Arkopharma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Laboratoires Arkopharma

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo des Laboratoires Arkopharma

Création 1980
Dates clés 2014, rachat par Montagu
Fondateurs Docteur Max Rombi
Forme juridique Société anonyme à directoire et conseil de surveillance
Slogan La santé naturellement
Siège social Drapeau de France Carros (France)
Direction Philippe Rombi, Président du Directoire
Jean-Jacques Robert, Directeur Général
Activité Industrie pharmaceutique
Produits Compléments alimentaires, médicaments de phytothérapie et produits dermo-cosmétiques
Effectif 1 501 dans le monde (2013)
Site web www.arkopharma.fr
Chiffre d’affaires 201,3 M (2013)

Arkopharma est un laboratoire pharmaceutique français fondé en 1980, spécialisé dans le domaine de la phytothérapie, des médicaments naturels et des compléments alimentaires.

Historique[modifier | modifier le code]

Siège social des Laboratoires Arkopharma à Carros, Alpes-Maritimes (France)
  • 1980, création des laboratoires Arkochim, puis des laboratoires Arkopharma, à Carros, près de Nice (Alpes-Maritimes), par le Docteur vétérinaire Max Rombi, après avoir quitté les laboratoires Virbac.
  • 1982, mise sur le marché des premières Arkogélules.
  • 1985, Arkopharma innove dans les procédés de fabrication des poudres de plantes et installe industriellement le cryobroyage qui permet de conserver dans le produit fini l’intégralité et l’intégrité des principes actifs de la plante.
  • En 1997, Arkopharma propose la première gamme de produits 100 % d’origine végétale : cette année-là, la traditionnelle gélatine utilisée pour l’enveloppe des gélules est remplacée par un substitut naturel d’origine végétale : un dérivé de cellulose. La cellulose entoure et protège les cellules de toutes les plantes. La gélule 100 % d’origine végétale est totalement naturelle et ne contient ni gluten, ni conservateur.
  • 1998, création des filiales en Belgique, Italie, Espagne et Pays-Bas.
  • 2002, lancement des Laboratoires Plante System et de la gamme de 16 produits de phytodermocosmétique.
  • 2003, création de la filiale suisse.
  • 2005, mise en service d’une nouvelle unité de production en Italie.
  • 2006, transposition de la directive européenne no 2002/46/EC relative aux compléments alimentaires. Lancement d’une nouvelle gamme "Les soins bio de Plante System" sans conservateurs chimiques, sans dérivés de pétrole et certifiée par ECOCERT.
  • Le 24 mai 2007, la troisième chambre de la Cour des Appels Correctionnels de Toulouse déclare Max Rombi coupable de tromperie sur les qualités substantielles de la marchandise mais exclut l’application de la circonstance aggravante tenant à la dangerosité de la marchandise et le condamne à 30 000 € d’amende[1].
  • En 2007, Arkopharma se retire de la cotation en Bourse[2]. Cette même année Arkopharma cède sa filiale allemande à un distributeur.
  • Avril 2008, la Cour de cassation[3] reproche aux laboratoires Arkopharma leur manque de contrôles quant à la vérification de la nature des produits importés. Outre le fait que l’entreprise s'assurait de la confiance et du sérieux de ses fournisseurs quant à la qualité de leurs produits, dans les années 1990, Arkopharma souffrait de l’absence de révélateur chimique permettant une vérification optimale de certaines plantes.
  • 2008, l’environnement international, en particulier la situation économique en Amérique du Nord a amené Arkopharma à transformer les activités des filiales américaines et Canadiennes vers des modèles de distribution.
    L’activité de la filiale américaine a été revendue à un groupe américain spécialisé dans le marché des Health Food Shops, Ce groupe américain est ainsi devenu le distributeur des produits Arkopharma aux États-Unis.
    La filiale canadienne a été transférée à un distributeur afin de limiter les pertes d’activité enregistrées dans ce pays depuis 3 ans.
    Obtention de la certification ISO 22000.
  • 2008, le Docteur Max Rombi, fondateur des Laboratoires Arkopharma laisse la main à l’un de ses fils, Philippe, qui devient à 47 ans le nouveau président du directoire. Cette succession marque un tournant dans les orientations stratégiques du Groupe avec une nouvelle politique commerciale et marketing.
  • Juillet 2009, Arkopharma propose sa solution e-Commerce à destination des pharmaciens qui peuvent désormais passer leurs commandes via Internet.
  • Décembre 2009, fusion des deux réseaux de vente Arkopharma et Arkomédika, en un seul réseau : Arkopharma.
    La redéfinition du type de présence locale (filiale ou distributeur) se poursuit fin 2009 avec la fermeture de la filiale australienne, au profit d’un distributeur.
  • 2011, obtention de la certification ISO 13485.

Administration[modifier | modifier le code]

Arkopharma est une société anonyme à directoire et conseil de surveillance.

Le directoire assure la direction stratégique et opérationnelle de la société.

Le conseil de surveillance assure le contrôle de gestion, l’examen régulier des comptes et de tous les projets et investissements significatifs.

Le groupe[modifier | modifier le code]

Entrée principale des Laboratoires Arkopharma à Carros, Alpes-Maritimes (France)

Filiales françaises[modifier | modifier le code]

Filiales internationales[modifier | modifier le code]

Activités[modifier | modifier le code]

Laboratoire de Recherche et Développement (R&D)

Les différents secteurs d'activités sont (par ordre décroissant d'importance dans le chiffre d'affaires) :

La structure industrielle du Groupe Arkopharma est principalement constituée par 3 usines de production situées à Carros (France), Waterford (Irlande) et Vintimille (Italie). Ces 3 usines complémentaires, permettent au Groupe de disposer d’un ensemble de moyens industriels conformes aux exigences des réglementations pharmaceutiques, alimentaires et cosmétiques.

Le Groupe Arkopharma dispose ainsi d'un parc d’une centaine de machines ou lignes de production permettant de répondre à la plupart des formes galéniques en fabrication pharmaceutique (gélules de poudre, d'huile, comprimés, formes liquides et cosmétiques).

Arkopharma est présent dans plus de 60 pays par le biais de distributeurs.

Arkopharma détient 1 621 enregistrements et AMM (Autorisation de Mise sur le Marché) de médicaments et investit 4 % de son chiffre d’affaires dans la Recherche et le Développement[4].

Centre de compétences SAP certifié depuis juin 2005[5].

Normes et sécurité[modifier | modifier le code]

Référentiels et certifications[modifier | modifier le code]

  • Pour les compléments alimentaires et produits diététiques : La norme ISO 22000. Arkopharma, 1er laboratoire à être certifié ISO 22000 (par Bureau Veritas Certification), pour la conception, le développement, la fabrication, le stockage et la distribution de ses produits diététiques et compléments alimentaires. Cette norme internationalement reconnue garantit que les compléments alimentaires et les produits diététiques répondent à toutes les exigences de sécurité alimentaire et de qualité.
  • Pour les dispositifs médicaux : La norme ISO 13485. Certification (par Bureau Veritas Certification) obtenue pour la conception, le développement, la fabrication, le stockage et la distribution de dispositifs médicaux.
  • Pour les médicaments : Les Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF). L’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé) inspecte les laboratoires pharmaceutiques, vérifie la bonne application des BPF et reconduit l'autorisation de produire des médicaments sur ce site.
  • Pour les compléments alimentaires et produits diététiques certifiés BIO : Le règlement européen concernant le mode de production biologique. Les Laboratoires Arkopharma sont régulièrement audités par un organisme certificateur (ECOCERT) pour la vérification de leur engagement en Agriculture Biologique.
  • Pour les cosmétiques écologiques et biologiques : Le référentiel ECOCERT définissant les cosmétiques écologiques et biologique.
  • Pour les produits ESR[6] (Echanges Solidaires et Responsables) : Visiter les sites Naturland - Commerce équitable et Phytonature - Commerce équitable.

Contrôles internes[modifier | modifier le code]

Laboratoire de contrôle

Le laboratoire de Contrôle Qualité compte environ 50 personnes (Pharmaciens, cadres et techniciens spécialisés).

Analyses effectuées :

Principales techniques utilisées et domaine d’application :

Dans le cadre de l’Assurance Qualité, les Laboratoires Arkopharma, ont mis en place un système HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point : Analyse des dangers et maîtrise des points critiques).

Le système HACCP a pour but de maîtriser la sécurité alimentaire des produits, à toutes les étapes de la conception et de la fabrication des compléments alimentaires.

Produits phares[modifier | modifier le code]

Images[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]