Arne Friedrich

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arne Friedrich
Arne Friedrich - Hertha BSC Berlin (2).jpg
Arne Friedrich (Juillet 2009)
Biographie
Nationalité Drapeau : Allemagne Allemand
Naissance 29 mai 1979 (35 ans)
Lieu Bad Oeynhausen
Taille 1,85 m
Période pro. 1999 - 2013
Poste Défenseur latéral droit ou central
Parcours junior
Saisons Club
1985-1987 Drapeau : Allemagne FC Bad Oeynhausen
1987-1992 Drapeau : Allemagne TuS Lohe
1992-1995 Drapeau : Allemagne SC Herford
1995-1999 Drapeau : Allemagne FC Gütersloh
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1999-2000 Drapeau : Allemagne SC Verl 031 0(0)
2000-2002 Drapeau : Allemagne Arminia Bielefeld 051 0(1)
2002-2010 Drapeau : Allemagne Hertha BSC Berlin 278 (16)
2010-2011 Drapeau : Allemagne VfL Wolfsburg 017 0(0)
2012-2013 Drapeau : États-Unis Chicago Fire 024 0(1)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2000-2001 Drapeau : Allemagne Allemagne espoirs 005 0(0)
2002-2011 Drapeau : Allemagne Allemagne 082 0(1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Friedrich.

Arne Friedrich, né le 29 mai 1979 à Bad Oeynhausen, est un footballeur allemand évoluant au poste de défenseur central ou d'arrière droit (1,85 m – 78 kg).

Capable d'évoluer sur le côté droit ou dans l'axe de la défense, Arne Friedrich est un joueur athlétique, technique et très rapide. Capitaine du Hertha BSC Berlin jusqu'en 2010, il a été finaliste de l'Euro 2008 et a fini troisième de la Coupe du monde 2006 et de la Coupe du monde 2010.

Biographie[modifier | modifier le code]

Arne Friedrich fait ses débuts professionnels en 2000, au sein du club Arminia Bielefeld qui évolue en 2. Bundesliga (division 2 allemande). Il participe à la montée du club en 1. Bundesliga mais le quitte à la fin de la saison pour rejoindre les rangs du Hertha Berlin. Dès son premier match de Bundesliga contre le VfB Stuttgart, il inscrit un but et s'installe rapidement comme un cadre de l'équipe. Il est nommé capitaine du Hertha en 2004. La même année, il est retenu dans la sélection allemande pour l'Euro 2004 après avoir participé aux qualifications. Il s'installe comme titulaire en sélection en 2004; ce statut n'a plus bougé depuis.

En 2006, il est titulaire sur le côté droit de l'équipe d'Allemagne lors de la coupe du monde et dispute tous les matchs de la Mannschaft (sauf la petite finale). Il est à nouveau retenu dans la sélection par Joachim Löw pour l'Euro 2008. Barré par Philipp Lahm qui occupe le côté droit de la défense (alors que Marcell Jansen évolue à gauche) lors des deux premiers matchs du tournoi, il récupère sa place lors du match de poule contre l'Autriche et dispute tous les autres matchs de la Mannschaft qui s'inclinera en finale 1 à 0, contre l'Espagne.

En 2009, Arne Friedrich fit la une des médias allemands à propos d'un chantage dont il était la victime. Un homme lui réclamait 5 000 euros en échange d'une montre, cadeau de la Fédération allemande à la suite du parcours de l'Allemagne lors de l'Euro 2008, qui lui avait été volée. Le magazine Bild révéla que l'auteur du larcin était un ancien espoir du Hertha Berlin[1].

Moins souvent titularisé en latéral droit en sélection nationale au profit de jeunes joueurs comme Andreas Beck ou Jérôme Boateng lors des qualifications pour la Coupe du monde 2010, il est envisagé par Joachim Löw comme un postulant à une place en défense centrale, qui est son poste de prédilection en club. Il est retenu pour le Mondial 2010, malgré la saison épouvantable du Hertha Berlin, relégué en 2. Bundesliga. Dès le premier match de l'équipe d'Allemagne, il est associé à Per Mertesacker en défense centrale. Le 3 juillet 2010, il inscrit son tout premier but en équipe nationale lors du quart de finale de Coupe du monde, remportée 4-0 par l'Allemagne contre l'Argentine. Il détenait le record du nombre de matchs joués en sélection par un joueur de champ sans marquer de but. Il dispute tous les matchs de la sélection allemande qui finit troisième de la Coupe du monde 2010 en battant l'Uruguay lors de la « petite finale », 3-2.

En juillet 2010 il quitte l'Hertha BSC Berlin qui est relégué en Bundesliga 2 et signe un contrat de trois ans avec le VfL Wolfsburg.

Sa première saison avec le VfL Wolfsburg est guère brillante. Il se blesse dès le début de la saison au dos et est éloigné du terrain pendant cinq mois. Il ne débute sous ses nouvelles que lors de la 18e journée, en janvier 2011 contre le Bayern Munich. Au lieu de jouer dans le haut du tableau, le club se bat pour éviter la relégation. Sa blessure et sa méforme en club l'écarte de la sélection nationale pour lequel il n'a plus joué depuis la Coupe du monde 2010. Fin août 2011, Friedrich se blesse à nouveau et est tenu écarté des terrains durant de longues semaines. Le 19 septembre 2011, incapable de retrouver son niveau, il résilie à l'amiable son contrat avec le VfL Wolfsburg. En mars 2012, après plusieurs mois d'inactivité, il signe avec les Fire de Chicago qui évolue en MLS.

Après des problèmes de dos, il décide de mettre un terme à sa carrière le 23 juin 2013[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Clubs[modifier | modifier le code]

231 matches de Bundesliga 1, 14 buts (au 5 juin 2010)

Sélection[modifier | modifier le code]

  • Première sélection le 21 août 2002 : Bulgarie 2 - 2 Allemagne
  • Premier but en sélection : Allemagne 4-0 Argentine (1/4 de finale Coupe du monde 2010, le 3 juillet)

Palmarès[modifier | modifier le code]

en club[modifier | modifier le code]

en sélection[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Friedrich volé par un ancien espoir ?
  2. « Retraite pour Arn Friedrich », sur www.lequipe.fr,‎ 23 juin 2013 (consulté le 23 juin 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]


Sur les autres projets Wikimedia :