Arme nucléaire tactique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Obus atomique W48 de calibre 155 mm. Il pouvait être tiré depuis n'importe quel canon de ce calibre.

Une arme nucléaire tactique est une bombe A ou bombe H destiné à un usage sur le champ de bataille ou en arrière de celui-ci visant des cibles tels quartiers-généraux, concentration de troupes, bases militaires, moyens logistiques, navires et avions de combat pouvant être délivré par une vaste gamme de vecteurs produisant une explosion d'une puissance variant entre 300 tonnes et 300 kilotonnes[1]. Les médias utilisent régulièrement le terme « mini-nuke », qui n'a aucune référence officielle.

Histoire[modifier | modifier le code]

Missile Pluton, vecteur nucléaire tactique ou pré-stratégique de l'armée de terre française de 1974 à 1992.
B61 en cours de démontage

Ce type d'arme apparu dans les années 1950 dans le contexte de la guerre froide est principalement développé par l'URSS puis la Russie qui conserve en 2013 le plus vaste arsenal d'armes de cette catégorie. Les États-Unis ont développé également une vaste panoplie d’obus atomique, de bombes, mines et missiles tactique et conserve à ce jour les bombes B61 largué par avions au sein de leurs forces armées.

Critique[modifier | modifier le code]

Ce type d'arme suscite la crainte de voir se banaliser l'utilisation d'armes nucléaires dans de futurs conflits[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mininuke", la bombe secrète », sur www.dissident-media.org (consulté le 6 septembre 2010)
  2. « Observatoire des armes nucléaires françaises », sur www.la-paix.org (consulté le 6 septembre 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]