Armengol Ier d'Urgell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Armengaud.

Armengol Ier d'Urgell, également appelé Ermengol, Ermengaud, Armengaud, Hermenegildo en espagnol, surnommé le Cordouan, (974 - 1010), comte de Urgell (992 - 1010[1]).

Il était le second fils de Borrell II de Barcelone et de sa première épouse, Luitgarde de Toulouse. Il est le fondateur de la dynastie des comtes d'Urgell.

Politique[modifier | modifier le code]

Homme de grande culture, il a mené une politique d'ouverture vers l'Europe, faisant de longs voyages à Rome, en 998 et 1001. Il a poussé ses nobles à voyager jusqu'à Saint-Jacques-de-Compostelle ou Le Puy.

Il a poursuivi une intense activité belliqueuse contre Al-Andalus. Il a été fait prisonnier en 1004 à Albesa dans la lutte contre les Sarrasins de Lérida. En 1006, Abd al-Malik al-Muzaffar a réalisé une nouvelle incursion contre la Segarra et la Ribagorce, et a été mis en déroute à la bataille de Torà. Armengol Ier a participé à l'expédition que son frère Ramón Borrell effectua en 1010 contre Cordoue, luttant à la bataille d'Aqbat al-Bakr et à la bataille de la rivière Guadiaro, lors de laquelle il a trouvé la mort à l'âge de 37 ans.

Mariage et descendants[modifier | modifier le code]

Vers 1001, Armengol Ier prit pour femme Teutberge de Forez, fille d'Artaud Ier de Lyon et de Thiberge de Limoges[2],[3]. A la mort de Teutberge (entre le 7 avril et le 3 novembre 1005[4]), il prit ensuite pour épouse Guisla (dont la famille n'est pas identifiée mais qui apparait comme homonyme de la soeur de Gausfred Ier de Roussillon). De cette union est né :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La batalla de Albesa (25 de febrero de 1003) y la primera aceifa de 'Abd al-Malik al-Muzaffar (été de la même année Dolors Bramon Planas. Anaquel de estudios árabes, ISSN 1130-3964, Nº 6, 1995, pages. 21-28
  2. C. SETTIPANI, La Noblesse du Midi Carolingien. Etudes sur quelques grandes familles d'Aquitaine et du Languedoc du IXe au XIe siècles, p. 177
  3. T. STASSER, 1997, p. 30.
  4. " Nous préférons l'identifier à une fille d'Artaud I de Forez et de Teutberge (T. STASSER, Adélaïde d'Anjou, à paraître dans "Le Moyen Âge"- n.d.c.: 1997). Teutberge mourut avant le 3 novembre 1005, car à cette date, Ermengaud était remarié à Gisla (COSTA, Memorias, p. 94)." T. STASSER, Origine de trois comtesses de Pallars, Lire en ligne
  5. Martin AURELL, Les noces du comte: mariage et pouvoir en Catalogne (785-1213), publ. de la Sorbonne, 1994, p. 561.Lire en ligne
  6. Martin AURELL, Du nouveau sur les comtesses catalane (IXe-XIIe), p. 4, in Annales du Midi, 1997, p. 357-380. Lire en ligne

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]