris. Après sa formation il part à Venise chez un oncle chanoine à Saint-Marc. Il s'inscrit à Rome à l'Accademia di San Luca (Académie Saint-Luc) et reçoit le premier prix de dessin en 1667. En Italie, il copie surtout l'œuvre de Raphaël. Il revient à Paris et prend part à un voyage d'étude à Constantinople organisé par le marquis de Nointel. L'artiste est rappelé à Paris par Charles Le Brun à la cour de Louis XIV. Un may de Notre Dame de Paris lui est commandé, "l'incrédulité de saint Thomas", conservé depuis la révolution à la primatiale Saint-Jean de Lyon. À la mort de Le Brun, il s'établit à cinquante ans à Lille, en 1694, et devient le peintre officiel de la ville. Lille est à nouveau en plein développement depuis sa conquête par Louis XIV et Vauban y construit la reine des citadelles. Arnould de Vuez reçoit des commandes des institutions religieuses de Lille et de ses alentours : Hospice Comtesse de Lille, Carmes de Lille et Douai, Bénédictins de Marchiennes, Jésuites de Cambrai... Son style plaît car il est à la fois profondément imprégné de Renaissance italienne et du sens des couleurs d'artistes flamands comme Rubens et Antoon Van Dyck.

Plusieurs de ses tableaux ornaient aussi la « salle du Conclave » de l'ancien Hôtel de ville de Lille (qui était le Palais Rihour, et à proximité les bureaux de l'Etat-Civil (Selon le Guide de la ville de Lille de Henri Bruneel, ce tableau représentant la comtesse Jeanne octroyant aux magistrats de Lille la charte municipale de 1235 était antérieurement placé dans l'ancienne antichambre de la salle du conclave)[1].

Quand les œuvres stockées dans l'ancien couvent des récollets de Lille furent transportées dans les salles de musées incluses dans le nouvel Hôtel de ville, la troisième de ces salles ne contenait presque que des tableaux d'A. de Vuez (10 grands tableaux d'église, un portrait de femme et les esquisses de 5 grandes toiles (toiles qui étaient alors encore dans la salle du conclave du palais Rihour[1].

Album Nointel[modifier | modifier le code]

Selon une hypothèse récente[2], Arnould de Vuez pourrait être l'auteur des dessins du Parthénon jusque là attribué à jacques Carrey. Cet album est très important car il est le seul à représenter les sculptures du Parthénon avant l'explosion du temple.

Globes de Coronelli[modifier | modifier le code]

Barbara Brejon de Lavergnée lui a également récemment attribué des peintures qui figurent sur les globes de Coronelli (globe terrestre) offerts à Louis XIV et conservés à la Bibliothèque nationale de France[3].

Quelques œuvres[modifier | modifier le code]

Sainte Cécile accompagnée de trois anges musiciens

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Henri Bruneel (1850) «  Guide de la ville de Lille » Impr. Vanackere, 275 pages(Livre numérique Google) , voir p 89 et suivante (le chapitre Musée Moillet)
  2. Jean-Pierre de Ricke, « Arnould de Vuez, auteur des dessins du Parthénon attribués à Carrey », Bulletin de correspondance hellénique, n°131, 2007
  3. Catherine Hofmann et Hélène Richard (dir.), Les Globes de Louis XIV. Étude artistique, historique et matérielle, Paris, BnF, 2012

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :