Armoiries de la Birmanie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Crystal Clear app fonts.svg Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation…), consultez la page d’aide Unicode.
Armoiries de la Birmanie depuis 2008

Les armoiries de la Birmanie sont constituées d'une partie centrale, où apparaît la forme du pays, entourée de lions mythologiques appelés chinthe surplombés d'un motif végétal traditionnel birman, tandis qu'une bannière porte une inscription dans la partie inférieure. Les plus récentes datent de 2008.

Histoire[modifier | modifier le code]

Armoiries de 1948 à 1974
Armoiries de 1974 à 2008

Sur les premières armoiries, adoptées à l'indépendance en janvier 1948, le sommet était occupé par un troisième chinthe figuré de face et le texte sur la bannière était ပြည်ထောင်စုမြန်မာနိုင်ငံတော်, ce qui se traduit par « Union birmane », le nom officiel du pays. Le motif central était entouré d'un cercle où l'on pouvait lire le verset 194 du Buddhavagga (chapitre XIV, Versets sur le Bouddha) du Dhammapada en pâli သမဂ္ဂါနံ တပေါ သုခေါ (samagganam tapo sukho), ce qui peut se traduire par « le bonheur par l'harmonie » ou « le bien-être par l'unité ».

La constitution de 1974, adoptée à l'initiative du général Ne Win, introduisit les modifications suivantes, en accord avec son orientation socialiste :

  • la carte du pays se détache sur un engrenage (symbolisant l'industrialisation)
  • le chinthe supérieur est remplacé par une étoile blanche à cinq branches.
  • le cercle contenant une inscription bouddhique cède la place à deux rameaux d'olivier (symbolisant la paix)[1]

Les mots sur la bannière devenaient ပြည်ထောင်စု ဆိုရှယ်လစ်သမ္မတ မြန်မာနိုင်ငံတော်, ce qui se traduit par « République socialiste de l'Union birmane », le nouveau nom du pays.

En 1988, après le coup d'état du Conseil d'État pour la restauration de la Loi et de l'Ordre (SLORC), les mots « République socialiste » furent retirés.

Depuis l'adoption de la constitution de 2008, les armoiries ne possèdent plus que deux couleurs, rouge et or, et l'engrenage socialiste a disparu. Dans la partie inférieure, la phrase est maintenant ပြည်ထောင်စု သမ္မတ မြန်မာနိုင်ငံတော်[2] (Pranytaungsu. sa.ma.ta. mranma nuing ngam tau / Pyidaungzu Thamada—Myanma Naingnandaw), « Président de l'Union du Pays du Myanmar ».

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Constitution de la République Socialiste de l'Union birmane, chapitre XIV, 1974.
  2. (en) http://missions.itu.int/~myanmar/pressrelease_PMGev/NationalConstitution(Draft)2008.pdf