Armée de libération arabe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Véhicule blindé de Fawzi al-Qawuqji.

L'Armée de libération arabe (Jaysh al-Inqadh al-Arabi, ou l'Armée du salut arabe également désigné sous le nom d'Armée populaire arabe) était une armée de volontaires des pays arabes menée par Fawzi al-Qawuqji.

Cette armée, créée par la Ligue arabe, a participé aux deux phases de la guerre de Palestine de 1948.

L'armée devait être composée de 10 000 soldats mais, en mars 1948, le nombre de volontaires à avoir rejoint cette armée a atteint le nombre de 5 000-6 000 maximum et n'a pas vraiment augmenté ensuite. C'est le 6 mars 1947 qu'al-Qawugji passe avec le gros de sa troupe le pont Allenby et repasse le 7 mars avec sa colonne motorisée sans que l'armée anglaise qui tient le pont ne réagisse[1]. L'armée s'est constituée en Syrie et elle a été composée de Syriens, de Libanais, d'Irakiens, de Jordaniens, d'Arabes de Palestine et de Frères musulmans égyptiens. Il y avait également quelques Yougoslaves, des Allemands, des Turcs et des déserteurs britanniques.

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Jacques de Reynier: A Jérusalem un drapeau flottait sur la ligne de feu, 1950, p.37