Clone trooper

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Armée de la République)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Stormtrooper.
Cosplay de Soldat clone de la 501e légion

Dans l'univers de Star Wars, les Clone troopers sont issus d'un immense programme génétique ayant pour objectif la création d'une armée de la République galactique pour contrer la menace grandissante de la Confédération des systèmes indépendants. Ces soldats sont des clones, dont l'ADN modifié fut produit à partir de celui de Jango Fett, un chasseur de prime mandalorien.

À l'origine, tous les soldats clones mesurent 1,83 m, ont les yeux marron, les cheveux bruns et le teint basané, à l'instar de Jango Fett.

Clone phase 2[modifier | modifier le code]

Présentation[modifier | modifier le code]

Soldats clones - Phase II

La première phase des soldats clones correspondait au premier type d'armure utilisée, comprenant un casque avec une visière en « T » et correspondant aux exigences de Jango Fett quant à ses origines Mandaloriennes. Cependant, cette armure était loin d'être confortable, surtout à cause de la vision réduite qu'elle offrait. Le clone, dans son armure, n'avait pas grand attirail pour voir ou ne pas être vu. Le prolongement de la Guerre des Clones sur de nombreux terrain entraina les cloneur a modifier leur armures en fonction de ceux-ci ainsi qu'en y incorporant de nouveau équipement plus puissant, plus précis et plus efficace. L'armure clone phase II est son aboutissement avec un système de filtrage plus poussé, un communicateur a longue distance et un confort pour le clone supérieur a la phase I

Techniquement parlant, la visière en " T" fut remplacée par deux lentilles polarisantes, des senseurs rajoutés et, pour les commandants, des macro-jumelles pouvant se rabattre sur le casque et améliorer l'aspect tactique. Chaque nouveau bataillon ou corps, dorénavant commandé par un Commandant Maréchal clone tel que le Commandant Bly ou le Commandant Bacara, s'était vu attribuer une nouvelle couleur. Ce qu'il faut comprendre, c'est que la Phase II est une phase intermédiaire entre l'armure des soldats clones du début de la Guerre des Clones et celles des stormtroopers de l'Empire Galactique, qui comprend davantage d'éléments de l'armure de la phase II que de la I.

Ainsi, la plupart des légions devinrent des Corps d'attaque suite à ce changement.

Le 212e Bataillon d'Attaque[modifier | modifier le code]

Il s'agit du bataillon du Commandant Cody, symbolisé par la couleur orange. Supervisés par le Général Obi-Wan Kenobi, Cody et ses hommes étaient installés dans la flotte de l'Open Circle (Cercle Ouvert), composée exclusivement de Destroyers de classe Venator. L'une des plus belles batailles de l'histoire du 212e bataillon d'attaque fut celle de Cato Neimoidia. Cody et les pilotes de l'Escadron Sept du Commandant Odd Ball réussirent une percée dans la forteresse de Nute Gunray, soi-disant imprenable. Malheureusement, ils ne réussirent pas à capturer le Vice-roi de la Fédération du Commerce. À la fin de la Guerre des Clones, Kenobi fut envoyé sur Utapau afin d'arrêter le Général Grievous. Il fut rejoint un peu plus tard par Cody et ses hommes. C'est sur cette planète que Darth Sidious ordonna à Cody, puis à un clone canonnier, d'exécuter l'Ordre 66, afin de tuer Kenobi. Ce dernier, malgré le tir de barrage de l'artillerie, parvint à s'en sortir.

Les Marines Galactiques[modifier | modifier le code]

Il s'agit du groupe de combat du Commandant Bacara, plus particulièrement appelé le 21e Corps Nova de la 4e Armée de Secteur, c'est-à-dire celle de la Bordure Extérieure et reconnaissable grâce aux épaulettes droites de couleur violette. Les Marines proviennent de la Légion de Ki-Adi-Mundi, la 222e, qui était codirigée par le Commandant Jet. Lorsque le padawan de Ki-Adi-Mundi partit, les clone troopers changèrent d'armure, et Jet fut remplacé par Baccara, qui mena les Marines sur de nombreuses planètes afin de les libérer du joug Séparatiste : Rhen Var, Aargonar, New Bornalex (les Marines Galactiques se mirent en avant lors de cette bataille et reçurent une distinction militaire après que leur prototype d'armement les a lâchés et pour avoir combattu à mains nues des superdroïdes de combat de type B2) et enfin Mygeeto, où Maître Mundi trouva la mort après l'exécution de l'Ordre 66. L'armure d'un Marine était assez particulière. Elle comprenait une sorte de voile thermique, lui permettant de résister à la fois à la neige et aux températures les plus élevées comme sur Saleucami ou Aargonar. De plus, les Marines avaient hérité de l'entraînement des clones ARC, ainsi que de leur armure, l'armure Kama, et d'un casque composé d'une antenne permettant d'être en permanence relié avec un quartier général mobile. Avec la création de l'Empire, l'armure des Marines inspira celle des snowtroopers.

Le 41e Corps d'élite[modifier | modifier le code]

Commandés par le Commandant Gree, les soldats du 41e sont reconnaissables grâce à leurs armures de couleur verte. Ce régiment d'élite était en fait commandé par la Jedi Luminara Unduli. Il était surtout chargé de toutes les missions de reconnaissance sur planètes inconnues, bastions Séparatistes jusqu'à l'arrivée des renforts. Ces planètes avaient souvent des climats difficiles et étaient réputées imprenables. Les tactiques de guérilla du 41e étaient connues dans toute la galaxie, notamment par le fait de s'allier avec les autochtones afin de leur apprendre à combattre aux côtés des clones. Pour faire tomber les bastions, le 41e Corps d'Élite disposait de tout un attirail ultramoderne, comprenant des AT-RT et des A-6 Juggernaut afin de battre l'ennemi en brèche. Avant le changement d'équipement de la phase 1 à la phase 2, Gree commandait la légion(étrangement appelée 41e légion) de Luminara Unduli. Son travail était alors bien différent, semblable à celui des autres légions. Il devint chef de corps d'élite lorsque la padawan de Luminara, Barriss Offee, devint chevalier Jedi. La 41e légion devint le 41e corps d'élite.

Le 41e utilisa ces grandes tactiques pour anéantir les Séparatistes sur Kashyyyk en s'alliant aux Wookies. La bataille fut rude mais elle fut tout de même emportée par la République Galactique. Lorsque le Commandant Gree reçut l'ordre d'exécuter l'Ordre 66, il ne s'attendait pas à ce que Yoda, présent à ce moment, sente le mal dans le corps de ses amis à travers la Force. Il fut ainsi décapité et Tarfful, le Général Wookie, ordonna la résistance armée. Palpatine chargea alors le Corps d'Elite de "pacifier" la planète.

La 327e Légion[modifier | modifier le code]

Le Commandant Bly était aux commandes de cette légion la plus décorée de la République, reconnaissable par sa couleur jaune et par les attributs mandaloriens qui étaient seulement portés par les soldats ARC. Il était assisté du Commandant Deviss de la compagnie K. Le Général Jedi Aayla Secura commandait l'ensemble des troupes. Cette Légion était celui qui donnait le plus de résultats quant à la prise de planètes occupées par les Séparatistes. On peut par exemple citer Honoghr, où Secura et Bly affrontèrent les puissants Noghris afin de récupérer un databloc contenant des renseignements sur la production d'un agent bactériologique, New Holstice (son lieu de garnison), Anzat, Dromund Kaas et enfin Felucia, où Secura perdit la vie après que les clones eurent exécuté l'Ordre 66, conformément aux volontés du nouvel Empereur.

Leur pire défaite fut celle de Quell, ou la flotte d'Aayla fut attaquée par plusieurs frégates séparatistes. La flotte fut détruite et une grande partie de la légion n'y survécut pas. Aayla et le commandant Bly furent sauvés in extremis par le général Anakin Skywalker et sa flotte. Le petit vaisseau les ramenant à la base (contenant Aayla, Bly et quelques-uns de ses hommes, Anakin, sa padawan Ahsoka Tano ainsi que son commandant clone, le Capitaine Rex) fut déstabilisé et s'écrasa sur la planète Maridun. Ils y arrêtèrent le chef séparatiste Lok Durd, qui allait détruire un village de colons autochtones, avant que la flotte d'Anakin ne les retrouve.

Le 91e Groupe de Reconnaissance[modifier | modifier le code]

Commandé par le Commandant Neyo, le 91e était encore une fois au départ la 91e Légion, commandée par Stass Allie. Il avait été dispersé un peu partout sur Saleucami afin de traquer, grâce à leur moto-speeder BARC, et d'éliminer les éventuelles poches de résistance des droïdes de la Fédération du Commerce qui auraient pu rester en "vie", malgré la meurtrière Bataille de Saleucami. Les clones étaient reconnaissables grâce aux ronds rouges peints sur le plastron de leurs armures, ainsi que sur le côté droit de leurs casques. Cette armure fut plus tard utilisée par le groupe des Assassins Clones, démontrant ainsi à quel point le 91e pouvait être un groupe d'élite. Stass Allie commandait toujours cette unité sur Saleucami pour la bataille finale, jusqu'à ce qu'elle soit éliminée par les hommes de Neyo après l'exécution de l'Ordre 66.

La 501e Légion[modifier | modifier le code]

La 501e Légion fut au départ la Légion d'Anakin Skywalker et de son Commandant Clone, le Capitaine Rex. Elle combattit avec courage lors de la Bataille de Coruscant, marquée par le débarquement de nombreuses troupes Séparatistes sur le sol de la capitale, qu'elle repoussa. La Légion accompagna plus tard Dark Vador, dans sa mission d'anéantissement de l'Ordre Jedi, au sein même du Temple Jedi. Refusant cet assaut, le Capitaine Rex fut exécuté et remplacé par le Commandant Appo. De nombreux clones y périrent, notamment après le massacre par les lames du Sabre Laser de Zett Jukassa, qui parvint à blesser Appo. Sous l'Empire Galactique, la 501e Légion fut conservée et renommée le Poing de Vador. Sous l'empire, ils ont eu l'ordre de tuer tous les autres clones troopers de la République, pour pouvoir les remplacer par les Stormtroopers. Ils tuèrent aussi la reine de naboo pour cause d'avoir caché des Jedi et de vouloir monter les peuples de la galaxie contre l'empire. C'est eux aussi qui ont été appelés pour réprimer la révolte de Kamino et les clones favorables à la "vraie" République, qui joignirent la future Alliance rebelle.

La 65e garde à Palpatine, ou 65e Légion[modifier | modifier le code]

Les troupes de choc étaient des unités spécialisées dans la traque des ennemis de la République. Sorte de super-espions, ils étaient chargés de débusquer et d'arrêter tout ce qui pouvait sembler suspect sur les mondes du noyau. C'était sur Coruscant que le plus grand effectif était basé, commandé par le Commandant Thire et le Commandant Fox. Il était reconnaissable par sa couleur d'armure proche du rouge sang, ce qui fit douter l'Ordre Jedi. Cette unité avait été créée pour renforcer les patrouilles auprès des organismes gouvernementaux, dans les grandes avenues, les places et les plateformes d'atterrissage des vaisseaux diplomatiques.

Peu après l'exécution de l'Ordre 66, Palpatine s'aperçut que Yoda n'était pas mort. Les deux ennemis s'affrontèrent au sein même du Sénat Galactique. Yoda perdit l'équilibre et tomba vers le sol de la rotonde. L'Empereur ordonna alors la traque du Maître Jedi à Thire qui déploya ses troupes tout autour du Sénat. Bien avant cela, Thire avait eu de beaux moments avec Yoda, où il avait appris à utiliser son intelligence, etc. Et c'est pour cela qu'il ne le traqua jamais véritablement, même s'il connaissait sa localisation…

313e Légion[modifier | modifier le code]

Il s'agit de la Légion d'Eeth Koth et du Capitaine Lock. Leur armure est reconnaissable par leur couleur vert pomme. Ils furent emportés dans une faille hyperspatiale sur Hoth, puis réapparurent sur Bandis en combattant une armée droïde. Ils furent ramenés à bon port par la Compagnie Excelsior. C'est avec eux que la Bataille De Saleucami fut lancée, lorsque le Général Grievous attaqua massivement leur vaisseau amiral. Eeth Koth ordonna aux hommes de se réfugier dans les capsules de sauvetage. Mais Koth n'eut pas le temps et fut attaqué par Grievous, qui le captura. Puis, Adi Gallia, Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker vinrent le sauver, puis lancèrent la Bataille De Saleucami. Il ne restait alors plus que dans la légion Eeth Koth, le Capitaine Lock et une centaine de clones, sur 5000.

104e Légion[modifier | modifier le code]

Cette légion était celle du Maître Jedi Plo Koon et du Commandant Wolffe. Ils étaient étaient reconnaissable à leur armure grise foncée, et aux nombreux troopers munis de jetpacks. La légion eut une rencontre avec le Général Grievous sur le Troisième Iceberg, puis plus tard dans l'espace pour sauver la Maître Jedi Adi Gallia, C-3PO et R2-D2. Un autre sauvetage est bien connu: lorsqu'ils allèrent sauver le peuple Togruta, Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker sur une planète-prison, menacés de devenir esclaves. Le pilote clone Warthog s'y démarqua grandement. Grâce à leur intervention, le Gouverneur de Kiros proposa à son peuple de joindre la République, qui accepta majoritairement.

Maintenant, voici une liste exhaustive d'autres unités moins glorieuses, moins connues que les précédentes, mais tout aussi importantes, de la Grande Armée de la République.

Compagnie Excelsior[modifier | modifier le code]

Cette compagnie, dirigée par le Commandant Vargus, avait comme but principal le sauvetage de troupes. Il sauvèrent notamment deux grandes légions, la 313e de Eeth Koth et la 200e de Kit Fisto. C'est là que le Commandant Excel connut ses débuts, en tant que Sergent, puis lieutenant, et aussi le clone commando Falco. Ses sauvetages furent légendaires:

Elle retrouva la 313e Légion perdue sur Bandis en train de s'affronter contre des droïdes, sans vaisseau. Ils furent secourus et ramenés à bon port après avoir découvert qu'ils étaient tombés dans une faille hyperspatiale. Le Capitaine Lock, commandant clone de Maître Koth, gratifia personnellement ses secouristes.

La 200e Légion de Kit Fisto fut assaillie et quasiment anéantie par les forces séparatistes sur la planète forestière Arbeya, bastion du général séparatiste San Hill. La compagnie sauva discrètement ses hommes survivants et réussirent même à repousser petit à petit les Séparatistes.

Compagnie Bacta[modifier | modifier le code]

Commandée par le capitaine Tyto (matricule CT-52/89-9204), cette compagnie avait pour objectif premier de soigner les blessés sur le champ de bataille, en coopération avec les guérisseurs Jedi, notamment Barriss Offee, Sirrus ou Stass Allie. La compagnie Bacta était composée de 4 unités, soit 144 soldats, dont des médecins-soldats humains et des infirmiers de terrain, tels que des brancardiers, qui évacuaient les clones blessés (les cas les plus graves en priorité) vers les cuves bacta situées à l'arrière.

Bataillon Chauve-Faucon[modifier | modifier le code]

À l'origine commandé par le Commandant Deviss, il fut repris par le major Twelve (matricule CT-12/12-0068).

7e Légion[modifier | modifier le code]

Commandée par le Commandant Sénior A'den (matricule CT-80/88-3009), la 7e Légion avait pour particularité de n'avoir aucun Jedi à sa tête.

Armée de Système Alpha[modifier | modifier le code]

Le commandement supérieur était attribué au Haut-Général Jedi Mace Windu, qui avait sous sa responsabilité deux armées de secteurs, soit 294 912 soldats. Il était codirigé par le Commandant Ponds, jusqu'à ce qu'il soit tué par Aurra Sing.

Les Clones phase 1[modifier | modifier le code]

Un Clone Trooper
  • Jaune : Commandant.
  • Rouge : Capitaine.
  • Bleu : Lieutenant.
  • Vert : Sergent.
  • Blanc (aucune couleur) : Soldat de base.

Ces clones sont armés de blaster DC-15A ou DC-15S, les officiers peuvent aussi être équipés de pistolets blaster DC-17 comme le capitaine Rex ou le Commandant Ganch qui portaient chacun une paire de ces armes. Toutefois les couleurs peuvent parfois induire en erreur car ne correspondant pas au grade du clone comme le Capitaine Rex arborant une armure bleue (couleur des lieutenants) ; plus tard les couleurs n'indiqueront plus les grades mais l'unité d'appartenance de la légion, c'est-à-dire que chaque légion(ou presque) a sa couleur. Certains Commandants clones adoptent parfois celle de leur instructeur (Alpha 17, lieutenant ARC ayant entraîné Rex à la 501e Légion, arborera des armures aux bandes bleues alors que les troupes de choc clones porteront une armure aux bandes rouges).

Afin de pouvoir identifier les clones, et de faire en sorte qu’ils puissent s’identifier entre eux, les Kaminoans donnèrent un matricule à chacun d’eux, en réalité, plus un numéro de série. Les matricules étaient construits comme suit : Type du clone-Numéro de couveuse/Numéro de cuve

Le type du clone pouvait être :

  • N pour Nulls (les 12 premiers clones)
  • A pour Alpha (les soldats ARC)
  • RC pour Republic Commando [Commando de la République]
  • CT pour Clone Trooper [Soldat clone]
  • CC pour Clone Commander [Commandant clone]

Assez curieusement, certaines couveuses donnèrent naissance à plus de clones de renom que d’autres, sans que l’on puisse expliquer pourquoi. Peut-être une coïncidence ou un heureux hasard lors du processus de développement. Le numéro de cuve indiquait simplement le numéro de la cuve dans lequel le clone s’est développé dans les premiers mois de sa vie. Associé avec le numéro de couveuse, ce numéro était unique et permettait donc l’identification immédiate et sans erreur du clone.

Par abus d’utilisation, certains numéros étaient abrégés. C’était d’autant plus le cas lorsqu’il s’agissait des Commandos clones, car aucune escouade ne portait le même nom. Le 1138 de l’escouade Delta ne pouvait pas être le 1138 de l’escouade Bidule. Même chose avec les Commandants, aucun n’avait le même numéro de cuve, facilitant les choses. À noter que le matricule des Commandants était à la base un CT- qui a ensuite été converti en CC- pour indiquer le rang, car certains commandants clones en devinrent en ayant été au départ de simples fantassins.

Par la suite, les clones se donnèrent eux-mêmes des pseudonymes sans que les Kaminoans s’en aperçoivent, le plus souvent inspirés du dernier numéro de leur matricule(CT-27-5555, qui devint Fives, par exemple). Lorsque les Kaminoans le réalisèrent, il était trop tard ; alors les cloneurs ne firent rien contre. De manière générale, les clones d’infanterie étaient assez réticents à faire connaître leur pseudonyme à des non-clones, tandis que les Commandants préféraient au contraire qu’on les appelle par leur pseudonyme. Tout était une question de personnalité.

Les Clones spéciaux de la phase 1[modifier | modifier le code]

  • Le soldat ARC : les soldats ARC sont des Commandos de infiltration et mission spécial. Les soldats ARC sont les forces d'élite de la brigade des forces spéciales clones, ils ont des armes perfectionnées pour mener à bien leurs missions (ex : blaster Westar M5, DC 15-S, Reciproquing quad blaster…). Ils arbordent une armure spécifique dite armure ARC et portent une « jupe » appelée Kama. Il existe plusieurs rangs : Lieutenant, Capitaine (comme Fordo) bien que l'un d'entre eux ait décidé d'être sergent, expliquant ce choix par le fait que l'instructeur Kal Sikarta que ses clones considéraient comme un père avait le même rang.
  • Le sniper : les snipers ont eu la même éducation que les soldats clones de base, ce sont en fait les meilleurs tireurs repérés par les Kaminoens qui leur ont fait suivre une formation avancée spécifique. Ils ont des missions de désorganisation ou de reconnaissance, ils peuvent avoir des droïdes de reconnaissance pour voir les ennemis dans tous les terrains possibles. Ils sont armés d'un blaster DC-15S ou d'un fusil sniper DC-85X.
  • Les stroomtroopers clones : les clones ARC (classes Alpha et Null) venant à manquer, il fut décidé de créer le corps des stroomtroopers clones appelés aussi "Intelligence Clone", portant des armures phase 2 lourdement modifiées et armés de blasters DC-19 (ces armes tiraient du tibanna raffiné, en conséquence de quoi leurs tirs étaient invisibles, conférant un avantage de surprise aux clones lors des combats). Ce sont eux qui localiseront Grievous sur Utapau et prépareront le terrain au 212e Bataillon d'assaut dirigé par le Commandant Cody et le Général Kenobi. Après l'Ordre 66 ces clones garderont leur équipement, servant l'empire avec zèle…

Commandants[modifier | modifier le code]

À la suite de la bataille de Géonosis, il est apparu que les Jedi étaient en nombre insuffisant pour diriger une armée aussi importante.

Il fut donc créé par les Kaminoans une toute nouvelle lignée de commandants plus aptes à diriger l'armée de clones. Ces commandants étaient plus indépendants que la moyenne mais aussi plus intelligents et plus vifs. Certains des commandants les plus célèbres ont assisté personnellement les Jedi dans leur mission et se sont même liés d'amitié avec eux (Neyo, Cody, Gree, Excel). Toute cette série de Commandants clones ont été entraînés par Alpha (A-17), un Soldat ARC (Advanced Recognition Commando) dont la réputation n'est plus à faire. Plus tard, d'autres ARC et instructeurs entraîneront les commandants. Les commandants clones ont reçu en plus de leur entraînement de base des simulations intensives ordonnées par Alpha, afin de ne pas être désorientés en situation critique. Pour marquer leur rang, ces clones se choisiront un nom (Gree, Cody, Baccara, Neyo…). Ils furent notamment les premiers sur la liste d'Alpha-17 pour l'abolition du vieillissement accéléré, mais peu d'entre eux purent être "soignés", car cela entraînerait aussi l'enlèvement de l'obéissance. Il n'y eut que le Commandant Excel qui subit ce traitement avant que Palpatine ne tue en secret Alpha.

La plupart des commandants clones arboraient des signes distinctifs de leur rang. Certains commandants comme Cody ou Neyo possédaient des casques modifiés, d'autres commandants des jumelles macrobinoculaires (Bly, Deviss, Excel), d'autres encore des armures modifiées. Certains comme Faie possédaient plusieurs armures.

Parmi les différents commandants, on retrouve :

  • Commandant Alpha, le célèbre instructeur Alpha-17. Tout comme Shaak Ti, il restait toujours sur Kamino et devint alors son commandant clone.
  • Commandant Bacara (matricule : CC-1138), sous les ordres de Ki-Adi-Mundi après le Commandant Jet.
  • Commandant Barrage, à l'armure modifiée ornée de pics pointus. Il est le sous les ordres d'Agen Kolar.
  • Commandant Bly (matricule : CC-5052), sous les ordres d'Aayla Secura.
  • Capitaine Breaker, à l'armure grise modifiée. Il participa activement à la 2e bataille de Géonosis.
  • Commandant Brolis (matricule : CC-2341)sous les ordres de Cin Drallig. Puisque ce dernier restait toujours au Temple Jedi pour instruire les Novices au sabre laser, il ne participa à aucune mission.
  • Commandant Cody (matricule : CC-2224), sous les ordres d'Obi Wan Kenobi.
  • Commandant Deviss, sous les ordres de Barriss Offee. Il est tué dans l'enlèvement de Barriss et lui par Shu Mai, en 19 av.BY. Aayla Secura et la 327e Légion n'arrivèrent à temps que pour secourir la Jedi.
  • Commandant Faie, sous les ordres de Quinlan Vos. Il est tué par Vos sur Kashyyyk après que son supérieur se soit fait passé pour mort et Palpatine ait lancé l'Ordre 66.
  • Commandant Excel, sous les ordres d'Adum Snorrug dans la 507e Légion. Ce dernier aura refusé l'Ordre 66 et sera la première réussite du test d'Alpha-17 visant à stopper le vieillissement accéléré. Il se joindra à l'Alliance rebelle.
  • Commandant Fil, sous les ordres de Kit Fisto dans la 200e Légion. Il mourut en tentant d'arrêter le Général Grievous sur Vassek.
  • Commandant Fox (matricule : CC-7865) commandant A.R.C. , codirigeant des soldats de choc sur Coruscant, il se charge principalement du réseau pénitencier.
  • Commandant Gree (matricule : CC-1004), sous les ordres de Luminara Unduli.
  • Commandant Jet, sous les ordres de Ki-Adi-Mundi dans la 222e légion, avant d'être remplacé.
  • Capitaine Herc, sous les ordres de la Mon Calamari Bant Eerin.
  • Capitaine Lock, sous les ordres d'Eeth Koth. Ensemble, ils commandent la 313e Légion.
  • Commandant Neyo (matricule : CC-8826), sous les ordres de Stass Allie dans la 91e Légion.
  • Commandant Ponds, sous les ordres de Mace Windu, il fut tué par Aurra Sing en tant qu'otage car Boba Fett ne voulait pas l'assassiner de sang froid.
  • Capitaine Rex (matricule CC-7567), sous les ordres d'Anakin Skywalker dans la 501e Légion.
  • Commandant Sline, sous les ordres de Saesee Tiin. Il était apprécié de son supérieur car, comme lui, il était talentueux au combat spatial. Mais il mourut sous les yeux de Tiin, Adi Gallia et Kit Fisto pendant la bataille de Lola Sayu.
  • Commandant Stone, connu pour n'avoir aucun Général Jedi à ses côtés. Il aida Jar Jar Binks à délivrer Anakin Skywalker et Obi-Wan Kenobi pendant la 1re Bataille de Florrum.
  • Capitaine Sheil, sous les ordres de Track Lomdumdi.
  • Commandant Thire (matricule : CC-4477) codirigeant des troupes de choc clones sur Coruscant. Il fut pendant un moment, alors qu'il était Lieutenant, assigné pour Yoda.
  • Commandant Tuquo, sous les ordres d'Even Piell. Il fut emprisonné avec son chef sur Lola Sayu, où ils moururent en tentant de s'évader.
  • Commandant Vargus, chef de la compagnie Excelsior.
  • Commandant Wolffe, sous les ordres de Plo Koon dans la 104e Légion.

Commandos[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Commando de la République.

Les Clones Commandos sont l'élite de la Grande Armée. Équipés d'armures Katarn (armures dotés d'un bouclier déflecteur, de réserves de bacta, d'un camouflage, d'une radio avancée, d'une lampe torche…) et de fusils d'assaut blaster appelés DC-17 modifiés et d'un blaster appelé DC-15. Entraînés par des instructeurs Mandaloriens, ils furent déployés pour la première fois sur Géonosis. Ils travaillent généralement en équipes de 4: (un sniper, un informaticien, un artificier et un sergent) On connaît principalement l'escouade Delta, qui établira la présence de Grievous sur Utapau et libèrera Tarful sur Kashyyyk.

Voici quelques clones commandos célèbres :

  • Commando Boss, avec son armure orange.
  • Commando Evader, son armure étrange, avec des ailes…
  • Commando Falco, avec son armure vert pomme. Excellent éclaireur de la compagnie Excelsior.
  • Commando Gregor, avec son armure jaune. Amnésique, il fit un travail sans histoire avant de retrouver la mémoire. Il aida des droïdes républicains à se sauver des séparatistes avant qu'il ne meure dans une explosion.
  • Commando Racket, avec son armure verte
  • Commando Scorch, expert en explosifs renommé.
  • Commando Scraps, capitaine d'une escouade d'élite
  • Commando Thorttle, expert en camouflage forestier.
  • Commando Trigger, à l'armure mauve
  • Commando Zag, connu pour son armure ailée.

Revirement et disparition des clones[modifier | modifier le code]

Revirement[modifier | modifier le code]

Dans l'Épisode III - La Revanche des Sith, les clones participent contre leur gré à l'extermination des Chevaliers Jedi, suite à l'utilisation de l'Ordre 66, par le Chancelier Palpatine, qui deviendra bientôt l'Empereur Palpatine, visage officiel du sombre Seigneur Sith Dark Sidious.

Il est à noter que plusieurs clones ont refusé d'exécuter cet ordre, ancré clandestinement par Sidious dans leur subconscient depuis leur fabrication mais dévoilé uniquement lors de son déclenchement, et ont alors été pourchassés à travers la Galaxie. Ces clones ont été "déformatés" par leurs généraux Jedi qui leur ont transmis compassion et empathie, notamment par l'attribution d'un véritable nom à la place d'un matricule. Ces clones "humains" sont très largement décrits dans la série d'animation The Clone Wars.

Ces événements marquent tristement la fin de la Guerre des Clones.

Disparition[modifier | modifier le code]

Lorsque le Chancelier s'autoproclame Empereur, les clones sont remplacés par les stormtroopers Impériaux, jusqu'alors inconnus. Les armures clones visibles dans l'épisode III - La Revanche des Sith, servent de modèle à celles portées par les stormtroopers des épisodes suivants (IV, V, VI) à quelques différences près.

Si au début du règne impérial, les stormtroopers constituent la majorité des effectifs, ils seront petit à petit remplacés par des hommes engagés dans toute la galaxie ainsi que par des clones d'autres humains, du fait du vieillissement accéléré des clones de Jango Fett. Notez qu'un clone ARC, Alpha-17, réussit à sauver certains clones(tels Excel) de ce processus avec l'aide d'un scientifique séparatiste avant d'être éliminé par l'entourage du terrible Darth Sidious.

Les clones ayant obéi aux ordres, tels que le commandant Cody, ne savaient pas ce qui les attendait. Ils furent tour à tour éliminés par les stormtroopers, plus fidèles et plus forts, qui les remplacèrent. Encore une fois, certains clones survécurent au massacre et rejoignirent l'Alliance rebelle. Accueillis durement, ils furent tout de même acceptés, car la future organisation rebelle avait besoin du plus grand nombre de partisans.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]