Arnold Genthe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Arnold Genthe est un philologue et un photographe professionnel américain d'origine allemande né à Berlin le 8 janvier 1869 et mort à New Milford le 9 août 1942[1].

Il a photographié des célébrités et des hommes politiques ainsi que des lieux et des villes tels que le parc national de Yosemite et La Nouvelle-Orléans. Il est principalement connu pour ses clichés du quartier chinois et du tremblement de terre de 1906 à San Francisco. Ses photographies sont conservées à la Bibliothèque du Congrès[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Les études en Europe[modifier | modifier le code]

Arnold Genthe est né à Berlin, en Prusse, de Louise Zober et Hermann Genthe, professeur de latin et de grec au Berlinisches Gymnasium zum Grauen Kloster de Berlin. Son grand-père était l'écrivain Friedrich Wilhelm Genthe. Le petit Arnold n'a pas trois ans lorsque son père est muté à Francfort-sur-le-Main. Il s'y découvre un intérêt pour les chevaux, intérêt qu'il conservera toute sa vie[3]. La famille s'installera ensuite à Corbach, dans la Principauté de Waldeck, puis enfin à Hambourg.

Arnold suit les traces de son père, devient étudiant et publie en 1892 un recueil d'expressions et de tournures familières de l'argot allemand. Il obtient son doctorat de philologie en 1894 à l'université d'Iéna, où il rencontre l'artiste Adolph Menzel, un cousin de sa mère. Genthe passera un an à Berlin[4] avant d'étudier l'histoire de l'art et la littérature française à la Sorbonne et de retourner à Hambourg.

La photographie aux États-Unis[modifier | modifier le code]

Enfants en costume traditionnel

Après avoir émigré à San Francisco en 1895, où il s'installa chez la famille de la baronne von Schroeder, fille de Mervyn Donohue, qui était banquier et magnat du chemin de fer[5], Arnold Genthe apprit seul la photographie. Il commença en amateur, s'inscrivant au club de sa ville pour disposer d'un meilleur matériel, puis devint professionnel. Intrigué par le quartier chinois de la ville, il en photographia les habitants, des enfants aux drogués, cachant parfois son appareil pour prendre ses clichés sans se faire voir. Il reste environ 200 de ces clichés du quartier chinois, ainsi que des quartiers de San Francisco avant le tremblement de terre.

Après qu'un magazine local ait publié ses photographies, il ouvre un studio photographique de portraits en 1898. Décidé à expérimenter une nouvelle façon de photographier, plus naturelle et sans pose de la part du sujet[6], bénéficiant en outre du cercle de relations des Von Schroeder, il connait bientôt un franc succès et sa réputation grandit : son studio reçoit la visite de personnalités telles que Nance O'Neil, Sarah Bernhardt, Nora May French ou Jack London.

Le tremblement de terre de 1906[modifier | modifier le code]

Looking Down Sacramento Street

Le 18 avril 1906, à 5 h 13 du matin à San Francisco, la terre a tremblé pendant 47 secondes. Arnold Genthe se rend chez quelques amis, déjeune gratuitement à l'hôtel Saint Francis et revient chez lui prendre son appareil photo. Il dira par la suite :

« The one thought uppermost in my mind was not to bring some of my possessions to a place of safety but to make photographs of the scenes I had been witnessing[7]. »

« La première chose qui m'est venue à l'esprit n'était pas de mettre mes affaires à l'abri mais de prendre en photo les scènes desquelles j'avais été témoin. »

Le studio de Genthe a été presque entièrement détruit. Seuls les quelque 200 négatifs de Chinatown, qui étaient entreposés dans un coffre, ont été épargnés. Il se procure un nouvel appareil photo et documente les effets de la catastrophe[8]. Ces clichés, ainsi que ceux de la Chinatown originale, possèdent une grande valeur historique.

Son cliché intitulé Looking Down Sacramento Street, San Francisco, April 18, 1906, illustrant les suites du tremblement de terre, reste sa photographie la plus célèbre.

Arnold Genthe se rend au Japon en 1908 pour un séjour de six mois[9].

Après quelque temps, Genthe a rejoint la communauté artistique de Carmel-by-the-Sea, Californie, où il put poursuivre son travail en photographie couleur. De sa nouvelle résidence, il écrivit :

« The cypresses and rocks of Point Lobos, the always varying sunsets and the intriguing shadows of the sand dunes offered a rich field for color experiments[10]. »

« Les cyprès et les rochers de Point Lobos, les rayons de soleil sans cesse changeants et les intrigantes ombres des dunes de sable offraient de riches possibilités dans le champ de l'expérimentation de la couleur. »

La période newyorkaise[modifier | modifier le code]

En 1911, il déménagea à New York où il vécut jusqu'à sa mort. Il retourna cependant à plusieurs repises à San Francisco, notamment en 1927, où il reprit quelques photos de Chinatown, illustrant les transformations et la modernisation qu'elle avait subies. Ces photos furent publiées dans le magazine Asia[11]. Il se rend également au Mont Athos vers 1930. Son autobiographie, As I Remember, était parue en 1936 mais aussi : San Francisco's Chinatown (1908), New Orleans (1926), ainsi que deux livres sur la danse (1916 et 1929). Il travailla aux portraits de Théodore Roosevelt et Woodrow Wilson, John D. Rockefeller, Arturo Toscanini et aussi Greta Garbo à la fin de sa carrière, des danseuses contemporaines comme Anna Pavlova, Isadora Duncan et Ruth Saint Denis, qui figurent sur un livre paru en 1916, Le Livre de la danse. Il fut aussi un des premiers à avoir expérimenté le procédé de photographie en couleur connu sous le nom d'autochrome.

Arnold Genthe meurt le 9 août 1942, célibataire et sans enfants, avec la satisfaction de se savoir beaucoup d'amis. De son propre aveu, il a vécu à sa façon et sans regret aucun[12].

Peu après sa mort, un éditorial du journal The Evening Star incita le bibliothécaire de la Bibliothèque du Congrès, Archibald MacLeish, à procéder à l'acquisition des œuvres d'Arnold Genthe, c'est-à-dire une collection de plus 16 000 négatifs, clichés et autochromes[13].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Deutsches Slang : Eine Sammlung familiärer Ausdrücke und Redensarten (Argot allemand : recueil d'expressions et tournures familières), Trübner, Strasbourg, 1892
  • Pictures of Old Chinatown (Clichés du vieux Chinatown), Texte de Will Irwin, Moffat, Yard and Co., New York 1908, Réimpression Kessinger Pub Co., 2008, ISBN 978-0-548-81344-7
  • The Book of the Dance (Le livre de la danse). 1916, International Publishers, Boston 1920
  • Impressions of Old New Orleans (Impressions de la vieille Nouvelle-Orléans), préface de Grace King, George H. Doran Co., New York 1926
  • Isadora Duncan : Twenty four studies (Isadora Duncan : vingt-quatre études), M. Kennerley 1929 réédité par Books for Libraries 1980 ISBN 0-8369-9306-3
  • As I remember. Reynal & Hitchcock, New York 1936
  • Highlights and shadows. Greenberg, New York 1937

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) John Hannavy, Encyclopedia of Nineteenth-Century Photography : Volume 1, Routledge,‎ 2005 (ISBN 0-415-97235-3), p. 577
  2. (en) « Arnold Genthe Collection », sur le site de la bibliothèque du Congrès (consulté le 30 octobre 2009)
  3. (en) Arnold Genthe, As I remember : The sources of modern photography, Arno Press Inc.,‎ 1979 (ISBN 0-405-09660-7), p. 4
  4. (en) Arnold Genthe, As I remember : The sources of modern photography, Arno Press Inc.,‎ 1979 (ISBN 0-405-09660-7), p. 23
  5. (en) John Kuo Wei Tchen, Genthe's Photographs of San Francisco's old Chinatown, Dover Publications Inc.,‎ 1985 (ISBN 0-486-24592-6), p. 9
  6. (en) Arnold Genthe, As I remember : The sources of modern photography, Arno Press Inc.,‎ 1979 (ISBN 0-405-09660-7), p. 45
  7. (en) Arnold Genthe, As I remember : The sources of modern photography, Arno Press Inc.,‎ 1979 (ISBN 0-405-09660-7), p. 89
  8. (en) John Kuo Wei Tchen, Genthe's Photographs of San Francisco's old Chinatown, Dover Publications Inc.,‎ 1985 (ISBN 0-486-24592-6), p. 122
  9. (en) Arnold Genthe, As I remember : The sources of modern photography, Arno Press Inc.,‎ 1979 (ISBN 0-405-09660-7), p. 223
  10. (en) Franklin Dickerson Walker, The Seacoast of Bohemia, Peregrine Smith,‎ 1973 (ISBN 0-879-05008-X), p. 24
  11. (en) John Kuo Wei Tchen, Genthe's Photographs of San Francisco's old Chinatown, Dover Publications Inc.,‎ 1985 (ISBN 0-486-24592-6), p. 123
  12. (en) Scott A. Shields, Artists at continent's end: the Monterey Peninsula art colony, 1875-1907, University of California Press,‎ 2006 (ISBN 0-520-24739-6), p. 201
  13. (en) « Genthe's Biography and Background of the Collection », sur le site de la bibliothèque du Congrès (consulté le 8 novembre 2009)