Arisugawa-no-miya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Imperial Seal of Japan.svg

La maison Arisugawa-no-miya (有栖川宮?) est une des quatre shinnōke (branches) affiliées à la famille impériale du Japon et qui étaient légitimes, jusqu'en 1947, pour fournir des successeurs au trône du Chrysanthème lorsque la lignée principale n'avait plus d'héritiers.

La maison Arisugawa-no-miya est fondée par le prince Yoshihito, septième fils de l'empereur Go-Yōzei (mort en 1638), et était originellement nommée Takamatsu-no-miya. Elle fut renommée Arisugawa-no-miya après le deuxième chef, le prince Nagahito, qui accèda au trône sous le nom d'empereur Go-Sai.

La maison Arisugawa-no-miya fournissait traditionnellement les professeurs de calligraphie et de poésie tanka aux générations successives d'empereurs, et après la restauration de Meiji de 1868, elle joua un rôle important dans le développement de l'armée impériale japonaise.

La lignée Arisugawa s'éteinte au début du XXe siècle lorsque le dernier héritier mâle est mort sans descendants. L'agence impériale a cependant reprit le nom d'origine Takamatsu-no-miya pour l'accorder au troisième fils de l'empereur Taishō. Mais la nouvelle lignée s'est éteint de nouveau avec la mort sans enfants du prince Nobuhito Takamatsu.

En 2003, un imposteur se prétendant de la lignée Arisugawa apparaît et vole une importante somme d'argent[1].

Nom Année de naissance Année de succession Résigné en Mort
1 Takamatsu-no-miya Yoshihito Shinnō (高松宮 好仁親王?) 1603 1625 . 1638
2 Takamatsu-no-miya Nagahito Shinnō (高松宮 良仁親王 ?) 1638 1647 1654 1685
3 Arisugawa-no-miya Yukihito Shinnō (有栖川宮 幸仁親王 ?) 1656 1667 . 1699
4 Arisugawa-no-miya Tadahito Shinnō (有栖川宮 正仁親王 ?) 1694 1699 . 1716
5 Arisugawa-no-miya Yorihito Shinnō (有栖川宮 職仁親王 ?) 1713 1716 . 1769
6 Arisugawa-no-miya Orihito Shinnō (有栖川宮 織仁親王 ?) 1755 1769 . 1820
7 Arisugawa-no-miya Tsunahito Shinnō (有栖川宮 韶仁親王 ?) 1784 1820 . 1845
8 Arisugawa Takahito (有栖川宮 幟仁親王) 1813 1845 1871 1886
9 Arisugawa-no-miya Taruhito (有栖川宮 熾仁親王) 1835 1886 . 1895
10 Arisugawa Takehito (en) (有栖川宮 威仁親王) 1862 1895 . 1913
Prince Takamatsu-no-miya Nobuhito Takamatsu (高松宮 宣仁親王) 1903 1913 . 1987

※Par la loi de la maison impériale de 1947, la maison d'un prince impérial n'est plus éligible pour fournir un héritier au trône. Le prince Nobuhito a cependant fondée une nouvelle maison Takamatsu-no-miya. Mais il n'est pas la onzième génération Arisugawa mais le premier Takamatsu-no-miya.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « The prince of conmen who lost his crown », London, The Times,‎ 12 septembre 2006 (consulté le 8 mai 2009)
  • Keane, Donald. Emperor Of Japan: Meiji And His World, 1852-1912. Columbia University Press (2005). (ISBN 0-231-12341-8)
  • Lebra, Sugiyama Takie. Above the Clouds: Status Culture of the Modern Japanese Nobility. University of California Press (1995). (ISBN 0-520-07602-8)

Liens externes[modifier | modifier le code]