Armand Bouchart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Armand Bouchart était un Templier qui commandait une petite garnison durant l'occupation de Chypre par les Templiers en 1192.

Croix des Templiers

Biographie[modifier | modifier le code]

Peu de choses sont connues sur Bouchart en-dehors de la période du règne sur Chypre du Grand Maître des Templiers, Robert de Sablé, qui, à cette époque, n'était pas capable de laisser une énorme garnison à Chypre, car ses armées étaient nécessaires pour se battre ailleurs. Seuls 14 à 20 Templiers furent laissés sur Chypre. Cette petite garnison toujours sous le commandement d'Armand Bouchart était à peine suffisante pour occuper correctement l'île. Les hommes envoyés pour s'occuper de l'île étaient des guerriers et non des administrateurs. Peu de temps après leur arrivée sur Chypre, l'arrogance des Templiers fut clairement démontrée. Ils commencèrent à ne plus respecter les barons et les citoyens de l'île, et à s'emparer de tout ce qu'ils voulaient.

Ces mauvais traitements atteignirent rapidement leur sommet, et la population se révolta. Bouchart et ses chevaliers cherchèrent à s'abriter dans le château des Templiers pour se regrouper. Ils se sauvèrent du château en armure complète et assaillirent les Chypriotes. Le massacre prit fin au bout de quelques minutes et la révolte fut stoppée pour quelque temps. Bouchart dit à De Sablé que le nombre d'hommes dont il disposait pour contrôler l'île était insuffisant et qu'une nouvelle révolte allait sûrement bientôt éclater. Il a été décidé que Chypre devait être abandonnée, l'île fut donc vendue à Guy de Lusignan.

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Armand Bouchart est le principal antagoniste du jeu vidéo Assassin's Creed: Bloodlines, où il remplit officieusement la fonction de Grand Maître de l'Ordre du Temple depuis la mort de Robert de Sablé. Il tente de mettre la main sur la Pomme d'Eden, un artefact technologique (et non divin) permettant de priver de libre-arbitre la majorité de ses interlocuteurs. Il ne cherche pas uniquement à assoir son pouvoir personnel, il veut également par ce biais mettre fin aux violences entre les êtres humains.

Références[modifier | modifier le code]