Armée populaire de libération de Macédoine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Народноослободителна Војска на Македонија
Drapeau de la République populaire de Macédoine, utilisé par la NOV
Drapeau de la République populaire de Macédoine, utilisé par la NOV

Période 19411945
Pays Drapeau de la Macédoine Macédoine
Allégeance Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie
Fait partie de Partisans yougoslaves
Anniversaire 18 août
11 octobre
Guerres Guerre de libération nationale de Macédoine
Commandant historique Mirče Acev
Mihajlo Apostolski
Metodija Andonov-Čento
Svetozar Vukmanović-Tempo

L'Armée populaire de libération de Macédoine (macédonien : Народноослободителна Војска на Македонија, abrégée en НВO ou en NOV), parfois appelée Armée de libération du peuple macédonien ou Armée nationale de libération de Macédoine, était une armée de Résistance communiste active dans le territoire de l'actuelle République de Macédoine pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle faisait partie de l'Armée populaire de libération et détachements de Partisans de Yougoslavie[1], abrégée en NOV i POJ.

Histoire[modifier | modifier le code]

En Macédoine, la Résistance contre les forces de l'Axe commence le 11 octobre 1941, avec l'émergence d'unités partisanes. Peu à peu, ces unités forment une véritable armée. La principale unité de l'armée, le bataillon Mirče Acev, est formé le 18 août 1943 sur le mont Slaveï, entre Ohrid et Kitchevo[2].

Le 11 novembre 1943, la Première brigade macédono-kosovare est formée dans l'ouest du pays, grâce à la fusion de deux bataillons macédoniens et d'un bataillon kosovar. Le 22 décembre de la même année, la Deuxième brigade macédonienne est créée en Macédoine grecque[3]. Enfin, la Troisième brigade est formée le 26 février 1944 à Zeglyané, près de Koumanovo. Ces trois brigades forment le noyau de l'armée, qui s’agrandit encore jusqu'à la Libération. L'armée comptait 7 000 partisans fin 1943, et en avril 1945, elle possédait trois corps, sept divisions et trente brigades, qui comptabilisaient 100 000 soldats réguliers[4].

L'armée était dirigée par un État major et des unités de Partisans conduites par Mihajlo Apostolski[5].

Commandeurs[modifier | modifier le code]

Organisation[modifier | modifier le code]

Brigades[modifier | modifier le code]

  • 1re Brigade blindée
  • 1re Brigade de cavalerie
  • 1re Brigade d'assaut de l'Égée
  • 1re Brigade
  • 2e Brigade
  • 3e Brigade
  • 4e Brigade
  • 5e Brigade
  • 6e Brigade
  • 7e Brigade
  • 8e Brigade
  • 9e Brigade
  • 10e Brigade
  • 11e Brigade
  • 12e Brigade
  • 13e Brigade
  • 14e Brigade Dimitar Vlahov
  • 15e Brigade
  • 16e Brigade
  • 17e Brigade
  • 18e Brigade
  • 19e Brigade
  • 20e Brigade
  • 21e Brigade
  • 11e Brigade (41e Division)

Corps[modifier | modifier le code]

Divisions[modifier | modifier le code]

  • 41e Division (État-major de Macédoine)
  • 42e Division (15e Corps)
  • 48e Division (15e Corps)
  • 49e Division
  • 50e Division
  • 51e Division
  • Division de Koumanovo

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Yugoslavia Through Documents: From Its Creation to Its Dissolution, Snežana Trifunovska, Martinus Nijhoff Publishers, 1994, p. 209
  2. НОБ на Македонија, Javan Popovski, Skopje, 1962
  3. Историја на Македонскиот Народ, Aleksandar Stojanovski, Ivan Katardziev et Danco Zografski, Skopje, 1988
  4. Зимските операции на Македонска војска 1943/44 – Раде Гогов, носител на "Партизанска споменица 1941"
  5. Site du ministère macédonien de la défense - History of the Army of the Republic of Macedonia - World War II