Armée de l'air suédoise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Svenska flygvapnet
Image illustrative de l'article Armée de l'air suédoise

Période 1er juillet 1926 - présent
Pays Drapeau de la Suède Suède
Allégeance Monarchie suédoise
Type Force aérienne
Fait partie de Forces armées suédoises
Couleurs Flygvapnet roundel.svg Flag of Sweden.svg
Marche Flygvapnets defileringsmarsch (Marche de l'Armée de l'air suédoise)
Équipement 150 aéronefs
Guerres Guerre d'Hiver
Crise congolaise
Guerre d'Afghanistan
Intervention militaire en Libye
Commandant Major General Anders Silwer

Svenska flygvapnet est l'armée de l'air des forces armées suédoises.

Historique[modifier | modifier le code]

Elle a été créée le 1er juillet 1926.

Durant la guerre froide, sa principale menace était l’URSS qu'elle surveillait (voir Affaire du Catalina).

Sous le drapeau de l'Organisation des Nations unies, elle a été déployée pour affronter l'armée katangaise dans la crise Congolaise à partir d'octobre 1961. Ce sont cinq chasseurs Saab J 29 Tunnan suédois suivis de 2 J 29C de reconnaissance en novembre 1962 et de 4 J 29B en décembre 1962 qui ont pris part à cette mission.

L'intervention militaire en Libye de 2011 fut la première du XXIe siècle où l'aviation suédoise fut impliquée ; un détachement de 8 Saab JAS 39 Gripen, un C-130 Hercules de ravitaillement en vol. Au total 130 à 140 hommes furent déployés depuis avril 2011 sur la base aérienne de Sigonella en Sicile[1]. Leur mission fut de faire respecter une zone d'interdiction aérienne et ils ne participèrent pas aux frappes au sol. Les huit Gripen effectuèrent 2 000 heures de vol lors de 650 sorties consacrées à la reconnaissance, réalisant près de 150 000 clichés. À noter qu'ils ne purent utiliser le carburant d'origine utilisé par l'aviation américaine sans ajout d’additifs[2].

Unités d'hélicoptères[modifier | modifier le code]

Un HKP 4 suédois en 2006.

Les unités d'aviation qui dépendaient auparavant de l'armée suédoise ("Arméflyget") et de la Marine Royale («Marinflyget") ont été fusionnées avec les unités d'hélicoptères de l'armée de l'air pour former une unique escadre d'hélicoptères (Hkpflj) pour l'ensemble des forces armées. Cette escadre a été placée sous l'autorité de l'armée de l'air et se compose de :

  • 1re escadre d'hélicoptères (1 Hkpskv)
    • situé à Boden (ancienne unité de l'armée de l'air) et F 4 Frösön
  • 2e escadre d'hélicoptères (2 Hkpskv)
    • situé à Berga (ancienne unité de l'aviation navale) et à Uppsala (à LSS)
  • 3e escadre d'hélicoptères (3 Hkpskv)
    • situé à Ronneby (à 17 Kallinge F)
  • Escadre d'hélicoptères Malmen (Hkpflj/Malmen), ancien 4e bataillon d'hélicoptères (4. hkpbat)
    • situé à Linköping / Malmen (ancienne unité de l'armée de l'air)
  • 5e escadre d'hélicoptères (5 Hkpskv)
    • situé à l'aéroport de la ville de Göteborg (ancienne unité de l'aviation navale) et F 7 Såtenäs

Avions retirés[modifier | modifier le code]

Graphique montrant les modèles d'avions en service dans l'armée de l'air suédoise entre 1960 et 2010
Saab 37 Viggen (1972-2005)
Saab 35 Draken (1960-1999)

2 J 32 sont encore en vol à des fins scientifiques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Swedish Air Force » (voir la liste des auteurs)

  1. <« Libye: les premiers Gripen suédois arrivent en Sicile », La presse de Tunisie,‎ 2 avril 2011 (lire en ligne)
  2. Romain Mielcarek, « Retour sur les résultats du Gripen suédois en Libye », sur Actu Défense,‎ 3 avril 2013 (consulté le 4 avril 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]