Arnac-Pompadour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arnac (homonymie) et Pompadour.
Arnac-Pompadour
Château de Pompadour
Château de Pompadour
Blason de Arnac-Pompadour
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Limousin
Département Corrèze
Arrondissement Brive-la-Gaillarde
Canton Lubersac
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Pompadour
Maire
Mandat
Alain Tisseuil
2014-2020
Code postal 19230
Code commune 19011
Démographie
Gentilé Pompadour
Population
municipale
1 195 hab. (2011)
Densité 79 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 23′ 50″ N 1° 22′ 55″ E / 45.3972222222, 1.38194444444 ()45° 23′ 50″ Nord 1° 22′ 55″ Est / 45.3972222222, 1.38194444444 ()  
Altitude Min. 279 m – Max. 475 m
Superficie 15,09 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Corrèze

Voir sur la carte administrative de Corrèze
City locator 14.svg
Arnac-Pompadour

Géolocalisation sur la carte : Corrèze

Voir sur la carte topographique de Corrèze
City locator 14.svg
Arnac-Pompadour

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Arnac-Pompadour

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Arnac-Pompadour
Liens
Site web www.pompadour.net

Arnac-Pompadour (Arnac Pompador en occitan) est une commune française située dans le département de la Corrèze en région du Limousin.

Ses habitants sont appelés les Pompadour (sans « s » étant donné qu'il s'agit à l'origine du nom d'une famille).

En Limousin et sur les panneaux indicateurs, la commune est habituellement appelée simplement Pompadour, bien que le village de Pompadour soit partagé entre les communes d'Arnac-Pompadour et de Saint-Sornin-Lavolps.

La nom de Pompadour devint mondialement célèbre grâce à la favorite de Louis XV, Madame Le Normant d'Étiolles à qui le roi fit don du château de Pompadour et du titre marquise qui lui était associé.

La ville voit son nom régulièrement associé au monde du cheval et des courses hippiques.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Arnac est un ancien site gallo-romain.

Aux environs se dresse un château bâti en 1026 par les seigneurs de Lastours, vicomtes de Pompadour. Il fut considérablement agrandi au cours du XVe siècle, au moment de l'apogée de la maison de Pompadour, suite à l'héritage de la puissante vicomté de Comborn. La vicomté fut ensuite élevée au rang de marquisat. Après l'extinction de la famille au début du XVIIIe siècle, l'héritage, comprenant le château, les terres et le titre, fit l'objet d'une longue bataille judiciaire entre le prince de Conti et le marquis de La Vallière. Finalement aucun des deux n'obtint gain de cause puisque Louis XV préempta le château au nom de la Couronne. Il en fit presque aussitôt don à sa favorite, Mme d'Etiolles, qui prit dès lors le titre de marquise de Pompadour.

En 1760, quelques années avant sa mort, elle se sépara du château qui retomba dans le domaine royal. Louis XV y établit l'année suivante, sur la base du haras privé que la marquise avait créé en 1751, un haras royal, prospère jusqu'à la Révolution. Fermé avec la chute de l'Ancien Régime, il fut rétabli par le Directoire en 1795, et devint Haras national en 1872.

Au cours de la Révolution française, la commune porte le nom d'Arnac-la-Prairie[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

15 sièges à pourvoir au conseil municipal (population légale 2011 : 1 195 habitants)

6 sièges à pourvoir au conseil communautaire (CC du Pays de Pompadour)

Résultats de l'élection municipale du 23 mars 2014 à Arnac-Pompadour :

Alain Tisseuil - UDI - 472 voix - 61,94% - 12 sièges CM - 5 sièges CC

Jean-Michel Reillier (liste du maire sortant) - DVG - 290 - 38,05% - 3 sièges CM - 1 siège CM

Inscrits : 994

Abstentions : 188 - 18,91%

Votants : 806 - 81,09%

Blancs et nuls : 44 - 5,46%

Exprimés : 762 - 94,54%


Liste des maires[modifier | modifier le code]

|- style="vertical-align: top" |   | en cours |   | style="text-align: center" | UDI | Maire

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 195 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].
           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 016 980 930 1 093 1 196 1 346 1 386 1 415 1 408
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 370 1 338 1 342 1 198 1 356 1 425 1 541 1 668 1 676
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 690 1 747 1 807 1 643 1 545 1 556 1 562 1 513 1 447
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
1 446 1 359 1 441 1 467 1 444 1 334 1 281 1 284 1 226
2011 - - - - - - - -
1 195 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château de Pompadour, inscrit en 1926 au titre des monuments historiques[3],[4]. Du castrum de Guy de Lastours, construit vers 1000, il ne subsiste rien. Le château a été entièrement reconstruit au XVe siècle par Geoffroy Helie de Pompadour[5]. Devenu marquisat en 1614, le titre de marquis de Pompadour est devenu célèbre quand le roi Louis XV l'a offert à sa maîtresse, la célèbre marquise de Pompadour, en 1745. Le marquisat est racheté en 1761 par le duc de Choiseul, avant la création, en 1763, de la jumenterie par le contrôleur général des finances Bertin. Le château n'est plus entretenu et ne reste plus d'habitable en 1790 que la partie du midi. Après 1793 le château est largement abattu, ne laissant plus que la partie du midi et le châtelet.
Visibilité globale exceptionnelle du cross de Pompadour au milieu de l'hippodrome
  • L'hippodrome de Pompadour est connu car la ville du cheval organise chaque dimanche pendant la saison d'été des courses dans cette enceinte en plein air qui fait face au château de la ville. Il abrite également en son sein un parcours international de cross.
  • Le village du Club Méditerranée de Pompadour accueille de nombreux vacanciers français et européens. Il dispose d'une capacité d'hébergement de plus de 450 places et de nombreux équipements sportifs (19 terrains de tennis, trois manèges dont deux olympiques, cinq carrières, un terrain de rugby/football...). Cet établissement est connu depuis les années 1970 pour être le fer de lance de l'activité équitation du Club Med.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Philatélie[modifier | modifier le code]

  • Un timbre postal, d'une valeur de 3,00 francs (0,46 €), représentant le château d'Arnac-Pompadour a été émis le 10 juillet 1999[7].
  • Un timbre postal, 20 g lettre prioritaire, représentant le château d'Arnac-Pompadour a été émis en 2012. Il fait partie du carnet « Châteaux et demeures historiques de nos régions 2012 »[8].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Arnac-Pompadour Blason D'azur à trois tours d'argent maçonnées de sable.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011
  3. « Inscrotion du château de Pompadour », base Mérimée, ministère français de la Culture
  4. Christian Remy - Le château de Pompadour - p. 271-287, dans Congrès archéologique de France. 163e session. Corrèze. 2005 - Société Française d'Archéologie - Paris - 2007
  5. Ulysse, septembre-octobre 2009, p. 12
  6. « Classement de l'église Saint-Pierre et Saint-Pardoux », base Mérimée, ministère français de la Culture
  7. Le timbre de 1999 sur le site Wikitimbres.fr
  8. Carnet Châteaux et demeures historiques de nos régions 2012