Arme sismique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une bombe sismique.

Une arme sismique est une bombe qui permet de provoquer des séismes.

Arme réelle[modifier | modifier le code]

Dans sa version réelle, mise au point au cours de la Seconde Guerre mondiale (Tallboy, Grand Slam), il s'agit d'une grosse bombe conventionnelle destinée à exploser dans le sol (incompressible) pour y provoquer une onde de choc bien plus efficace sur les structures lourdes (tunnels, ponts, barrages, bâtiments enterrés...) que l'onde de choc dans l'air provoquée par une explosion en surface. Même en tombant à côté de la cible, la bombe détruit ses fondations et la détruit. Les bunker busters modernes en sont les descendantes.

Dans la fiction[modifier | modifier le code]

Dans des œuvres de fiction et dans le folklore de la théorie du complot, une variante encore plus puissante, nucléaire en général, apparait comme capable de provoquer un vrai séisme (ou raz-de-marée) de grande ampleur. On en attribue la paternité à l'URSS et le développement aux États-Unis. Une poignée de bombes de ce genre, voire une seule, seraient assez fortes pour détruire une ville. Dans le film Superman, Lex Luthor tente d'employer une bombe nucléaire dans une faille sismique, en vue de déclencher le tremblement de terre « Big One ».

Dans les théories du complot[modifier | modifier le code]

Les théoriciens du complot ont évoqué les armes sismiques pour « expliquer » de nombreux phénomènes naturels, comme le séisme de 1988 en Arménie[1] et celui de 2010 en Haïti[2].

Certains modèles de générateur MHD se sont vus accusés de servir d'arme sismique. Ainsi, en Russie, l'IVTAN (Institut des hautes températures de Moscou) conçoit depuis les années 1960 des générateurs MHD impulsionnels à moteur-fusée crachant un gaz à travers des tuyères de Faraday et débitant des millions d'ampères, tels que le modèle PAMIR-3U[3] sous la direction du Pr. Victor A. Novikov[4]. Les "machines Pamir" connues également sous le nom de "générateurs MHD de Pavlowsky" sont par ailleurs capables de déclencher des séismes[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L’URSS projetait de dévaster l’Amérique », Science et Vie, no 914,‎ novembre 1993.
  2. « Haïti et l’arme sismique » (consulté en 30 janvier 2010)
  3. (en) Department of Pulsed MHD Power Systems & Geophysics de l'IHED (Institute for High Energy Densities) de l'IVTAN/AIHT (Institut des hautes températures) du RAS (Académie des sciences russes)
  4. (en) Novikov Victor Alexandrovitch, Institut des hautes densités d'énergie, IVTAN, Académie des sciences de Russie
  5. La machine à tremblement de terre extrait vidéo du documentaire Colères du climat, Jeff Swimmer, National Geographic, 2005

Voir aussi[modifier | modifier le code]