Article soupçonné de non pertinence. Cliquez pour suivre ou participer au débat.

Armoiries de l'Écosse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Blason des rois d'Écosse jusqu'en 1603

Les armoiries de l'Écosse (ou armoiries royales d’Écosse) étaient les armoiries historiques des rois et reines d’Écosse, utilisées jusqu’à l’union avec le royaume d’Angleterre en 1603.

Armoiries[modifier | modifier le code]

Armoiries royales d'Écosse (avant 1603)[modifier | modifier le code]

Armoiries royales d'Écosse avant 1603.

Elles auraient été utilisées pour la première fois par Guillaume Ier d'Écosse au XIIe siècle. Les armoiries du Kyng of Scottz (Roi des Écossais) sont décrites dans un registre du Collège des Armoiries de Londres.

  • Blason : d'or au lion rampant de gueules armé et langué d'azur au double trescheur fleuronné et contre-fleuronné du même
Le lion est souvent armé et lampassé d'azur.
  • Supports : deux licornes enchaînées
Les licornes sont souvent enchaînées sur les blasons avec des chaines brisées, car considérées comme indomptables[1].
  • Cimier : un lion couronné, de front, assis sur une couronne, portant un sceptre et une épée.
  • Devise : Nemo me impune lacessit
(Personne ne me provoque impunément, en latin)
  • Cri de guerre, aussi une devise : In defens
(orthographe écossaise de l'anglais defence. La devise complète est In My Defens God Me Defend, qui signifie en anglais « Dans ma défense Dieu me défend »).

Version écossaise des armes du Royaume-Uni (après 1603)[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.
Armoiries royales de Jacques Ier d'Angleterre
Armoiries royales de Jacques VI d'Écosse

Lorsque Jacques VI d’Écosse hérite du trône d’Angleterre (et en même temps du trône irlandais), il adopte un blason combinant les armes royales de chacun des royaumes. Une version légèrement différente est créée pour l'Écosse, qui ne sera pas modifiée après l’Acte d'union de 1707. Ce blason sera conservé par les successeurs de Jacques, puis ces nouvelle armes deviendront les Armes royales du nouveau royaume de Grande-Bretagne à partir de 1707.

Armoiries royales du Royaume-Uni
Armoiries du Royaume-Uni utilisées en Écosse

La version écossaise des armes du Royaume-Uni offre une place de choix aux éléments écossais. Dans les quartiers 1 et 4 sont les armoiries d’Écosse, le 2 les armoiries d’Angleterre, le 3 d’Irlande. Le lion et la licorne sont inversés, la licorne étant à droite. Elle porte une couronne fermée, ainsi qu'un simple collier de croix et de fleurs de lys. La licorne et lion portent chacun une bannière: la bannière de saint André pour la licorne, la bannière de saint Georges pour le lion.

Le cimier écossais (un lion couronné, assis de face, portant un sceptre et une épée) est utilisé plutôt que le léopard d’or couronné. La terrasse de roses de gueules et d'argent, boutonnées, tigées et feuillées de sinople, de trèfles et de chardons au naturel laisse la place à un parterre de chardons uniquement. Le collier de l’Ordre du Chardon entourant le blason central et sa devise, Nemo me impune lacessit remplacent les emblèmes de l’Ordre de la Jarretière. À l'haut du cimier est une autre devise, In defens, une version abrégée de In My Defens God Me Defend (en).

L'Étendard royal d'Écosse[modifier | modifier le code]

L'étendard royal écossais

L'étendard royal d'Écosse ou la bannière royale d'Écosse (connu aussi comme le Lion rampant) est le drapeau utilisé historiquement par les rois d'Écosse. C’était une des bannières des armoiries royales d'Écosse d’avant 1603. Il est d'or au lion de gueules au double trescheur fleuronné et contre-fleuronnée du même.

Après l’union des deux couronnes en 1603, il est incorporé en tant qu'élément de l’étendard royal de Grande-Bretagne. Aujourd’hui le « Lion Rampant » est toujours officiellement utilisé par les monarques britanniques, et flotte au-dessus des résidences royales en Écosse (Palais de Holyrood ou de Balmoral) lorsque la reine n’y réside pas.

La loi[modifier | modifier le code]

L’étendard royal (ou bannière royale) est la propriété de la reine et son utilisation non autorisée est illégale d’après les lois écossaises (comme toute utilisation d’armoiries par quelqu’un d’autre que le propriétaire). Seules quelques personnes sont habilitées à s’en servir, comme le premier ministre d'Écosse ou le Lord Lyon par exemple.

Cependant, de nos jours, il est devenu commun pour les Écossais d’utiliser le drapeau au lion rampant comme alternative au drapeau écossais. Bien que cela soit interdit, il serait impossible de poursuivre les milliers de personnes qui l’utilisent, en particulier dans les stades. En 1934, le roi George V permit l’usage de ce drapeau comme preuve de loyauté. On autorise actuellement de façon assez large son utilisation, comme son agitation dans les stades, mais il est en théorie toujours interdit de l’utiliser en tant que drapeau à l’extérieur des bâtiments, qu'ils soient privés ou publics.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Licorne

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]