Aristobule le Mineur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aristobule.

Aristobule le mineur ou le Jeune est un prince de la dynastie hérodienne (mort après 44).

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Petit-fils d'Hérode le Grand, il est d’ascendance juive, nabatéenne et édomite. Son père, le prince Aristobule IV et sa mère, la princesse Bérénice de Judée, sont cousins germains.

Il est élevé et instruit dans sa jeunesse avec ses frères, Hérode de Chalcis et Agrippa Ier à Rome en compagnie de Claude le futur empereur romain. Claude et Aristobule devinrent amis et il est en grande faveur auprès du futur empereur. Claude et Aristobule ont d'ailleurs entretenu une correspondance régulière.

Aristobule a vécu en inimitié avec son frère et rival Agrippa Ier. Alors qu'ils vivaient tous deux en Syrie-Palestine, Aristobule a dénoncé le futur Agrippa Ier auprès de son protecteur Pomponius Flaccus, le proconsul de Cœlé-Syrie de 33 à 35. Selon Flavius Josèphe, Agrippa avait quitté Rome car il n'avait plus d'argent et avait fini par obtenir par faveur le poste d'agoranome de la ville de Tibériade, c'est-à-dire surveillant des marchés, grâce à l'intercession de sa femme auprès de la nouvelle femme d'Hérode Antipas[1], la célèbre Hérodiade[2]. Toutefois, Agrippa s'était rapidement brouillé avec Antipas[3]. Agrippa a alors demandé aide et protection auprès du proconsul Pomponius Flaccus auprès de qui vivait déjà Aristobule son frère. Mais lorsque Aristobule a révélé que son frère avait touché une grosse somme des habitants de Damas pour que celui-ci donne des conseils à Pomponius Flacchus qui leur soient favorables dans le conflit de frontières qu'ils avaient avec Sidon, Agrippa a été privé de protection auprès du gouverneur romain[4]. Toutefois, après être parti à Rome, puis avoir été jeté en prison par Tibère, Agrippa sera nommé roi de Batanée lorsque Caïus Caligula parvint au pouvoir (mars 37), puis roi de Judée après avoir aidé l'empereur Claude à parvenir au pouvoir (janvier 41).

Aristobule s'est marié avec Iotapa, une princesse syrienne de la famille royale d'Émèse et sœur du roi Sampsiceramus II et de la reine Iotapa qui régnèrent sur Émèse de 11 av. J.-C. jusqu'à 42 ap J.-C. Ce mariage d'Aristobule était un mariage prometteur en termes dynastique. Iotapa et Aristobule ont choisi de vivre comme des citoyens privés au Moyen-Orient. Iotapa et Aristobule ont eu une fille nommée Iotapa, qui était sourde et muette. En dehors de leur fille, ils n'ont pas eu d'autre descendant.

Sous le règne de l'empereur Caligula (37 - 41), Aristobule s'est opposé à l'empereur lorsque celui-ci a voulu installer des statues de lui-même dans les lieux de culte juifs et notamment dans le Temple de Jérusalem. Il a survécu quelque temps à son frère Agrippa Ier, qui est décédé en 44.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Agrippa Ier était le frère d'Hérodiade, la nouvelle femme d'Hérode Antipas, après qu'elle se fut séparée de son précédent « mari encore vivant » Hérode Boëthos (appelé aussi par les historiens modernes Hérode Philippe Ier ou Hérode II, fils d'Hérode), frère du précédent.
  2. Hérodiade est connue pour avoir selon la légende rapportée par les Evangiles demandé et obtenu la tête de Jean le Baptiste sur un plateau, après que sa fille Salomé eut séduit son mari grâce à une danse des sept voiles parfaitement exécutée.
  3. Flavius Josèphe raconte: « A Tyr, dans un banquet, la chaleur du vin provoqua des insultes; Agrippa jugea insupportable qu'Hérode lui reprochât d'être tourné dans l'indigence et de recevoir de lui ce qui était nécessaire pour vivre. »
  4. Heinrich Graetz, Histoire des Juifs, Chapitre XV — Les Hérodiens : Agrippa Ier ; Hérode II — (37-49), sur http://www.histoiredesjuifs.com.

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]