Aribert Reimann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Reimann.

Aribert Reimann

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

En septembre 2010

Naissance 4 mars 1936 (78 ans)
Berlin, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale Compositeur
Maîtres Boris Blacher

Aribert Reimann est un compositeur et pianiste allemand, né à Berlin le 4 mars 1936.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir étudié la composition musicale, le contrepoint et le piano à Berlin (avec comme enseignant, entre autres, Boris Blacher à la composition) à la Hochschule für Musik, Reimann est employé comme répétiteur au Deutsche Oper dans cette même ville. Sa première prestation en tant que pianiste et accompagnateur a lieu à la fin des années 1960. Il a, depuis, accompagné de nombreux chanteurs, dont Dietrich Fischer-Dieskau, Brigitte Fassbaender ou Ernst Haefliger. En 1971, il est élu membre de l'Académie des arts de Berlin[1] et est nommé professeur de chant contemporain à l'École des beaux-arts de Berlin entre 1983 et 1998.

Sa réputation en tant que compositeur repose sur ses opéras basés sur des prétextes littéraires. Parmi ces derniers, on peut citer Le Roi Lear et Le Château. Il a par ailleurs écrit plusieurs pièces de musique de chambre, des œuvres orchestrales ainsi que des chants. Il a reçu plusieurs distinctions dont le Großen Verdienstkreuz mit Stern der Bundesrepublik Deutschland (Grande croix de l'ordre du mérite allemand) et le Verdienstorden des Landes Berlin (Ordre du Mérite berlinois).

L'une de ses compositions est le Cantus pour clarinette et orchestre, dédicacé au clarinettiste Jörg Widmann et créé le 13 janvier 2006, à Cologne, en présence du compositeur qui dit s'être inspiré des œuvres de Claude Debussy pour clarinette.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1962 Berliner Kunstpreis für Musik (Junge Generation) – Prix d'art et de musique de Berlin (jeune génération)
  • 1963 Rompreis mit Villa Massimo-Stipendium – Prix de Rome, avec un stage à la Villa Massimo
  • 1965 Robert-Schumann-Preis der Stadt Düsseldorf – Prix Robert Schumann de la ville de Düsseldorf
  • 1966 Förderungspreis der Stadt Stuttgart – Prix du progrès de la ville de Stuttgart
  • 1985 Commandeur de l'ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne (Großes Verdienstkreuz)
  • 1985 Braunschweiger Ludwig-Spohr-Preis - Prix Braunschweig Ludwig Spohr
  • 1986 Prix de composition musicale de la Fondation Prince Pierre de Monaco
  • 1987 Bach-Preis der Freien und Hansestadt Hamburg – Prix JS Bach de la ville de Hambourg
  • 1991 Frankfurter Musikpreis – Prix de musique de la ville de Francfort
  • 1993 Officier de l’Ordre du Mérite culturel de la Principauté de Monaco ;
  • 1995 Grand officier de l'ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne (Großes Verdienstkreuz mit Stern)
  • 1999 Commandeur de l’Ordre du Mérite culturel de la Principauté de Monaco
  • 1999 Verleihung der Goldenen Nadel der Dramatiker Union – Aiguille d'or de l'Union Dramatique
  • 2002 Preis der Kulturstiftung Dortmund – Prix de la fondation culturelle de la ville de Dortmund
  • 2002 Kunstpreis Berlin – Prix d'art de Berlin
  • 2006 Arnold-Schönberg-Preis - Prix Arnold Schönberg
  • 2011 Ernst von Siemens Musikpreis - Prix Ernst von Siemens

Principales œuvres[modifier | modifier le code]

Œuvres scéniques[modifier | modifier le code]

Œuvres symphoniques[modifier | modifier le code]

  • Variations pour orchestre
  • Nahe Ferne (Distance proche)
  • Cantus pour clarinette et orchestre
  • Sept fragments pour orchestre in memoriam Robert Schumann (1988)

Musique vocale[modifier | modifier le code]

  • Zyklus pour baryton (Cycle d'après des poèmes de Paul Celan) (1956) sur une commande de la ville de Nuremberg pour le 500e anniversaire de la naissance d'Albrecht Dürer
  • Requiem (1982)
  • Eingedunkelt pour alto solo (1992)
  • Kumi Ori (1999), sur une commande de la radio nord-allemande et créée le 2 janvier 2000 sous la direction de Christoph Eschenbach
  • Fünf Lieder nach Gedichten von Paul Celan pour contreténor et piano (Cinq chants d'après des poèmes de Paul Celan) (2001)
  • Entsorgt pour baryton solo

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]