Armoiries de la Guinée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Armoiries de la Guinée
Image illustrative de l'article Armoiries de la Guinée
Détails
Adoption 1997
Timbre Colombe d'argent aux ailes déployées.
Écu D'argent à la branche d'olivier cousue d'or, à la champagne contre-voûtée tiercée en pal de gueules, d'or et de sinople.
Devise Travail, justice, solidarité
Précédentes versions 1984 et 1993.
Usage Présidence de la République
Gouvernement


Les armoiries de la Guinée furent adoptées dans leur forme actuelle en décembre 1997 sous la présidence de Lansana Conté. Ce sont les quatrièmes armoiries nationales adoptées depuis l'indépendance du pays. Le motif central est un blason devant le chef duquel vole une colombe d'argent portant dans son bec une branche d'olivier. L'écu est d'argent doublé à la base d'une bande à trois pals rouge, jaune et vert. Il est posé sur un listel sur lequel est inscrite la devise nationale : « TRAVAIL - JUSTICE -SOLIDARITÉ »

Blasonnement des armoiries actuelles[modifier | modifier le code]

L'écu de la Guinée est, de façon constante depuis 1958, évasé en chef et arrondi en pointe.

Il est d'argent, à la branche d'olivier cousue d'or de quatre rameaux

  • un en chef à dextre étendu en barre ;
  • un en pal ;
  • un en chef à senestre étendu en bande ;
  • un en fasce à senestre en bande ;

À la champagne contre-voûtée tiercée en pal de gueules, d'or et de sinople.

L'écu, la champagne et chacun de ses trois champs sont bordés d'une filière d'argent bordée d'or.

L'écu est surmonté d'une colombe d'argent volant devant le chef. Elle tient dans son bec la branche d'olivier qui s'étend sur l'écu.

Il est accompagné en pointe d'un listel d'argent ombré d'or portant, en lettres capitales noires, la devise de la république : "Travail, justice, solidarité".


Les trois armoiries précédentes[modifier | modifier le code]

Les armoiries de 1958 à l'éléphant[modifier | modifier le code]

1958-1984


Les premières armoiries guinéennes ont été adoptées à l'occasion de l'indépendance, le 2 octobre 1958.

Elles ont été utilisées jusqu'à la mort du premier président, Ahmed Sékou Touré en 1984. Elles se blasonnent ainsi :


Parti cousu de gueules et de sinople, à l'éléphant d'or passant et contourné, la trompe levée.

L'écu est surmonté d'une colombe volant d'argent, aussi contournée, et tenant dans son bec un petit rameau d'olivier d'argent (ou de sinople).

Il est entouré à dextre, en pointe et à senestre d'un grand listel d'argent portant, en lettres capitales noires, la devise de la république : "Travail, justice, solidarité".


La colombe, le rameau d'olivier, la devise et les trois couleurs panafricaines ont été repris dans les trois armoiries qui ont succédé à ces premières armoiries de la République de Guinée.


Les armoiries de 1984 au fusil et à l'épée[modifier | modifier le code]

En 1984, un nouveau président de la République, Lansana Conté, fait adopter de nouvelles armoiries.

Parti de gueules et de sinople, à la branche d'olivier d'or de quatre rameaux

  • un en chef à dextre étendu en barre ;
  • un en pal brochant sur le parti ;
  • un en chef à senestre étendu en bande ;
  • un en fasce à senestre en bande ;

Au fusil au naturel et à l'épée d'argent emmanchée d'or posés en sautoir et brochant sur le tout.

À la champagne contre-voûtée tiercée en pal de gueules, d'or et de sinople. L'écu, la champagne et ses trois champs sont bordés d'une filière d'argent.

L'écu est surmonté par une colombe d'argent volant devant le chef. Elle tient dans son bec la branche d'olivier qui s'étend sur l'écu.

Il est accompagné en pointe d'un listel d'argent portant, en lettres capitales noires, la devise de la république : "Travail, justice, solidarité".

Les armoiries de 1993 aux rameaux portant des olives[modifier | modifier le code]

Ces armoiries ont été adoptées le 23 décembre 1993 sous la présidence de Lansana Conté. Ce sont les armoiries de 1984 desquelles ont été enlevés le fusil et l'épée et auxquelles on a ajouté des olives d'argent sur les rameaux d'or.

Les deux filières d'argent qui séparaient les trois champs de la champagne ont été remplacées par deux filières de sable bordées d'or.

Les versions des armoiries actuelles cousues d'argent et d'or sans olive[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La page du site Flag of the World donne des images des armoiries de 1958 et de 1984. Mais les armoiries présentées comme celles de 1993 sont en fait celles de 1997, les armoiries actuelles.