Arnolfo di Cambio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Statue d'Arnolfo di Cambio, sur la piazza del Duomo, à Florence
la torre d'Arnolfo
à Florence

Arnolfo di Cambio ou Arnolfo di Lapo (Colle di Val d'Elsa, 1245 - 1302/1310) est un architecte et un sculpteur florentin. Le caractère monumental de l'œuvre d'Arnolfo a laissé sa marque sur l'aspect de Florence, et ses monuments funéraires ont servi d'exemple d'art funéraire gothique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né en Toscane, il fut l'élève de Nicola Pisano avec lequel il collabora à la chaire du duomo de Sienne (1265-1268). Il prit ensuite son indépendance, et travailla sur d'importantes sculptures funéraires, telles que la statue de Charles Ier d'Anjou (1266-1267), aujourd'hui au musée du Capitole, ou le monument du cardinal de Braye dans l'église Saint-Dominique à Orvieto (1282). Il travailla également à la décoration de la basilique Saint-Paul-hors-les-Murs et de la Basilique Sainte-Marie-du-Trastevere à Rome (1285 et 1293). Il collabora également au monument du pape Boniface VIII (1300) et à la statue en bronze de Saint Pierre à la basilique Saint-Pierre.

De 1294 à 1295, il travailla à Florence comme architecte. Vasari prétend dans Le Vite[1] qu'il fut chargé de la construction de la cathédrale de la ville, mais cette assertion a été depuis démentie[réf. nécessaire]. On lui attribue de nos jours l'église de Santa Croce et le Palazzo Vecchio et plus particulièrement le beffroi, (la tour-guet) qui porte son nom, qui inspira d'autres constructions comme celle du Castello di Montegufoni. Vasari lui atrribue également le plan d'urbanisme de la ville nouvelle de San Giovanni Valdarno. Il est intervenu dans la construction de la halle aux grains d’Orsanmichele.

La date de sa mort est incertaine : elle avait été fixée à 1302 par Karl Frey ; Michele Tomasi[2] a récemment fait une communication sur sa fausseté. La seule chose sûre est qu'elle antérieure à 1310.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Vite, page 122
  2. Michele Tomasi

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michele Tomasi : Lo stil novo del Gotico italiano Medioevo (121) (February 2007) pp. 32–46.

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Giorgio Vasari le cite, le nomme Arnolfo Todesco, dans Le Vite :
Vol II page 122 - édition 1568
002 le vite, arnolfo di lapo.jpg

Sur les autres projets Wikimedia :