Arizona Dream

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Arizona Dream

Titre original Arizona Dream
Réalisation Emir Kusturica
Scénario David Atkins
Emir Kusturica
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la France France
Sortie 1993
Durée 142 min.

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Arizona Dream est un film franco-américain réalisé par Emir Kusturica, sorti en 1993.

Résumé[modifier | modifier le code]

Après la mort tragique de ses parents dans un accident de voiture, Axel Blackmar a tourné le dos à son passé. Trois ans plus tard, installé à New York, il a trouvé son équilibre et travaille pour le ministère de la Pêche et de la Chasse. Mais son oncle Léo le rappelle dans sa ville natale, en Arizona. Là, Axel va devenir le jouet des rêves de deux femmes qui ont vécu un passé terrible, de ceux de son oncle et peut-être des siens...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Bande originale[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Le film a été tourné pour l'essentiel à Douglas, dans l'Arizona, ainsi qu'à New York et en Alaska, balayant ainsi les trois extrémités du territoire nord-américain.
  • Le film a été tourné en son numérique LC Concept.
  • Le film comporte plusieurs scènes de mise en abîme :
    • lorsque les personnages de Vincent Gallo et Johnny Depp regardent une projection de Raging Bull, le premier (lui-même acteur amateur, Paul Leger dans le film) cite Johnny Depp parmi les acteurs « intouchables », avant de se hisser devant l'écran de projection pour jouer une scène de Raging Bull en même temps que Robert De Niro et Joe Pesci. Plus loin, le même Paul Leger répète dans son hamac une des répliques du film : « You fucked my wife ? »
    • lorsque le personnage de Vincent Gallo passe une audition devant un jury d'amateurs, il mime le personnage de Cary Grant dans une célèbre scène de La Mort aux trousses, qui apparaît d'ailleurs en alternance avec sa « performance ». Plus tard dans le film, Paul Leger rejoue pour de bon la scène lorsque Faye Dunaway teste son cadeau d'anniversaire : un avion.
    • enfin, lorsque Paul Leger visionne Le Parrain 2 en récitant une fois de plus les répliques qu'il connaît par cœur. Il s'endort même en tenant une photo de Clark Gable et Vivien Leigh dans Autant en emporte le vent.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]