Arnold Hermann Ludwig Heeren

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
esquisse de Ludwig Emil Grimm (1826)

Arnold Hermann Ludwig Heeren (né le 25 octobre 1760 à Brême dans le quartier d'Arbergen; mort le 6 mars 1842 à Göttingen) était un historien allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Heeren fréquente l'école cathédrale de Brême. Il étudie à partir de 1779 à l'Université de Göttingen la théologie avant de se réorienter vers la philosophie puis l'Histoire. En 1784, devenu chargé de cours il entreprend un voyage en Italie, en France et aux Pays-Bas afin de préparer une édition de Jean de Stobée. Après son retour à Göttingen en 1787, il devient professeur de Philosophie à titre exceptionnel, puis en 1794 à titre régulier. En 1801, il passe professeur d'Histoire. Il est par la suite nommé conseiller à la cour puis en 1837 conseiller secret à la justice, toujours à la cour. Il était également membre de la loge maçonnique de Göttingen : la « Augusta zum goldenen Zirkel ».

Son travail fait dans le domaine de l'histoire du commerce et des transports. Avec Friedrich August Ukert, il fonde en 1829 le cercle "histoire des pays européens" et rédige de 1833 à 1840 le « Göttingischen gelehrten Anzeigen » (la parution scientifique de Göttingen).

Heeren s'est marié en 1796 avec Wilhelmine Heyne (1779–1861), fille d'un de ses collèges :Christian Gottlob Heyne.

Œuvre (sélection)[modifier | modifier le code]

Monographie[modifier | modifier le code]

  • « Ideen über Politik, den Verkehr und den Handel der vornehmsten Völker der Alten Welt » (idées sur la politique, le transport et le commerce des plus grands peuples de l'ancien monde) Göttingen 1793–96, 2 Bande.; 4. réédition 1824–26, 5 Bandes
  • « Geschichte des Studiums der klassischen Litteratur seit dem Wiederaufleben der Wissenschaften » (Histoire de l'étude de la littérature classique depuis la réhabilitation de la science) Göttingen 1797–1802, 2 Teile; réédition 1822
  • « Geschichte der Staaten des Altertums » (Histoire des États des ancêtres) Göttingen 1799, 5. réédition 1828
  • « Geschichte des europäischen Staatensystems » (Histoire des systèmes étatiques européens) Göttingen 1800, 5. réédition 1830
  • « Untersuchungen über die Quellen der vorzüglichsten alten Historiker und Geographen » (Analyse des sources des meilleurs historiens et géographes anciens) paru dans les revues de la société scientifique de Göttingen
  • « Versuch einer Entwickelung der Folgen der Kreuzzüge » (Essai sur les conséquences des croisades) Göttingen 1808
  • Biographie de Johannes von Müller (Leipzig 1810)
  • Biographie de Ludwig Timotheus Spittler (Berlin 1812)
  • Biographie de Christian Gottlob Heyne (Göttingen 1813)

Édition[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

  • « Vermischte historische Schriften » (divers écrits historiques) Göttingen 1803–1808, 3 Bandes
  • « Historische Werke » (travaux historiques) Göttingen 1821–1826, 15 Bandes

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Arnold Hermann Ludwig Heeren. In: Je m'appelle Byblos (p. 254), J-P Thiollet, H & D, Paris, 2005

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (de) « Beata Mache (Hrsg.): Unparteiische Universal-Kirchenzeitung für die Geistlichkeit und die gebildete Weltklasse des protestantischen, katholischen, und israelitischen Deutschlands. »