Armée de Marie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
L'Armée de Marie
Repères historiques
Fondation 1971
Fondateur(s) Marie-Paule Giguère alias Mère Paul-Marie
Lieu de fondation Lac-Etchemin, Québec, Canada
Fiche d'identité
Courant religieux Ce mouvement est issu du catholicisme. Ses membres ont été excommuniés par l'Église de Rome pour hérésie en 2007.
Sur Internet
Site internet communaute-dame.qc.ca

L'Armée de Marie est une groupe d’inspiration chrétienne issu du catholicisme[1]. Son but est la sanctification personnelle par la réforme intérieure[2],[3]. Elle fait partie de la Communauté de la Dame de tous les peuples[4].

Présentation[modifier | modifier le code]

Le mouvement s’appuie sur la doctrine catholique et la vie mystique de sa fondatrice[5]. Son autobiographie, qui s'intitule Vie d'Amour, est la somme de nombreux volumes[6]. Elle y relate sa vie personnelle et mystique dans le premier volume tandis que les volumes suivants traitent davantage de l'évolution de l'Armée de Marie[7]. Selon Marc Bosquart, Marie-Paule est la Co-Rédemptrice ou la « Dame de tous les peuples »[8].

Les œuvres rassemblées dans la Communauté de la Dame de tous les peuples sont[9]:

  • la Famille et la Communauté des Fils et Filles de Marie, fondée en 1981;
  • les Oblats-Patriotes, œuvre fondée en 1986, dont les membres étudient la doctrine sociale catholique;
  • l’Institut Marialys, œuvre fondée en 1992 pour la jeunesse.

Historique[modifier | modifier le code]

L'Armée de Marie a été fondée au Canada par Marie-Paule Giguère en 1971[réf. souhaitée]. Elle a été approuvée le 10 mars 1975 comme association pieuse catholique par le cardinal Maurice Roy, archevêque de Québec et primat de l'Église du Canada[10]. Par la suite, son successeur, le cardinal Louis-Albert Vachon, révoquait le titre d'association pieuse le 4 mai 1987[11]. En 2001, une note doctrinale des évêques catholiques du Canada, approuvée par la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, confirme que les enseignements de l'Armée de Marie sont contraires à la doctrine catholique sur des points fondamentaux[12].

Pour certains religieux de l'Église catholique[Qui ?], les dérives du mouvement reposent sur une confusion entre le mystère de la rédemption et le mystère de la création[réf. nécessaire]. Plusieurs évêques[Qui ?] lui reprochent d'assimiler la Trinité avec le terme co-rédemptrice[réf. nécessaire]. De même, l'Église reproche à Marie-Paule Giguère d'utiliser ses révélations privées pour détourner les fidèles des enseignements catholiques et d'avoir procédé illégalement à des ordinations diaconales et presbytérales[réf. nécessaire].

Leur lieu de culte principal a été ouvert le 25 mars 2000 à Lac-Etchemin au Québec et se nomme « Centre eucharistique et marial Spiri-Maria.» Il s'agit surtout d'une maison de retraite et du lieu où se déroulent leurs cérémonies liturgiques[13].

Le 17 septembre 2006, le Père Pierre Mastropietro a été intronisé comme Père de l'Église de Jean sous le nom de Padre Jean Pierre[14],[15]. Depuis il ordonne des prêtres et administre le sacrement de confirmation[réf. nécessaire].

Le mouvement a été exclu de l'Église catholique en avril 2007 par le cardinal Marc Ouellet[16] et ses membres ont été excommuniés[17].

Le 31 mai 2007, Padre Jean-Pierre a promulgué le dogme de Marie Co-Rédemptrice, Médiatrice et Avocate[18].

En septembre 2007, la Congrégation pour la doctrine de la foi confirme l'excommunication des fidèles de l'association, dont les pratiques et enseignements sont jugés schismatiques et hérétiques vis-à-vis du dogme catholique[19].

Le 31 mai 2008, Marie-Paule a reçu le titre de Souveraine de la Terre[20],[21]. Le lendemain, le 1er juin 2008, Padre Jean-Pierre a procédé à la canonisation du père Philippe Roy[22],[23].

Le 31 mai 2009, Marie-Paule a été canonisée de son vivant par Padre Jean-Pierre[24].

Le 30 mai 2010, Padre Jean Pierre sacre Marc Bosquart, de nationalité belge et théologien du mouvement, comme roi d'Église sous le nom de Marc-André 1er [25] . Le 31 mai de la même année, Marc-André 1er déclare que Marie-Paule est Mère du Royaume et Mère de toutes les âmes[26]. Le même jour, Padre Jean-Pierre déclare Marie-Paule docteur de l'Église[27].

Le 15 septembre 2012, Pierre André, de nationalité Belge, âgé de 69 ans, habitant Kain, village jouxtant la ville de Tournai en Belgique, a reçu une ordination sacerdotale de Padre Jean Pierre. Le 30 janvier 2013, l'évêque de Tournai annonce par un communiqué de presse l'excommunication de Pierre André et l'invalidité des sacrements qu'il a administrés. L'évêque de Tournai déclare que ceux qui adhèrent à ce mouvement encourent l'excommunication[28].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « L'Armée de Marie », Université Laval, Centre de ressources et d’observation de l’innovation religieuse (CROIR)
  2. « L'Armée de Marie », Communauté de la Dame de tous les peuples
  3. « L'Armée de Marie », Université Laval, Centre de ressources et d’observation de l’innovation religieuse (CROIR)]
  4. « Cinq Œuvres pour notre Temps », Communauté de la Dame de tous les peuples
  5. « L'Armée de Marie », Université Laval, Centre de ressources et d’observation de l’innovation religieuse (CROIR)
  6. « Publications Vie d'Amour », Communauté de la Dame de tous les peuples
  7. « Manuel de l'Armée de Marie », Éditions de l'Armée de Marie, 1984, 32 p., ISBN 2-920011-18-9, p. 9
  8. Marc Bosquart, « Accepter d'être la Co-Rédemptrice », Le Livre blanc, vol. 1, p. 73, ISBN 978-2-89138-127-7
  9. Mère Paul-Marie, « Les Œuvres d'Amour », La Communauté de la Dame de tous les peuples, Éditions Vie d'Amour, 1997, p. 57, ISBN 2-89138-121-1
  10. « Note informative sur l’Armée de Marie », Communauté de la Dame de tous les peuples
  11. « Note doctrinale des évêques catholiques du Canada sur l'Armée de Marie » Conférence des évêques catholiques du Canada
  12. « Note doctrinale des évêques catholiques du Canada sur l'Armée de Marie » Conférence des évêques catholiques du Canada
  13. « Spiri-Maria, centre eucharistique et marial », Communauté de la Dame de tous les peuples
  14. Sylvie Payeur-Raynauld, « Vers l'Église de Jean », Le Royaume, no 181, septembre-octobre 2006, p. 6, ISSN 0713-3413
  15. Marie-Paule, Le Livre blanc II, Rayonnement de l'Église de Jean, Éditions Vie d'Amour, p. 60, ISBN 978-2-89138-128-4
  16. « L'Armée de Marie désormais exclue », ICI Radio-Canada.ca
  17. « L'Armée de Marie est frappée d'excommunication », Conférence des évêques catholiques du Canada, 11 septembre 2007
  18. Marie-Paule, « Le grand jour, fête du 31 mai 2007 », Le Livre blanc III, Amour céleste, Éditions Vie d'Amour, 2008, p. 37, ISBN 978-2-89138-129-1
  19. «« Armée de Marie » : Déclaration de la congrégation pour la Doctrine de la foi », Zenit, 12 septembre 2007
  20. Sylvie Payeur-Raynauld, « Dieu est Amour, Dieu est Lumière, le Ciel et la Terre... », Le Royaume, no 191, mai-juin 2008, p. 4, ISSN 0713-3413
  21. Marie-Paule, « La Royauté de Marie », Le Livre blanc IV: Alliance entre Ciel et Terre, Éditions Vie d'Amour, 2009, p. 40, ISBN 978-2-89138-130-7
  22. Padre Jean-Pierre, « Bulle de canonisation du Père Philippe Roy », Le Royaume, no 191, mai-juin 2008, p. 16, ISSN 0713-3413
  23. Marie-Paule, « La Royauté de Marie », Le Livre blanc IV: Alliance entre Ciel et Terre, Éditions Vie d'Amour, 2009, p. 44, ISBN 978-2-89138-130-7
  24. Padre Jean-Pierre, « Bulle de canonisation de Marie-Paule », Le Royaume, no 197, mai-juin 2009, p. 12, ISSN 0713-3413
  25. Sylvie Payeur-Raynault, « La Dame et la royauté », Le Royaume, no 203, mai-juin 2010, p. 5, ISSN 0713-3413
  26. Marc Bosquart, « Déclaration solennelle de Marc-André 1er », Le Royaume, no 203, mai-juin 2010, p. 13, ISSN 0713-3413
  27. Padre Jean-Pierre, « Décret reconnaissant Marie-Paule docteur de l'Église », Le Royaume, no 203, mai-juin 2010, p. 11, ISSN 0713-3413
  28. Quentin Miniscloux, « Le prêtre André excommunié », Le Soir,‎ 2013, p. 17 (lire en ligne)